PMA (drogue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PMA.
PMA
Structure de la PMA
Structure de la PMA
Identification
Nom IUPAC (RS)1-(4-méthoxyphényl)propan-2-amine
No CAS 64-13-1
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche ou jaune, poudre et gélule
Propriétés chimiques
Formule brute C10H15NO  [Isomères]
Masse molaire[1] 165,2322 ± 0,0096 g/mol
C 72,69 %, H 9,15 %, N 8,48 %, O 9,68 %,
Propriétés physiques
fusion 208 °C
Caractère psychotrope
Catégorie Hallucinogène
Mode de consommation
  • Ingestion
  • Inhalation
  • Injection
Autres dénominations
  • 4-MA,
  • Death drug,
  • Chicken yellow, Chicken fever
  • Mitsubishi turbo, Mitsubichi killer
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La PMA ou paraméthoxyamphétamine est une drogue de synthèse souvent vendue sous forme de comprimé qui appartient à la famille des phényléthylamines.

Elle est classée comme substance prohibée par la convention sur les substances psychotropes de 1971 et comme stupéfiant dans le droit français depuis l'arrêté du 22 février 1990.

Chimie[modifier | modifier le code]

Elle est synthétisée à partir d'anéthol, une molécule au goût anisé présente dans le pastis.

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

C'est une drogue psychostimulante et hallucinogène.

Ses propriétés hallucinogènes sont cinq fois plus importantes que ceux du MDA[2].

Elle provoque dans le cerveau une forte libération de dopamine, sérotonine et de noradrénaline[2].

Usage récréatif et détourné[modifier | modifier le code]

Vendue sur le marché clandestin sous forme de comprimé, elle est souvent confondue avec de l'ecstasy ce qui a déjà provoqué de nombreux morts et donne à cette drogue une mauvaise réputation[2]. En effet, son délai d'action est de une à deux heures (plus long que la MDMA), ce qui incite le consommateur à augmenter la dose ou à l'associer à d'autres drogues.

Elle est consommée pour ses effets stimulants et hallucinogènes[2] qui peuvent se manifester pendant cinq à sept heures.

Ses effets[2] sur l'organisme sont :

Selon la DEA, cette molécule serait plus dangereuse que la MDMA[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e et f Michel Hautefeuille, Dan Véléa, Les drogues de synthèse, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? »,‎ 2002 (ISBN 2-13-052059-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • CHENG H.C., LONG J.P., NICHOLS D.E., BARFKNECHT C.F., Effects of para-methoxyamphetamine (PMA) on the cardiovascular system of the dog, Arch. int. Pharmacodyn. 1974. 212 : 83-88