Pôle d'inaccessibilité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des distances à la plus proche côte (incluant les îles océaniques, mais pas les lacs), les points indiquant les pôles d'inaccessibilité principaux. Les lignes sont écartées de 250 km, les lignes épaisses de 1 000 km.

Un pôle d'inaccessibilité est un endroit éloigné au maximum d'un ensemble de caractéristiques géographiques. Construit par analogie avec les pôles géographiques, un pôle d'inaccessibilité ne désigne pas un phénomène physique précis mais une construction géographique.

Pôle Nord d'inaccessibilité[modifier | modifier le code]

Carte de l'océan Arctique ; le pôle Nord d'inaccessibilité est visible au-dessus du pôle Nord géographique.

Le pôle Nord d'inaccessibilité (84° 03′ N 174° 51′ O / 84.05, -174.85 ()) est le point de l'océan Arctique situé à la plus grande distance de toute terre émergée. Il se trouve à 661 km du pôle Nord, 1 453 km de Barrow en Alaska ; les deux terres émergées les plus proches, l'Île d'Ellesmere et l'archipel François-Joseph, sont distantes de 1 094 km.

Ce point fut survolé en avion pour la première fois par George Hubert Wilkins en 1927 et atteint en 1958 par un brise-glace soviétique.

Pôle Sud d'inaccessibilité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pôle Sud d'inaccessibilité.
Carte de la région ; le pôle Sud d'inaccessibilité est visible sur la droite de la carte.
L'ancienne station soviétique, le 19 janvier 2007.

Le pôle Sud d'inaccessibilité est le point du continent Antarctique le plus éloigné de toute côte. Comme il est difficile de mesurer avec précision la côte « solide » du continent à cause de la glace qui le recouvre et du mouvement de celle-ci, plusieurs coordonnées ont été avancées pour ce pôle.

De façon générale, le point le plus couramment référencé correspond à l'ancienne station de recherche soviétique Sovetskaïa (82° 06′ S 54° 58′ E / -82.1, 54.967 ()[1], d'autres sources indiquant 83° 06′ S 54° 58′ E / -83.1, 54.967 ()[2]), située à 878 km du pôle Sud et à une altitude de 3 718 m. L'un des endroits les plus reculés et les plus inhospitaliers de la Terre, le point fut atteint pour la première fois le 14 décembre 1958 par une expédition soviétique qui y établit la station. Elle fut par la suite abandonnée et il n'en reste plus qu'un édifice, ainsi qu'un buste de Lénine.

En utilisant des critères différents, le Scott Polar Research Institute localise le pôle à 85° 50′ S 65° 47′ E / -85.83, 65.783 ()[3]. Selon le site internet ThePoles.com, si on ne tient compte que de la surface terrestre de l'Antarctique, le point le plus éloigné de la mer est situé par 82° 53′ 14″ S 55° 04′ 30″ E / -82.88722, 55.075 () ; en prenant en compte les calottes glaciaires, il est situé par 83° 50′ 37″ S 65° 43′ 30″ E / -83.84361, 65.725 (). Ce dernier point a été calculé par le British Antarctic Survey[4].

Le pôle Sud d'inaccessibilité fut atteint par une expédition américaine, quelques années après l'expédition soviétique. Elle avait entre autres comme mission de cartographier le continent. Un chercheur belge de l'université libre de Bruxelles, Edgard Picciotto, les accompagnait. Une autre mission soviétique l'atteint en 1967.

Le 14 décembre 2005, Ramón Larramendi, Juan Manuel Viu et Ignacio Oficialdegui de l'Expédition transantarctique espagnole passèrent par le point déterminé par le British Antarctic Survey à l'aide d'un traîneau tiré par cerf-volant[4],[5].

Le 4 décembre 2006, une expédition anglo-canadienne s'est élancée pour rejoindre la station soviétique sans assistance mécanique[6]. Elle l'a atteint le 20 janvier 2007 ; la statue de Lénine y est parfaitement conservée[7].

Pôle maritime d'inaccessibilité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Point Némo.
Projection hémisphérique de la Terre, centrée sur le pôle maritime d'inaccessibilité.

Le pôle maritime d'inaccessibilité, ou point Némo (48° 50′ S 123° 20′ O / -48.83, -123.33 ()), est le point des océans le plus éloigné de toute terre. Il est situé dans l'océan Pacifique sud, à 2 688 km de l'île Ducie (îles Pitcairn) au nord, de Motu Nui (archipel de l'île de Pâques) au nord-est et de l'île Maher (au large de la terre Marie Byrd, en Antarctique) au sud. L'île Chatham est située plus loin à l'ouest, le sud du Chili à l'est.

Pôle terrestre d'inaccessibilité[modifier | modifier le code]

Monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pôle Eurasien d'inaccessibilité.

Le pôle terrestre d'inaccessibilité est le lieu terrestre le plus éloigné des océans.

Selon certaines sources, il serait situé par 46° 17′ N 86° 40′ E / 46.283, 86.67 (), au nord-ouest de la Chine, à 2 645 km de la côte la plus proche, à 320 km au nord d'Ürümqi (Xinjiang) dans le désert de Dzoosotoyn Elisen. Les villages les plus proches de ce point sont Hoxtolgay (46° 34′ N 85° 58′ E / 46.567, 85.967 ()), environ 45 km au nord-ouest, Xazgat (46° 20′ N 86° 22′ E / 46.33, 86.367 ()), 20 km à l'ouest, et Suluk (46° 15′ N 86° 50′ E / 46.25, 86.83 ()), 11 km à l'est.

Cependant, ce point omet de considérer le golfe de l'Ob comme zone océanique et une étude récente[8] propose deux autres lieux comme pôles terrestres d'inaccessibilité (à l'incertitude sur la définition des côtes près) : EPIA1 (44° 17′ N 82° 11′ E / 44.283, 82.183 ()) et EPIA2 (45° 17′ N 88° 08′ E / 45.283, 88.133 ()) situés respectivement à 2 510 ± 10 km et 2 514 ± 7 km des océans.

Afrique[modifier | modifier le code]

En Afrique, le pôle est situé par 5° 39′ N 26° 10′ E / 5.65, 26.17 ()[8], à 1 814 km de la côte, près de l'endroit où les frontières de la République centrafricaine, le Soudan du Sud et la République démocratique du Congo se rencontrent, à proximité de la ville d'Obo.

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord (et sur la totalité du continent américain, nord et sud), un point similaire serait situé dans le Dakota du Sud (43° 26′ N 102° 23′ O / 43.433, -102.383 ()), à 1 650 km de la côte la plus proche. Une autre source donne 43° 22′ N 101° 58′ O / 43.367, -101.967 ()[8].

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

En Amérique du Sud, le pôle est situé par 14° 03′ S 56° 51′ O / -14.05, -56.85 ()[8], au Brésil, dans le Mato Grosso.

Australie[modifier | modifier le code]

En Australie, le pôle pourrait être situé par 23° 02′ S 132° 10′ E / -23.033, 132.17 ()[9], à 920 km de la côte la plus proche ; la ville la plus proche est Haasts Bluff dans le Territoire du Nord, à 56 km au sud-ouest. Une alternative serait située par 23° 10′ S 132° 16′ E / -23.17, 132.267 ()[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Service fédéral russe d'hydrométéorologie et de suivi environnemental, « CATALOGUE OF RUSSIAN ANTARCTIC METEOROLOGICAL DATA 1994 », Organisation météorologique mondiale (consulté le 27 août 2007)
  2. (en) « Historic Sites & Monuments in Antarctica », International Polar Heritage Committee (consulté le 27 août 2007)
  3. (en) « Polar Information Sheets », Scott Polar Research Institute (consulté le 27 août 2007)
  4. a et b (en) « Spaniards reach the 'second' South Pole of Inaccessibility - still no trace of Lenin », ThePoles.com,‎ 15 décembre 2005 (consulté le 27 août 2007)
  5. (en) « Spanish Transantarctic Expedition », Terre Polari (consulté le 27 août 2007)
  6. (en) « Site officiel », Team n2i Antarctica 2006 Expedition (consulté le 27 août 2007)
  7. (en) « UK team makes polar trek history », BBC News,‎ 20 janvier 2007 (consulté le 27 août 2007)
  8. a, b, c, d et e (en) Daniel Garcia-Castellanos et Umberto Lombardo, « Poles of inaccessibility: A calculation algorithm for the remotest places on earth », Scottish Geographical Journal,, vol. 123, no 3,‎ 3 septembre 2007, p. 227-233 (lien DOI?) Daniel Garcia-Castellanos; Umberto Lombardo, « Poles of inaccessibility: A calculation algorithm for the remotest places on earth »
  9. (en) « Centre of Australia, States and Territories », Geoscience Australia (consulté le 18/01/2009)