P-90

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir P90.
Micro P90 forme "Dogear"
Micro P90 forme "Soapbar"


Le P-90 est un micro à simple bobinage pour guitare électrique inventé en 1946 par Gibson pour succéder à l'encombrant micro dit « Charlie Christian » qui équipait depuis 1936 les premières guitares électriques de la firme. Il est toujours produit aujourd'hui. D'une conception différente des bobinages simples de Fender, le micro de Gibson est parfois confondu avec un humbucker en raison de sa largeur. D'autres fabricants produisent le P-90 qui se décline en deux catégories nommées d'après la forme du cache : le soap bar (savonnette) et le dog ear (oreille de chien).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le P-90 fut introduit dès 1946 quand Gibson recommença la production de guitares après la Seconde Guerre mondiale. Il remplaça les anciens micros présents sur la ES-150 et, à la fin des années 1940, Gibson le monta sur tous ses modèles, y compris la Les Paul en 1952.

Le règne du P-90 chez Gibson fut toutefois assez court puisque le PAF utilisant le concept révolutionnaire du humbucker commença à le remplacer dès 1957. Le P-90 continuait à être monté sur des modèles moins onéreux comme l'ES-330, la Les Paul Junior et la Les Paul Special (employée par Alan Wilson de Canned Heat), ainsi que la SG Special (à l'instar de celle de Pete Townshend). Gibson utilisait toujours des P-90 sur ses instruments durant les années 1960 et en 1968 Gibson commercialisa une reprise de la Les Paul Goldtop originale avec des P-90.

Au début des années 1970, il cessa d'être proposé sur la plupart des modèles de la gamme Gibson. Différents types de micros étaient désormais disponibles rendant le P-90 obsolète : bobinage simple ou bobinage double, mini-humbuckers, avec ou sans cache. Le P-90, dont le nom commercial était Laid Back à cette époque[1] fut quelquefois proposé sur des rééditions comme en 1972 avec la 58 Reissue basée sur une Goldtop de 54, et la Black Beauty dont le P-90 en position chevalet cotoyait un micro P-480 souvent appelé Alnico en position manche. En 1974, le P-90 apparut sur la Les Paul ´55, une réédition de la Les Paul Special de l'époque. En 1976, Gibson sortit la Les Paul Special Double-cutaway et en 1978, la Les Paul Pro Deluxe. Le nombre d'exemplaires issus de ces éditions spéciales étaient néanmoins assez réduits. Gibson utilise désormais le P-90 sur son modèle Les Paul Faded Doublecut [2].

Construction et Variantes[modifier | modifier le code]

Vue de profil de la structure

Le P-90 est un micro à simple bobinage équipé de deux aimants en position horizontale placés sous la bobine inductrice, en opposition magnétique et en contact avec une pièce polaire dans laquelle sont vissés les 6 plots réglables de fer doux.A contrario, les Humbuckers sont équipés eux aussi de plots de fer doux (12), magnétisés par contre par un seul aimant placé entre les deux rangées de plots (à l'exception notable du mini-humbucker de type "Firebird", équipé lui aussi de deux aimants), et les micros simples de type "Fender" sont eux équipés d'un aimant par corde, chaque plot étant lui-même l'aimant.Le bobinage du P90 est de ce fait particulièrement large et plat, créant un champ magnétique particulièrement large lui aussi, dépassé uniquement par celui du vénérable "Charlie Christian"

Originellement, les P90 étaient vissés directement dans le bois au fond de leur cavité (pour la version "Soapbar"), les vis servant à la fois de fixation et de réglage de hauteur , et conférant une microphonie particulière aux P90 (la version "Dogear" n'est pas réglable en hauteur, mais son capot métallique est directement vissé dans le bois via ses "oreilles") -la plupart des micros plus communs désormais sont "suspendus", un ressort les isolant de tout contact direct avec le corps de la guitare. Par la suite, et pour les mini-Humbuckers des Les Paul Deluxe (de même format puisque leur cache est un capot de P90 découpé) Gibson développa une plaque métallique fixée au fond de la cavité et servant d’intermédiaire, qui devint la pièce de fixation standard des P90 Gibson plus modernes.

Les Paul Custom équipée d'un P-480 près du manche et d'un P-90 de type "soap bar" près du chevalet


Il existe deux formats de P-90 :

  • Soap bar (« savonnette ») avec un cache rectangulaire en plastique, des vis de fixation passant à travers la bobine et les plots, entre la 2e et 3e et entre les 4e et 5e cordes. Ce motif irrégulier n'étant pas courant, il est facilement reconnaissable. Parfois les vis sont confondues avec les plots réglables ce qui fait croire qu'il s'agit d'un micro pour 8 cordes. Le surnom de savonnette vient de sa forme, de ses proportions et du fait que le micro original sur la Les Paul de 1952 avait un capot de couleur crème.
Les Paul Junior DC équipée d'un P-90 de type "dog ear"


  • Dog ear (« oreille de chien ») a été nommée ainsi en raison des extensions latérales qui font penser à des oreilles. Ces deux oreilles permettent de loger les vis de fixation qui se trouvent ainsi sur ce modèle à l'extérieur de la bobine. On trouvait ce modèle sur l'ES-330 et la Les Paul Junior. Les mêmes microphones étaient présents sur les modèles d'Epiphone, en particulier l'Epiphone Casino du milieu à la fin des années 1960 et particulièrement prisée des membres des Beatles.

Il faut noter que le capot métallique chromé des Casino modifie notablement le son des P90, calmant leur agressivité et leurs aigus.


Le P-480 a été associé comme micro « rythm » au P-90 (en position « treble ») sur les premiers modèles de Gibson Les Paul Custom en 1954. Extérieurement, ces deux micros sont de même format, mais le P-480 est de conception beaucoup plus complexe et présente des plots rectangulaires doubles.

Son[modifier | modifier le code]

Le P-90 est un micro à bobinage simple, ce qui lui confère un son un peu plus clair et transparent que celui des humbuckers, même s'il n'est pas aussi brillant que celui d'un micro de Stratocaster, en particulier on peut le supposer en raison de la largeur plus importante de son champ magnétique.Le P90 est aussi un micro particulièrement dynamique (très sensible au toucher du guitariste) La bonne présence des fréquences moyennes et ses sonorités hybrides le rendirent populaire parmi les groupes de rock progressif et de rock psychédélique.

Les anciens P-90 étaient bobinés "à la main" et leurs spécifications variaient en conséquence (en fonction du nombre de tours et de la tension sur le fil, pas totalement constants) -Jason Lollar a mesuré globalement entre 6.5k et 8.2k.Les premières versions, dès 1946, utilisaient des aimants Alnico 3 mais depuis 1957, Gibson utilise de l'Alnico 5[3].

Versions modernes[modifier | modifier le code]

Le P-90, en tant que bobinage simple, est susceptible de capter le bruit parasite du 50/60 Hz du secteur. Plusieurs fabricants proposent des modèles qui réduisent ce problème :

  • Seymour Duncan, avec le STK-P1 qui préserve la tonalité tout en retirant le bruit.
  • DiMarzio propose plusieurs déclinaisons du P-90, avec le DiMarzio SoapBar DP167 et plusieurs modèles humbuckers tout en essayant de reproduire le son de l'original avec un système breveté[4],[5] ;
  • Gibson produit le P-100, qui est un empilement de P-90 et est extérieurement semblable au P-90. Le bruit est réduit mais le son s'écarte du P-90 original. Cela a amené le constructeur à équiper de nouveau la Les Paul Junior avec un P90 après avoir proposé un temps un P-100.

Le modèle P-94 de Gibson est un bobinage simple aux dimensions d'un humbucker, permettant de l'installer sur une guitare équipée d'origine d'un Humbucker au format Gibson sans modification de la guitare elle-même [6]. D'autres fabricants proposent des micros similaires : Lauzon, Tonerider, Seymour Duncan et bien d'autres.

Guitaristes utilisant le P-90[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Donal Brosnac, Guitar Electronics for Musicians, 1983, New York, Amsco Publications
  2. Double cut de Gibson
  3. Histoire des micros Gibson
  4. DiMarzio
  5. Brevet de DiMarzio
  6. P-94

Liens externes[modifier | modifier le code]