Pacifastacus leniusculus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Écrevisse de Californie

Description de cette image, également commentée ci-après

Écrevisse de Californie en Aquarium

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Crustacea
Classe Malacostraca
Sous-classe Eumalacostraca
Super-ordre Eucarida
Ordre Decapoda
Sous-ordre Pleocyemata
Infra-ordre Astacidea
Super-famille Astacoidea
Famille Astacidae
Genre Pacifastacus
Sous-genre Pacifastacus (Pacifastacus)

Nom binominal

Pacifastacus leniusculus
(Dana, 1852)

Synonymes

  • Astacus leniusculus Dana, 1852
  • Pacifastacus leniusculus Bott, 1950
  • Potamobius leniusculus Ortmann, 1902
Description de l'image Pacifastacus leniusculus 1.jpg.


L'écrevisse de Californie ou écrevisse signal ou écrevisse du Pacifique (Pacifastacus leniusculus) est une espèce d'écrevisse originaire des cours d'eau et des eaux stagnantes du Nord-Ouest d'Amérique du Nord.

Cette espèce a été introduite en Europe, pour remplacer l'espèce Écrevisse à pieds rouges, autochtone (Astacus astacus) afin de restaurer le commerce de l'écrevisse, après que l'espèce européenne a été décimée par une maladie (« peste de l'écrevisse ») ; P leniusculus est alors rapidement devenue invasive, supplantant en quelques décennies les dernières populations d'espèces autochtones là où les deux espèces sont « mises en concurrence » pour les ressources du milieu[1]. L'écrevisse européenne est plus petite, se défend moins bien en raison de pinces plus petites[2], grandit moins vite et est moins féconde et moins agressive[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le céphalothorax est lisse et les pinces sont décorées d'une tache claire, parfois teintée de bleu ou de rouge (le « signal »), située à la commissure du doigt fixe et du doigt mobile de chaque pince.

Espèce invasive[modifier | modifier le code]

Elle a été introduite depuis dans plusieurs autres régions du monde, dont l'Europe et le Japon, où elle est considérée comme espèce exotique envahissante au regard des espèces indigènes d'écrevisses. Au Royaume-Uni, cette espèce-ingénieur (capable de significativement modifier son environnement, en sa faveur) montre une diversité génétique surprenante (pour une espèce introduite) et les caractéristiques d'une espèce pouvant nuire à la biodiversité, avec quelques nuances pour certaines espèces des cours d'eau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Autres notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Westman K & Savolainen R (2001) Long term study of competition between two co-occurring crayfish species, the native Astacus astacus L. and the introduced Pacifastacus leniusculus Dana, in a Finnish lake. Bulletin Français de la Pêche et de la Pisciculture, (361), 613-627 (résumé)
  2. Garvey JE, Stein RA (1993) Evaluating how chela size influences the invasion potential of an introduced crayfish (Orconectes rusticus). Am. Midl. Nat ., 129 , 172- 181.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hayes RB (2012) Consequences for lotic ecosystems of invasion by signal crayfish (Thèse de doctorat) (résumé)
  • Flint RW (1975) The natural history, ecology and production of the crayfish, Pacifastacus leniusculus, in a subalpine lacustrine environment. Ph.D. thesis. Univ. of California. Davis, CA, 150 p
  • Flint RW (1977) Seasonal activity, migration and distribution of the crayfish, Pacifastacus leniusculus, in Lake Tahoe. Am. Midl. Nat, 97, 280-292.
  • Fürst M (1977) Introduction of Pacifastacus leniusculus (Dana) into Sweden : methods, results and management. Freshwater Crayfish, 3, 229-247.