Pêcheur d'Islande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pêcheur d’Islande
Image illustrative de l'article Pêcheur d'Islande
Maquette de la première goélette armée à Paimpol pour la pêche en Islande en 1852, l'Occasion, au musée de la mer de Paimpol

Auteur Pierre Loti
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Calmann-Lévy
Date de parution 1886
Type de média Livre
Nombre de pages 319

Pêcheur d'Islande est un roman français de Pierre Loti, paru en 1886. Ce roman fut le plus grand succès de son auteur.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman est celui de la passion d'une jeune Bretonne issue d'un milieu aisé, Gaud Mével, pour un marin-pêcheur de Pors-Even, Yann Gaos[1], de condition plus modeste, qui part régulièrement pour de longues campagnes de pêche en Islande. Exilée à Paris avec son père, ancien pêcheur enrichi, Gaud revient dans son pays natal de Paimpol et tombe amoureuse de Yann au cours d'une noce. Mais celui-ci doit repartir, comme chaque année en Islande de février à fin août. À son retour, Gaud ne parvient pas à s'ouvrir à Yann qui se comporte avec beaucoup de distance vis-à-vis d'elle et ce n'est que lors de la troisième année qu'ils se marient, juste avant le départ de Yann. Mais son bateau se perd en mer.

Analyse[modifier | modifier le code]

Comme dans tous les romans de Loti, le décor a valeur de personnage même si celui-ci, la Bretagne, paraît moins exotique que les nombreux récits rapportés de ses pérégrinations par l'écrivain voyageur. L'auteur s'attache à une description à valeur presque ethnologique de la vie des pêcheurs partant en campagne de pêche en Islande, mais aussi de celle de leurs épouses restées à les attendre au port durant de longs mois.

Le roman est dédié à la femme de lettres madame Adam (Juliette Lamber) (1836-1936), avec la mention : « Hommage d'affection filiale ».

Pêcheur d'Islande a obtenu le prix Vitet[2].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision
Théâtre
  • Adaptation par la compagnie Ilot-Théâtre avec Laure Huselstein et Serge Irlinger[4].
Musique
  • Vita brettona, opéra de Enrico Golisciani et Leopoldo Mugnone,1890[5].
  • Pêcheur d'Islande, drame musical, adapté par Louis Tiercelin, musique de Guy Ropartz, 1891

Publications sur l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de famille Gaos est en réalité celui des Caous à l'état civil
  2. Fiche de Loti sur le site de l'Académie française
  3. (en) La fiche du film sur l’Internet Movie Database donne bien Gaude et non Gaud pour le personnage féminin principal.
  4. [1]
  5. [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :