Přerov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Přerov
Blason de Přerov
Héraldique
Drapeau de Přerov
Drapeau
Image illustrative de l'article Přerov
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Province Moravie
Région région d'Olomouc
Maire Jiří Lajtoch
Code postal 750 00
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 45 082 hab. (2012)
Densité 771 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 19″ N 17° 27′ 01″ E / 49.4553909, 17.4503078 ()49° 27′ 19″ Nord 17° 27′ 01″ Est / 49.4553909, 17.4503078 ()  
Altitude 210 m
Superficie 5 850 ha = 58,5 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Site municipal Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Přerov

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Přerov

Přerov est une ville de la région d'Olomouc en République tchèque. Distante de 22 km d'Olomouc, elle est baignée par la Bečva et constitue un important nœud ferroviaire en Moravie. Le château de Přerov a gardé quelques-unes des fortifications initiales de la ville, il abrite le Musée Comenius.

Au nord-est de la ville se trouve la réserve naturelle de Žebračka.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention historique de la ville date de 1141. En 1256, elle devient ville royale.

C'est à partir du développement du chemin de fer qui atteint la ville en 1841 que Přerov prend de l'importance. Le premier bureau de poste prend d'ailleurs le nom de PRERAU BAHNHOF, avant celui de la ville, STADT PRERAU, ouvert en 1870[1].

Jusqu'en 1918, la ville de PRERAU - PŘEROV fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 34 Bezirkshauptmannschaften en Moravie[2].

En 1945, au terme de la Seconde Guerre mondiale, la ville est le théâtre d'un drame que les Tchèques appellent la « Résistance de Přerov ». Suite à une erreur d'interprétation (« le Führer est tombé »), les autorités de la ville pensent que le Reich a capitulé et, le premier mai 1945, invitent les habitants à célébrer la nouvelle. La ville se couvre de drapeaux tchécoslovaques. Les autorités allemandes du Protectorat de Bohême-Moravie ne l'entendent pas de cette oreille et pour elles, Přerov, avec ses quatre ponts sur la Bečva, est un point stratégique, nœud ferroviaire clé ne serait-ce que pour assurer la retraite des armées allemandes depuis la Slovaquie, la Hongrie, etc., vers le Reich assiégé. La Résistance est immédiatement jugulée et ses meneurs (on compte 21 victimes) exécutés le 2 mai dans la ville voisine d'Olomouc.

Plus tard, l'été de la même année a lieu ce que les historiens appellent pudiquement l'« incident de Přerov ». Des Allemands de Slovaquie, expulsés en application des décrets Beneš, sont tirés du convoi ferroviaire qui les conduit de la Slovaquie vers l'Allemagne, emmenés vers la colline voisine de Švedské sance, forcés de creuser leur propre tombe et exécutés. On recense 71 hommes, 120 femmes et 74 enfants parmi les victimes.

En 1997, la ville est victime d'inondations catastrophiques qui l'atteignent durement.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Au nord de la ville, une série de fouilles a révélé la présence de chasseurs de mammouths, mettant au jour nombre de restes datant de la Préhistoire.

Économie[modifier | modifier le code]

Přerov est le siège de Meopta, fabricant tchèque d'optique, de projecteurs de cinéma et d'agrandisseurs photo.

Přerov possède un aéroport (code AITA : PRV).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Klein bureaux 3924 et 3925.
  2. Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm KLEIN, 1967

Sources externes[modifier | modifier le code]