PlayStation 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PSTwo)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PS2.
PlayStation 2
À gauche, la PlayStation 2 originelle, à droite la PStwo.
À gauche, la PlayStation 2 originelle, à droite la PStwo.

Fabricant Sony Computer Entertainment
Type Console de salon
Génération Sixième

Date de sortie Drapeau du Japon 4 mars 2000
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 26 octobre 2000
Drapeau européen 24 novembre 2000
Icons-flag-kr.png 22 février 2002
Flag of the People's Republic of China.svg 1er janvier 2004
Flag of Brazil.svg 18 novembre 2009[1],[2]
Fin de production Drapeau du Japon 28 décembre 2012[3]
Sortie internationale 7 janvier 2013 dans le reste du monde.
Média DVD, CD
Contrôleurs DualShock 2, Eyetoy
Service en ligne Central Station ([12])
Unités vendues Sortie internationale 157,68 millions[4]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 53,65 millions[4]
Drapeau européen 55,28 millions[4]
Drapeau du Japon 23,18 millions[4]
Jeu le plus vendu Grand Theft Auto: San Andreas
20,81 millions[5]

Précédent PlayStation Logo PlayStation 2

PlayStation 2
PlayStation 3 Suivant

La PlayStation 2 (プレイステーション2, Pureisutēshon Tsū?, abrégé officiellement PS2) est une console de jeux vidéo de sixième génération commercialisée par Sony Computer Entertainment, filiale de Sony. Elle est sortie le 4 mars 2000 au Japon, le 26 octobre 2000 en Amérique du Nord et le 24 novembre 2000 en Europe. La console était en concurrence avec la Dreamcast de Sega, la GameCube de Nintendo et la Xbox de Microsoft.

La PlayStation 2 a succédé à la PlayStation dans la gamme du même nom. Elle a connu un succès immédiat avec un million d'exemplaires vendus en quelques jours au Japon. La PlayStation 2 atteint un total de 150 millions d'exemplaires expédiés en date du 31 janvier 2011[6],[7], ce qui en fait la console de salon la plus vendue de l'histoire des jeux vidéo. De loin, Sony affirme qu'il existe 10 828 titres de jeu vidéo disponibles sur la console et 1,52 milliard d'exemplaires de ces fameux titres ont été vendus depuis le lancement de la console[8]. Durant fin de l'année 2009, alors que les développeurs vendent de nouveaux jeux et que la console avait été commercialisée depuis près d'une décennie, Sony explique que les jeux vidéo PlayStation 2 seront vendus jusqu'à ce que les ventes cessent[9]. La console est suivie par la PlayStation 3 en 2006.

La PlayStation 2 est aujourd'hui la console la plus vendue de l'histoire du jeu vidéo[10].

Plus de douze ans après son lancement, Sony annonce officiellement l'arrêt de la distribution de la PlayStation 2 au Japon, le 28 décembre 2012 [11] (elle y continuait toujours à se vendre honorablement, figurant même encore dans le Top 10[12]) et dans le reste du monde[13],[14], le 7 janvier 2013 [15].
Une page se tourne donc dans l'histoire du jeu vidéo et pour le constructeur japonais, qui avait fait sensation avec la sortie de cette console en mars 2000, à une époque où inclure notamment de série la lecture des DVD (format alors tout récent) dans ce type d'appareil était une innovation importante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement de la PlayStation 2 est mené par Ken Kutaragi. La console est officiellement annoncée au salon E3 le 11 mai 1999[16]. L'apparence de la console et la date de sortie japonaise sont dévoilées au salon Tokyo Game Show en septembre 1999. La console devait initialement sortir en France le 26 octobre 2000 mais son lancement sera repoussé au 24 novembre 2000[17].

Lancement[modifier | modifier le code]

La PlayStation 2 est lancée le 4 mars 2000 au Japon, le 26 octobre 2000 en Amérique du Nord et le 24 novembre 2000 en Europe[18]. Le lancement est marqué par l'engouement du public et des retards d'approvisionnement[16]. Au Japon, les 980 000 consoles proposées sont parties en 48 heures[16]. Des difficultés de production amènent Sony à fournir deux fois moins de consoles que prévu pour les lancements américain et européen[16]. En France, 150 000 unités sont proposées avant Noël et seules la moitié sont disponibles au jour du lancement (dont 50 000 unités réservées)[19]. Au 23 mars 2001, Sony a déjà écoulé 10 millions de machines dans le monde[16].

Au lancement de la console, dix jeux sont disponibles au Japon et vingt-neuf en Amérique du Nord, dont Dead or Alive 2, Dynasty Warriors 2, FIFA 2001, Kessen, Madden NFL 2001, Midnight Club, Ridge Racer V, SSX, Tekken Tag Tournament, TimeSplitters et Unreal Tournament[20].

La console sort à Hong Kong, à Singapour, en Thaïlande et en Malaisie en décembre 2001, à Taïwan en janvier 2002, en Corée du Sud le 22 février 2002[18] et en Chine en décembre 2003. La « PlayStation 2 "Slim" », un nouveau modèle à la silhouette affinée (dénommé "PStwo")[21] est introduit le 1er novembre 2004[22] en Amérique du Nord et en Europe et le 3 novembre 2004 au Japon[18].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Les ventes de la PlayStation 2 sont estimées à un peu plus de 150 millions d'exemplaires en 2011[23]. La barre des 100 millions d'unités distribuées est atteinte en novembre 2005, cinq ans et neuf mois après le lancement de la console au Japon[24]. La PlayStation, première console de salon à avoir atteint ce cap, a mis neuf ans et six mois en comparaison[24],[25]. La répartition des ventes sur les trois pôles du marché est d'environ 40 % pour l'Amérique du Nord, 38 % pour l'Europe et 22 % pour le Japon (et l'Asie). En 2004, la console occupe 70 % du marché des consoles de jeu vidéo[26].

Le prix de la console au lancement est fixé à 39 800 ¥ au Japon, à 299 USD aux États-Unis et à 450  en France[18]. Le prix est ramené à 425 € en juin 2001, à 300 € en septembre 2001, à 249 € en juillet 2003, à 199 € en juin 2004, à 149 € en août 2005, à 129 € en août 2006 et à 99 € en avril 2009[18]. Fin 2010, elle est vendue en pack avec Gran Turismo 4 à 69,99 € en magasins.

Le 7 novembre 2012, Sony a annoncé sur Twitter l'arrêt très prochain de la production de la PlayStation 2. La dernière usine en activité a fermé ses portes quelques heures plus tôt[27]. La production de la console est arrêtée le 30 novembre 2012 et Sony annonce cesser toute distribution sur le territoire japonais à compter du 28 décembre 2012. Le 7 janvier 2013 la production et la distribution de la PS2 est arrêtée dans le reste du monde.

Processeurs[modifier | modifier le code]

L'Emotion Engine.

La PlayStation 2 présente de nombreux processeurs, ce qui en fait une console assez difficile à programmer. Il est indispensable d’utiliser ces différents processeurs en parallèle pour tirer les performances maximales de la console. De plus, il est à noter qu'il s'agit d'une console 128 bits.

  • Emotion Engine (EE), le nom du processeur central de la console.
  • Vector Units (VU), une unité de calcul vectoriel présente en double : VU0 et VU1.
  • Floating Point Unit (FPU), l'unité de calcul en virgule flottante.
  • Graphic Synthesizer (GS), le processeur graphique qui s’occupe de la création d'images (rastérisation à partir de primitives).
  • I/O Processor (IOP), qui gère les entrées/sorties et assure la compatibilité avec la PlayStation.
  • Sound Processor Unit (SPU), le processeur sonore de la console.
  • DMA Controler (DMAC), le processeur qui contrôle le flux de données dans le DMA.

Le EE, VU0, VU1 et l'IOP sont programmables, sur deux niveaux (microcode et macrocode) pour les unités vectorielles. Le FPU et les VU0 et VU1 permettent à la console d'atteindre 6,2 GFLOPS. La PS2 est capable de calculer 66 millions de polygones nu par seconde.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

La manette officielle DualShock 2.
Article détaillé : Liste de jeux PlayStation 2.

La console dispose d'une logithèque de plus de 3000 jeux, où sont représentés des séries populaires comme la série Ratchet and Clank,Dragon Quest,Jak and Daxter,Sly, Final Fantasy, Grand Theft Auto, Kingdom Hearts, Metal Gear Solid, Medal of Honor, Need for Speed, SSX, Pro Evolution Soccer et Tekken[5]. Les trois jeux les plus vendus sur le support sont Grand Theft Auto: San Andreas (18 millions d'exemplaires), Gran Turismo 3 A-spec et Grand Theft Auto: Vice City (14 millions d'unités)[5]. Onimusha: Warlords est le premier titre de la console à dépasser la barre du million d'exemplaires vendus, un an après la sortie de la console[28]. En mars 2007, 1,2 milliard de copies de jeux PlayStation 2 ont été distribués à travers le monde[29]. Les jeux PlayStation 2 sont gravés au format DVD-ROM ou CD-ROM. Les versions « éditeur » des jeux, réservées aux professionnels et notamment destinées aux démonstrations en magasin, sont communément appelées blue disc.

La console est rétrocompatible avec le catalogue de jeux PlayStation ainsi que divers accessoires de la machine (manette, carte mémoire, etc).

L'Eye Toy et la PStwo posée sur le modèle original.

Un adaptateur réseau permet de connecter la console au réseau afin d'accéder à des parties multijoueur en ligne. Le module matériel se branche sur la baie d'extension à l'arrière de la console : il est doté d'une carte réseau ethernet. Une connexion internet haut débit est requise. L'adaptateur est à l'origine vendu séparément puis directement intégré dans les modèles PlayStation 2 "Slim". Il n'est plus fabriqué depuis 2006. Battlefield 2: Modern Combat et SOCOM: US Navy Seals sont des exemples de jeux en ligne populaires sur la console. Contrairement à la PS3 qui a son service de jeu en réseau centralisé (le PlayStation network), les jeux PS2 ont chacun leur réseau dédié indépendant.

Pro Evolution Soccer 2014, sorti le 7 novembre 2013 est officiellement le dernier jeu, à l'heure actuelle, paru sur cette console[30]. Le dernier jeu japonais commercialisé est la dernière extension de Final Fantasy XI : Explorateurs d'Adoulin qui est disponible au Japon en mars 2013[31].

Similitude avec un ordinateur[modifier | modifier le code]

Sony a lancé un kit qui permet d’installer le système d'exploitation Linux sur la console. Le kit comprend un disque dur de 20 Go, une souris, un clavier, une carte ethernet et deux DVD, incluant une distribution Linux. Des chercheurs américains du National Center for Supercomputing Applications de l'Université de l'Illinois ont mené une étude de faisabilité pour créer une grappe de 70 PlayStation 2 afin d'utiliser la puissance brute de calcul à des fins scientifiques[32].

Modèles[modifier | modifier le code]

PStwo : version compacte[modifier | modifier le code]

La PStwo.

En novembre 2004, une version compacte[33] de la PlayStation 2 est commercialisée[34], dont le nom officiel est PStwo[35] (rappelant ainsi la dénomination PSone utilisée pour la version compacte de la première Playstation). Il s'agit de la troisième modification importante apportée à la PS2. Elle a pour numéro de version : V12, SCPH-70000. Sony a définitivement arrêté la fabrication de l'ancien modèle PS2, et seules les versions compactes sont produites jusqu'à la fin officielle de production le 30 novembre 2012.

Les changements apportés concernent la modification du design pour obtenir une machine plus compacte et nettement plus fine. Ainsi, le chargement des disques qui s'effectuait par le biais d'un tiroir sur la version précédente (chargement frontal, comme sur les platines DVD), s'effectue désormais sur le dessus de la console (comme sur la PS1). De dimensions 230 x 28 x 152 mm, le volume a été réduit d’environ 75 % et son poids passe de plus de 2 kg à 900 grammes. Cette modification est associée à l'externalisation du boitier d'alimentation 220v, l'alimentation délivre un courant continu de 8.5v (pour environ 6,5 A), et de la suppression du bouton ON/OFF (marche/arrêt) situé derrière la machine; celle-ci reste donc constamment en veille si elle n'est pas débranchée. Elle concerne également l'ajout d'un port Ethernet pour le jeu en réseau (le modèle original demandant l'ajout d'une extension). Il devient alors impossible d'installer un disque dur par les voies officielles (même si des adaptateurs à souder ont été créés, les points de connexion étant encore présents sur la carte mère)

Évolution[modifier | modifier le code]

V14 (SCPH-7500X) 
Commercialisé à partir de 2005
La V14 rend impossible la soudure d'un système alternatif. Pour pallier cette absence, il est possible de brancher un disque dur externe à l'aide d’un rack USB et d'un logiciel spécifique.
V15 (SCPH-7700X) 
Commercialisé en 2006
V16 (SCPH-7900X) 
Commercialisé en 2007, version plus légère de 300 grammes, elle ne pese plus que 600 grammes (au lieu des 900 grammes)
V17 (SCPH-9000X) 
Une nouvelle version, plus légère (720 grammes), avec transformateur électrique intégré, sort au Japon le 22 novembre 2007 pour 16 000 Yens (96 €) et aux États-Unis début 2008 pour 99 $. Disponible en trois couleurs : ceramic white, charcoal black et satin silver, elle est en vente en Europe depuis le premier semestre 2008. Une évolution de la V17 (appelée V18) est commercialisé en 2010.

PSX[modifier | modifier le code]

La station multimédia PSX.
Article détaillé : PSX (console).

La PSX est une station multimédia qui fait office de console de jeu (PlayStation et PlayStation 2), de graveur DVD, de tuner TV et de magnétoscope numérique grâce à un disque dur intégré. La PSX est lancée le 13 décembre 2003 au Japon, au prix initial de 79,800 ¥ (160 GB) et 99,800 ¥ (250 GB). Malgré des baisses de prix successives, les ventes sont restées confidentielles et la production est stoppée en février 2005[36].

Accessoires[modifier | modifier le code]

La manette de jeu officielle, la DualShock 2, reprend l'apparence globale de la DualShock. Les boutons sont désormais analogiques (sauf L3, R3 et Analog) et la manette produit deux niveaux de vibrations supplémentaires. Accompagnée de celle-ci, la carte mémoire Memory Card (8 MB), qui intègre la technologie MagicGate, est vendue séparément. D'autres accessoires sont proposés : une télécommande, un adaptateur réseau, un disque dur, le micro-casque HeadSet, les micros SingStar, les guitares Guitar Hero, des volants à retour de force, le pistolet optique GunCon 2, le clavier-contrôleur NetPlay Controller, le multiplicateur de manette Multitap, des câbles (AV analogique, S-Video, i.Link), le kit Linux, ou encore des socles (horizontal et vertical).

L'EyeToy est une petite caméra développée par Sony qui se connecte au port USB de la console et permet d'interagir avec l'univers de jeu en réalisant des mouvements avec le corps. Lancé en Europe le 9 juillet 2003 en pack avec le jeu Eye Toy: Play, l'accessoire connait un certain succès (plus d'un million de vente en octobre 2003[37]) et tout une gamme de jeux spécialement conçus pour le périphérique a vu le jour. La caméra peut aussi être utilisée comme webcam sur un ordinateur grâce à sa connectique USB et les pilotes appropriés. Sony a également commercialisé des buzzers dans le cadre de la série Buzz!. Vendus par quatre, ils sont munis de cinq boutons, dont quatre de couleurs, qui permettent d'interagir avec les jeux comme dans un jeu télévisé.

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

  • Processeur principal : (64-bit Emotion Engine)
    • Fréquence de l’horloge - ~298 MHz
    • Mémoire - 32 Mo
  • Vidéo : (Graphic Synthesizer)
    • Fréquence de l’horloge - 147,456 MHz
    • Mémoire VRAM Cache - 4 Mo
    • Nombre de polygones/s - 66 M
  • Son (en ADPCM 44 100 Hz - SPU2):
    • Nombre de voix - 48 canaux
    • Mémoire de son - 2 Mo
  • IOP : (Processeur d’entrée/sortie)
    • CPU Core - PlayStation CPU+ (R3000A)
    • Fréquence de l’horloge - ~34 MHz ou ~37 MHz (sélectionnable)
  • Lecteur de disque : (DVD-ROM)
    • Vitesse - 24X (3600 Ko/s) en lecture CD, 4X (5400 Ko/s) en lecteur DVD

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.jeuxvideo.com/news/2009/00038727-sony-lance-la-ps2-au-bresil.htm
  2. http://www.gamers.fr/actus/2009/11/20/sortie-officielle-de-la-ps2-au-bresil
  3. (ja) プレイステーション2の日本国内での出荷が本日(2012年12月28日)で完了, Famitsu
  4. a, b, c et d http://www.vgchartz.com/analysis/platform_totals/
  5. a, b et c (en) « Classement des ventes de jeux sur PS2 », VG Chartz. Consulté le 7 mai 2014.
  6. (en) lesley Yin-Poole, « PlayStation 2 ships over 150 million », sur Eurogamer,‎ 14 février 2011 (consulté le 14 février 2011)
  7. (en) « PLAYSTATION®2 sales reach 150 million units worldwide », sur Sony Computer Entertainment,‎ 14 février 2011 (consulté le 14 février 2011)
  8. (en) Makuch Eddie, « 150 million PS2 units shipped worldwide – News at GameSpot », sur Asia.gamespot.com,‎ 15 février 2011 (consulté le 27 mars 2011)
  9. (en) « PS2 turns nine, Sony says system’s "life cycle will continue" », sur Gamertell.com (consulté le 11 novembre 2010)
  10. "http://www.vgchartz.com/analysis/platform_totals/" consulté le 10 août 2013
  11. [1]
  12. [2]
  13. [3]
  14. [4]
  15. [5]
  16. a, b, c, d et e (en) « PlayStation 2 Timeline », Steven L. Kent, GameSpy, 18 février 2004.
  17. « La PlayStation 2 en retard », Joypad, no 100,‎ septembre 2000, p. 4
  18. a, b, c, d et e (en) « SCE Corporate Information », Sony Computer Entertainment. Consulté le 12 mai 2008.
  19. « PlayStation 2 ou le marketing de la pénurie » (sur e-marketing.fr), Marketing Magazine, Isabel Gutierrez, no 54, 1er novembre 2001.
  20. (en) « The PS2 Launch Titles », IGN Entertainment, 27 octobre 2000.
  21. [6]
  22. [7]
  23. « Hardware totals », VGChartz,‎ 2011-06-19 (consulté le 2010-05-16)
  24. a et b (en) « PlayStation 2 Breaks Record as the fastest computer entertainment platform to reach cumulative shipment of 100 million units. », Sony Computer Entertainment, 29 novembre 2005.
  25. (en) « Worldwide PlayStation 2 shipments hit 100 million mark », Ellie Gibson, GamesIndustry.biz, 30 novembre 2005.
  26. (en) « Ken Kutaragi », Lev Grossman, Time. Consulté le 27 septembre 2009.
  27. (fr) « [8] » Consulté le 7 novembre 2012.
  28. (fr) « Le million ! Le million ! », Gamekult, 23 mars 2001.
  29. (en) « Cumulative Production Shipments of Software Titles (until March 2007) », Sony Computer Entertainment. Consulté le 26 septembre 2009.
  30. « PES 2014 sur PS2 », sur Jeuxvideo.com
  31. (fr) « Fiche du jeu - FFXI : Explorateurs d'Adoulin », JeuxvideoPC, octobre 2012.
  32. (en) « From PlayStation to Supercomputer for $50,000 », John Markoff, The New York Times, 26 mai 2003.
  33. [9]
  34. [10]
  35. [11]
  36. (en) « La PSX tire sa révérence », Gamekult, 23 février 2005.
  37. « L'Eye Toy millionnaire », Gamekult, 29 octobre 2003.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]