Pablo Guiñazú

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pablo Guiñazú
Treino inter.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Paraguay Club Libertad
Numéro 8
Biographie
Nom Pablo Horacio Guiñazú
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 26 août 1978 (35 ans)
Lieu General Cabrera, Córdoba Argentine
Taille 1,72 m (5 8)
Poste Milieu défensif
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1995-1996 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1996-2000 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 119 (5)
2000-2001 Drapeau : Italie AC Pérouse 014 (0)
2001-2003 Drapeau : Argentine CA Independiente 055 (0)
2003 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 019 (0)
2004 Drapeau : Russie Saturn Ramenskoïe 024 (1)
2005-2007 Drapeau : Paraguay Club Libertad 073 (2)
2007-2013 Drapeau : Brésil SC Internacional 273 (4)
2013- Drapeau : Paraguay Club Libertad 006 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2003- Drapeau : Argentine Argentine 014 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 mars 2013

Pablo Horacio Guiñazú, né le 26 août 1978 à General Cabrera en Argentine, est un footballeur international argentin évoluant au poste de milieu défensif.

Il est surnommé Cachorro louco (chien fou en portugais) au Brésil, en raison de son activité au milieu de terrain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Pablo Guiñazú débute sa carrière en tant que milieu offensif[2] chez les Newell's Old Boys en 1996 avec qui il joue plus de 100 matches avant de rejoindre la Serie A à l'AC Pérouse. Il revient en Argentine la saison suivante chez le CA Independiente avec qui il remporte le championnat d'Argentine en 2003.

Il retrouve ensuite son club formateur les Newell's Old Boys avant de faire un passage en Russie au Saturn Ramenskoïe. Pablo Guiñazú part ensuite au Paraguay au Club Libertad et remporte deux fois le championnat en 2006 et 2007 après avoir échoué à la seconde place la première saison. Il atteint également la finale de la Copa Libertadores 2006, perdue face aux Brésiliens de l'Internacional[3].

Repéré lors de cette confrontation[3], il pose ses valises un an plus tard au Brésil à l'Internacional où il s'impose comme l'un des spécialistes du poste du pays[2] en étant élu meilleur milieu défensif en 2009 (après avoir terminé deuxième la saison précédente)[4] et en étant nommé dans l'équipe type du championnat brésilien la même année[5]. L'Argentin forme avec Tinga et Sandro l'un des milieux de terrain les plus efficaces du championnat brésilien avec qui il remporte la Copa Libertadores 2010[6]. Il devient par ailleurs capitaine lors de la saison 2011[2].

Avec le club de Porto Alegre il se forge un palmarès important en remportant trois fois le championnat Gaúcho en 2008, 2009 et 2011, la Copa Sudamericana en 2008, la coupe Suruga Bank en 2009, la Copa Libertadores en 2010 et la Recopa Sudamericana en 2011. Il termine également second du championnat Gaúcho en 2010 et du championnat du Brésil en 2009, finaliste de la Coupe du Brésil en 2009 ainsi que de la Recopa Sudamericana cette même année et troisième de la coupe du monde des clubs en 2010.

En sélection[modifier | modifier le code]

Il est convoqué pour la première fois en équipe d'Argentine par Marcelo Bielsa en 2003 et effectue quatre apparitions sous le maillot albiceleste cette année[2].

Après plusieurs années sans convocation, il est rappelé par Alejandro Sabella à l'occasion d'un match amical contre le grand rival brésilien le 29 septembre 2011 où ne sont convoqués que les joueurs évoluant en Amérique du Sud[7]. Malgré la défaite 2 buts à 0 de l'Argentine[8], sa prestation ravit le sélectionneur qui décide alors de le rappeler pour affronter la Bolivie et la Colombie[2]. Le 15 novembre 2011, il débute en tant que titulaire face à la Colombie et est remplacé à la pause par Sergio Agüero (victoire de l'Argentine 2 buts à 1)[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

   

Individuel[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Brésil ouvre ses frontières », fifa.com, 23 décembre 2009.
  2. a, b, c, d et e « Le rêve tardif de Guiñazú », fifa.com, 10 novembre 2011.
  3. a et b « Des Argentins prophètes au Brésil », fifa.com, 23 mai 2008.
  4. a et b Prix du meilleur milieu défensif brésilien
  5. a et b Équipe Type «Placar»
  6. « Sandro, retour sur investissement », fifa.com, 24 août 2010.
  7. « Sabella appelle des joueurs évoluant au Brésil », fifa.com, 26 septembre 2011.
  8. « Brésil - Argentine », soccerway.com, 29 septembre 2011.
  9. « Colombie - Argentine », soccerway.com, 15 novembre 2011.