P'tit-Bonhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
P'tit-Bonhomme
Image illustrative de l'article P'tit-Bonhomme
Frontispice du roman

Auteur Jules Verne
Genre roman d'apprentissage
Pays d'origine France
Éditeur Hetzel
Date de parution 1893
Dessinateur Léon Benett
Série Voyages extraordinaires
Chronologie
Précédent Claudius Bombarnac Mirifiques aventures de Maître Antifer Suivant

P'tit-Bonhomme est un roman de Jules Verne, paru en 1893.

L'action du roman se déroule en Irlande. P'tit-Bonhomme est un orphelin de condition misérable. Cette œuvre semble avoir été inspirée par les œuvres de Dickens.

Historique[modifier | modifier le code]

Le roman est achevé dès 1891, mais il ne commence à être publié dans le Magasin d'Éducation et de Récréation qu'à partir du 1er janvier 1893 jusqu'au 15 décembre de cette même année. Il sortit ensuite en volume, comprenant deux parties (Premiers pas et Dernières étapes), le 23 novembre chez Hetzel[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

1875, en Irlande. P'tit Bonhomme, enfant abandonné comme il y en a tant à cette époque, est d'abord exploité par un montreur de marionnettes. Des gens compatissants le placent ensuite dans une école pour déshérités où il se trouve à peine mieux loti; il survit grâce à Grip, un adolescent qui l'a pris sous sa protection. Un incendie ayant détruit l'école, une jeune comédienne extravagante le recueille, mais, après l'avoir choyé, s'en débarrasse brusquement. Emue par la détresse du bambin, une famille de braves agriculteurs - les Mac Carthy - l'adopte; il passe quatre années heureuses en leur compagnie. Puis il se voit séparé d'eux après l'éviction brutale qui les frappe, pour défaut de paiement de leur fermage. Prenant de plus en plus d'assurance à mesure qu'il grandit, P'tit Bonhomme rêve de devenir un jour un négociant important. Après un bref séjour auprès d'un jeune comte arrogant, il crée un minuscule commerce ambulant avec l'aide de Bob, un petit vagabond qu'il a sauvé de la noyade. Les deux enfants mettent trois mois pour atteindre Dublin, nanti d'un pécule qui leur permet de louer un local dans un quartier populaire. Ils y installent un bazar, surtout spécialisé dans le jouet, et commencent à drainer une clientèle assidue. Conseillé par son propriétaire, P'tit Bonhomme développe prudemment mais astucieusement son affaire, allant jusqu'à racheter la cargaison d'un navire, ce qui lui permet d'adjoindre un rayon d'épicerie à son magasin. Sa réussite ne lui fait pas oublier ceux qui l'ont aidé dans les heures difficiles: il réunit la famille Mac Carthy qui s'était dispersée, et lui offre l'argent nécessaire pour racheter son ancienne ferme; par ailleurs, il prend comme associé son ami Grip et lui fait épouser Sissy, la caissière du bazar. À seize ans accomplis, P'tit Bonhomme aura atteint une situation enviable, mais tout laisse à penser qu'il ira plus loin encore et réalisera son rêve d'enfant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Noël Martin. Préface, Éditions Rencontre, Tome 41, Lausanne, 1971.
  • Francis Lacassin. Jules Verne et le roman des larmes. Paris. Union générale d'éditions, Coll. « 10/18 », 1978.
  • Brian E. Rainey. Jules Verne and Ireland. in John F. Sweets (Ed.) Winnipeg, Manitoba, 1984.
  • Maryann Gialanella Valiulis. Comment on Session: Literary Images of the Jew and of Ireland, in John F. Sweets (Ed.), Winnipeg, Manitoba, 1984.
  • Klaus Pfatschbacher. Jules Verne und der Populärroman. Francfort a.M. : Peter Lang, 2000.
  • Laurence Sudret. « P'tit-Bonhomme », l'hommage de Verne à Dickens. Bulletin de la Société Jules-Verne 161, mars 2007.
  • Laurence Sudret. « Le Petit Gosse » et « P'tit-Bonhomme ». Bulletin de la Société Jules Verne 162, juin 2007.
  • Alexandre Tarrieu. Laisser filer le temps, Grand-Mère Mac Carthy.... Revue Jules Verne 36, mars 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Piero Gondolo della Riva. Bibliographie analytique de toutes les œuvres de Jules Verne. Tome I. Pages 113-115. Société Jules-Verne. 1977.