Pachyure étrusque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suncus etruscus • musaraigne étrusque

Le Pachyure étrusque (Suncus etruscus), ou musaraigne étrusque, est une espèce de musaraigne.

Il s'agit du plus léger mammifère existant[1] : il ne pèse que 1,8 gramme en moyenne[1] pour une taille comprise entre 5,4 et 8,4 centimètres de long, queue comprise (la chauve-souris Kitti à nez de porc est à peu près du même poids mais a une taille comprise entre 2,9 à 3,3 cm, ce qui en fait le plus petit mammifère[2]).

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Biologie[modifier | modifier le code]

Le Pachyure étrusque a un corps très allongé, avec une taille mesurant entre 3 et 5,2 cm, queue exclue. Cette dernière mesure entre 2,4 et 3,2 cm. Son poids varie entre 1,3 g et 2,5 g, avec un poids habituellement mesuré de 1,8 g. C'est un animal fin au museau allongé, aux dents totalement blanches et au pelage gris tirant sur le brun sur le dos. Il fréquente les milieux ensoleillés herbeux ou rocailleux.

Son activité est principalement nocturne et il est actif toute l'année. Son alimentation est à base d'insectes et de larves d'insectes.

Répartition[modifier | modifier le code]

Espèce des zones chaudes : Bassin méditerranéen (sud de l'Europe et Afrique du Nord), Asie depuis la péninsule Arabique jusqu'en Chine orientale ou en Malaisie.

En France, l'espèce se rencontre sur le pourtour méditerranéen, la vallée du Rhône, mais aussi le sud-ouest jusqu'à la Charente-Maritime.

En Suisse, elle est présente dans le canton italophone du Tessin (Ticino).

À moins d'organiser des campagnes destinées à la piéger, il est très difficile d'établir la présence de cette espèce en un lieu donné. Sur des zones de boue très fine, il peut arriver que l'on relève ses traces aisément reconnaissables avec un peu d'expérience eu égard à leurs dimensions. Ses restes dans les pelotes de rapaces demeurent les indices témoignant le plus fréquemment de la présence du pachyure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Klaus D. Jürgens, « Etruscan shrew muscle : the consequences of being small », The Journal of Experimental Biology, vol. 205,‎ 2002, p. 2161–2166
  2. Jonathan I. Bloch, Kenneth D. Rose et Philip D. Gingerich, « New Species of Batodonoides (Lipotyphla, Geolabididae) from the Early Eocene of Wyoming: Smallest Known Mammal? », Journal of Mammalogy, vol. 79, no 3,‎ août 1998, p. 804 (DOI 10.2307/1383090)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :