PH1 b

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PH1b)
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 19h 52m 51.624s, +39° 57′ 18.36″

PH1 b
Kepler-64 b
Étoile
Nom Kepler-64 A (Aa+Ab)
Constellation Cygne
Ascension droite 19h 52m 51,624s[1]
Déclinaison +39° 57′ 18,36″[1]
Distance 5 000 al
1 500 pc
Type spectral F + M
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,634 ± 0,011  UA
Période (P) 138,506  d
Caractéristiques physiques
Masse 20-50  M
Rayon 6,18 ± 0,17  R
Température 524-613  K
Découverte
Découvreurs Kian J. Jek
Robert Gagliano
Programme Planet Hunters
Méthode transits
Date 15 octobre 2012
Lieu observatoire spatial Kepler
Statut confirmé[2]
Informations supplémentaires
Autre(s) nom(s) PH1
PH1 b
Kepler-64 b
KIC 4862625 b
2MASS J19525162+3957183 b
WISE J195251.62+395718.2 b

PH1 b (pour Planet Hunters 1 b) ou Kepler-64 b, est une planète extrasolaire circumbinaire appartenant au système quadruple d'étoiles Kepler-64.

Découverte[modifier | modifier le code]

PH1 b a été découverte par deux astronomes amateurs américains, Kian J. Jek, de San Francisco (Californie), et Robert G. Gagliano, de Cottonwood (Arizona), dans le cadre du Planet Hunters (en), le projet de sciences citoyennes créé par l'Américaine Debra Fischer, professeure d'astronomie à l'université Yale.

Sa découverte a été annoncée par le Planet Hunters le 15 octobre 2012[3].

PH1 b a été découverte indépendamment par une équipe internationale composée de Veselin B. Kostov, Peter R. McCullough, Tobias C. Hinse, Zlatan I. Tsvetanov, Guillaume Hébrard, Rodrigo F. Díaz, Magali Deleuil et Jeff A. Valenti[4].

Caractéristiques orbitales[modifier | modifier le code]

PH1 b est une planète circumbinaire[1] qui parcours son orbite en un peu moins de 138 jours et demi (138,317+0,040−0,027 d[1]), autour du barycentre de Kepler-64 A, une étoile binaire[1] à éclipses[1] composée de deux étoiles naines[1] :

L'orbite circumbinaire de PH1 b est elliptique. Son demi-grand axe (a) est de 0,652 ± 0,012 ua[1]. Avec une excentricité (e) de 0,0702+0,0029−0,0039[1], elle est presque circulaire.

Le plan de l'orbite circumbinaire de PH1 b est incliné (i) de 2,619 ± 0,057° par rapport à celui de Kepler-64 A[1]. L'argument du périastre (ω) est de 341,88+0,97−0,70°[1].

L'âge du système planétaire de Kepler-64 A est estimé à deux milliards d'années (~2×109 a[1]).

Kepler-64 A appartient au système quadruple Kepler-64 dont l'autre composante est Kepler-64 B, une étoile binaire visuelle[1] située à environ mille unités astronomiques (~1×103 ua[1]) de Kepler-64 A.

Kepler-64 B est composée de deux autres étoiles naines :

  • l'étoile principale, Kepler-64 Ba, de 0,99 masses solaires et de type G2[1], probable naine jaune ;
  • l'étoile secondaire, Kepler-64 Bb, de 0,51 masses solaires et de type M2[1], probable naine rouge.

Le système quadruple Kepler-64 est situé à environ 5 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cygne, à 19h 52m 51,624s d'ascension droite et +39° 57′ 18,36″ de déclinaison.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Avec une masse de 20 à 50 masses terrestres (20-50 M0,08-0,14 MJ) pour un rayon d'environ 6 rayons terrestres (6,18 ± 0,17 R), PH1 b serait une planète géante gazeuse.

En considérant un albédo de Bond de 0,3, sa température est estimée à 463-498 K.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u et v (en) Megan E. Schwamb et al., « Planet Hunters: A transiting circumbinary planet in a quadruple star system », The Astrophysical Journal, vol. 768, no 2,‎ 10 mai 2013, id. 127 (DOI 10.1088/0004-637X/768/2/127, Bibcode 2013ApJ...768..127S, arXiv 1210.3612, lire en ligne [PDF])
    Les coauteurs de l'article sont, outre Megan E. Schwamb : Jerome A. Orosz, Joshua A. Carter, William F. Welsh, Debra A. Fischer, Guillermo Torres, Andrew W. Howard, Justin R. Crepp, William C. Keel, Chris J. Lintott, Nathan A. Kaib, Dirk Terrell, Robert Gagliano, Kian J. Jek, Michael Parrish, Arfon M. Smith, Stuart Lynn, Robert J. Simpson, Matthew J. Giguere et Kevin Schawinski.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 14 octobre 2012, accepté par son comité de lecture le 22 mars 2013 et mis en ligne sur son site internet le 23 avril suivant.
  2. (en) « PH1 b » [html], sur NASA Exoplanet Archives (consulté le 14 décembre 2014)
  3. (en) Chris Lintott, « PH1 : A planet in a four-star system » [html],‎ 15 octobre 2012 (consulté le 13 décembre 2014)
  4. (en) Veselin B. Kostov et al., « A gas giant circumbinary planet transiting the F star primary of the eclipsing binary star KIC 4862625 and the independent discovery and characterization of the two transiting planets in the Kepler-47 system », The Astrophysical Journal, vol. 770, no 1,‎ 10 juin 2013, id. 52 (DOI 10.1088/0004-637X/770/1/52, Bibcode 2013ApJ...770...52K, arXiv 1210.3850, lire en ligne [PDF])
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 14 octobre 2014, accepté par son comité de lecture le 16 avril 2013 et mis en ligne sur son site internet le 23 mai suivant.