Pétunia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petunia et Petunia (homonymie).
Pétunia
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Pétunia » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Pétunia Lavender Wave (Petunia sp.)
Pétunia Lavender Wave (Petunia sp.)
Taxons concernés

Pétunia est un nom vernaculaire français qui désigne les espèces du genre Petunia au sens de Jussieu. Depuis la révision taxonomique de Wijsman[1] (1990), ce taxon est divisé en deux genres Petunia et Calibrachoa. Les pétunias comportent de nombreux hybrides et cultivars ornementaux. Dans un usage québécois, le terme vernaculaire "pétunia" désigne aussi des Ruellia.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom pétunia provient de mots de langues tupi-guarani indigènes du Brésil : en tupi petyma, petyn, en guarani pety désignent le tabac[2]. En français commun, le terme de pétun fut concurremment utilisé avec tabac à partir du XVIe siècle et est resté longtemps en usage aux Antilles françaises et en bas-breton sous la forme de butun.

Nomenclature scientifique[modifier | modifier le code]

Lorsque le botaniste Antoine-Laurent de Jussieu établit le genre Petunia sur la base de matériel récolté par Commerson en Uruguay, il utilisa cette racine nominale tupi-guarani en raison de la proximité de ces plantes avec le tabac (Nicotiania tabacum), classé dans la même famille des Solanacées. Il semble en outre que les pétunias aient été fumés comme le tabac par les Indiens ou qu'ils les introduisaient dans des préparations magiques lors de leurs rituels religieux[3].

La nomenclature du genre Petunia est compliquée en raison de nombreuses révisions taxonomiques. Le genre Petunia qui du temps de Jussieu ne comportait que deux espèces s'est rapidement enrichi de nouvelles espèces. La première monographie du genre Petunia (Fries 1911) acceptait 27 espèces. L'ouvrage de référence le Mabberley's Plant-Book[4] (2008) indique environ 40 espèces.

Le terme vernaculaire de "pétunia" correspond au terme botanique Petunia au sens de Jussieu. Mais comme souvent, la taxonomie scientifique connaît de nombreux bouleversements que la terminologie vernaculaire n'est pas en mesure de suivre. Wijsman et de Jong[5] (1985) conclurent d'une étude des interrelations dans le genre Petunia qu'il devait être divisé en deux groupes. Pour conserver le terme générique vernaculaire de "pétunia" pour les Petunia cultivés dans les jardins, les chercheurs sont convenus[1] en 1990 de séparer le genre Calibrachoa du genre Petunia[6] et de transférer les espèces reliées à Petunia parviflora à n=9 chromosomes dans Calibrachoa et de garder les espèces à n=7 chromosomes dans le genre Petunia révisé par Wijsman (1990). En 1999, Ando et als[7] reconnaissaient 15 espèces de Petunia sensu Wijsman.

Autres usages[modifier | modifier le code]

En français du Québec, le terme pétunia désigne en outre certaines espèces du genre Ruellia (famille des Acanthaceae) croissant en Amérique. Il s'agit du calque de l'anglais wild pétunias pour les Ruellia devenant pétunias sauvages au Québec.[réf. souhaitée]

Ruellia tuberosa, très commune aux Antilles françaises, y est connue sous le nom de patate-chandelier en Guadeloupe et d'ipéca bâtard en Martinique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b H. J. W Wijsman, « On the inter-relationships of certain species of Petunia. VI : New names for the species of Calibrachoa formerly included into Petunia (Solanaceae) », Acta botanica neerlandica, vol. 39, no 1,‎ 1990, p. 101-102 (ISSN 0044-5983, lire en ligne)
  2. CNRTL
  3. museum
  4. (en) David J. Mabberley, Mabberley's Plant-book: A Portable Dictionary of Plants, their Classifications, and Uses, Cambridge University Press,‎ 2008, 3e éd. (ISBN 0521820715)
  5. H. J. W Wijsman, « On the interrelationships of certain species of Petunia IV: Hybridization between P. linearis and P. calycina and nomenclatorial consequences in the Petunia group », Acta botanica neerlandica, vol. 34, no 3,‎ 1985, p. 337-349 (ISSN 0044-5983, lire en ligne)
  6. (en) Tom Gerats, Judy Strommer, Petunia: Evolutionary, Developmental and Physiological Genetics, Springer-Verlag New York Inc.,‎ 2009, 2e éd. (ISBN 0387847952)
  7. Toshio Ando, « Floral anthocyanins in wild taxa of Petunia (Solanaceae) », Biochemical Systematics and Ecology, vol. 27, no 6,‎ 1999, p. 623-650 (ISSN 0305-1978, DOI 10.1016/S0305-1978(98)00080-5, lire en ligne)