HeSam Université

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PRES heSam)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres utilisations du mot Sorbonne, voir Sorbonne (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hautes études.
heSam Université
Informations
Fondation 2010
Type Communauté d'universités et établissements
Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
Localisation
Ville Paris
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Divers
Site web www.hesam.eu

L'HeSam Université est créé en 2010, comme pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES). L' HESAM (Hautes Etudes Sorbonne Arts et Métiers) est porté par différents établissements. Depuis décembre 2013, en application de l’article 117 de la loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, le "PRES HESAM" devient une communauté d'universités et établissements Hautes Etudes Sorbonne Arts et Métiers dont la dénomination usuelle devient "heSam Université" en décembre 2013.

HeSam Université a pour membres l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et quatorze grandes écoles. Elle a pour objectif de réaliser une alliance entre les sciences humaines et sociales (SHS), le design et le patrimoine, les sciences de la gouvernance publique et privée et les sciences pour l’ingénieur. À ce jour, elle incarne l’un des pôles de sciences humaines et sociales les plus importants en Europe.

HeSam Université porte le projet Initiative d'excellence (Idex) Paris Nouveaux Mondes.

Historique[modifier | modifier le code]

Premiers rapprochements universitaires[modifier | modifier le code]

Plusieurs universités et grandes écoles parisiennes commencent à se rapprocher au milieu des années 2000. Une première association voit le jour en 2005 avec la création de Paris Universitas, dont sont alors membres l'École des hautes études en sciences sociales et l'École pratique des hautes études. La création des pôles de recherche et d'enseignement supérieur par le ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur en 2006 fait évoluer ce rapprochement, et plusieurs nouveaux projets apparaissent comme par exemple Paris Centre Universités dont l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est alors membre[1].

Création du PRES heSam[modifier | modifier le code]

Le projet heSam est né au début de l'année 2010 à la suite de la publication du rapport d’étape de Bernard Larrouturou sur l’immobilier universitaire parisien dans lequel il faisait part de ses réticences à voir l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne se joindre aux membres du PRES Sorbonne Paris Cité[réf. nécessaire]. Jean-Claude Colliard, président de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a proposé la création d’un PRES réunissant, autour de son université, des grands établissements parisiens, dont une école de commerce. Le projet compte initialement neuf membres, puis douze à partir de juin 2010 avec l'arrivée de l'Institut National du Patrimoine, de l'Institut national d'histoire de l'art, et de l'École nationale supérieure de création industrielle[2]. Le décret de création du PRES heSam est inscrit au Journal Officiel le 30 décembre 2010. Il fait suite à la signature de la convention constitutive du PRES le 7 décembre 2000 en présence de Valérie Pécresse (alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). Ce décret de création indique que le PRES heSam aile statut d’Établissement public de coopération scientifique[3].

Le projet Paris Novi Mundi Université[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, le PRES Hesam a décidé de concourir à l'appel à projets IDEX, doté de 7,7 milliards d'euros, sous la marque Paris Novi Mundi Université. Si le projet avait été sélectionné par le jury international en février 2012, l'alliance des établissements prévoyait de se transformer en une université internationale de recherche dans un délai de quatre ans. Paris Novi Mundi Université disposerait alors d'un gouvernement commun à l'ensemble des établissements et d'un service de ressources humaines partagé. La recherche serait organisée au sein d'un collège doctoral unique et de nouveaux diplômes seraient lancés sous la marque PNMU[4].

Le PRES heSam n'a pas fait partie des lauréats de l'appel à projets IDEX. Son projet d'idex PNMU (Paris Novi Mundi Université) a été classé au seuil des projets pour disposer d’un plein financement, mais bénéficie, par une décision du Premier ministre en date du 29 mars 2012, d’un soutien financier spécifique. Le projet proposé s’intitule Programme Paris Nouveaux Mondes, incluant les Labex, étape essentielle vers la constitution d’une organisation confédérale, de référence mondiale qui se distingue par son originalité et sa structure réticulaire.

heSam Université[modifier | modifier le code]

En application de l’article 117 de la loi n°2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur heSam porte le nom de Communauté d’université et établissement Hautes Etudes Sorbonne Arts et Métiers dite "heSam Université" depuis le 4 décembre 2013.

Toutefois, heSam Université demeure régi par les statuts publiés au Journal Officiel le 31 décembre 2010[5] jusqu’à la publication des statuts modifiés.

Suite au décès de son premier président, Jean-Claude Colliard, survenu le 26 mars 2014, heSam université est dirigée par Denis Pelletier, administrateur intérimaire nommé par le Recteur de l'Académie, Chancelier des Universités de Paris.

Dissensions[modifier | modifier le code]

Des dissensions sur le projet à mener et son ambition amènent en septembre 2014 quatre membres fondateurs, L'École française d'extrême orient, l'École des hautes études en sciences sociales, l'École pratique des hautes études et la Fondation maison des sciences de l'homme, à se retirer de HeSam, tout en achevant certains projets au sein de cette Comue[6]

Programme Paris Nouveaux Mondes[modifier | modifier le code]

Formation & Recherche[modifier | modifier le code]

Le but du programme Paris Nouveaux Mondes est de fonder, à Paris, la plus grande université en sciences humaines et sociales. Pour cela, l’équipe du programme s’appuie sur les quinze établissements de heSam Université.

De 2012 à 2015, ce projet Idex s’est donné trois objectifs :

  • soutenir la recherche
  1. porter les projets à forte dimension internationale (via des contrats doctoraux, les bourses Lévi-Strauss, les bourses Germain Tillon, et le financement Humboldt),
  2. porter les septs labex de heSam Université (Corail, Cap, Hastec, Dynamite, Tepsis, Réfi, Ipops),
  • mettre l’accent sur le renouvellement de la formation via les offres proposées en licence, master et doctorat
  • de mettre en place des projets innovants et favoriser les alliances écoles - entreprises (via le Centre Michel Serres).

Chacun de ces objectifs est basé sur l’interdisciplinarité, marque de fabrique du programme Paris Nouveaux Mondes, et plus largement de heSam Université.

Centre Michel Serres[modifier | modifier le code]

Via le Centre Michel Serres, le programme Paris Nouveaux Mondes mène une politique pédagogique innovante. Dans le cadre d’un “semestre Michel Serres”, les étudiants de CMSi, inscrits dans un des établissements de heSam Université, mènent un projet d’innovation interdisciplinaire. Ces projets sont le plus souvent commandités par des institutions publiques, des collectivités territoriales ou des entreprises.

Dans le cadre de ces projet, la destination première du Centre est d’être, en vue de la création d’« objets » nouveaux (systèmes, produits, services), un espace de conception, de fabrication, d’expérimentation, de preuve de nouveaux concepts, et pour cela un lieu de « conversations » transdisciplinaires[7].

Membres[modifier | modifier le code]

HeSam Université compte quinze établissements membres.

Les membres fondateurs sont :

Les membres associés sont :

Les partenaires affiliés[modifier | modifier le code]

heSam Université compte quatre partenaires affiliés.

  • Centre de Formation des Journalistes
  • Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris-La Villette
  • France Clusters,
  • Institut Français de la Mode.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]