Pétrel de Bulwer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pétrel de Bulwer

Description de cette image, également commentée ci-après

Pétrel de Bulwer (Bulweria bulwerii)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Procellariiformes
Famille Procellariidae
Genre Bulweria

Nom binominal

Bulweria bulwerii
(Jardine & Selby, 1828)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Pétrel de Bulwer (Bulweria bulwerii) appartient à la famille des Procellariidae typiquement marine. C'est une espèce protégée en Europe.

Description[modifier | modifier le code]

Long de 26 à 28 cm, cet oiseau de mer a une envergure de 61 à 73 cm. Il est donc à peu près de la taille d'un petit puffin, mais plus gros qu'un océanite. Même si de loin, il parait entièrement brun sombre, il présente en fait sur le dessus des ailes une bande plus claire. Ses ailes sont longues, pointues et souvent coudées. Sa queue est longue et cunéiforme mais apparaît souvent pointue à distance.

Cet oiseau ne présente pas de dimorphisme sexuel.

Comportement[modifier | modifier le code]

Locomotion[modifier | modifier le code]

Par vent modéré, cet oiseau vol en zig zag, assez près des vagues. Il alterne de brèves périodes planées suivies de quelques battements d'ailes. Par vent fort, il plane davantage et bat moins souvent des ailes[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peut vivre 22 ans en liberté[2].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau pélagique niche, au niveau de l'océan Atlantique, sur les îles Canaries, aux Açores, aux îles Desertas, sur les îles Selvagens et sur les îles du Cap-Vert. Il niche aussi au niveau de l'océan Pacifique et de l'océan Indien (Île Maurice). Après la saison de reproduction, il se disperse en haute mer notamment de la Mauritanie au golfe de Guinée. Bien que rare en Europe, plusieurs observations d'individus erratiques ont été rapportées en Grande-Bretagne, en Irlande, en France et en Espagne[1].

Le pétrel de Bulwer et l'homme[modifier | modifier le code]

Statut et préservation[modifier | modifier le code]

Cette espèce a, par le passé, subi une forte pression humaine mais cette menace a été allégée par la création de réserves naturelles sur plusieurs de ses sites de nidification. Elle subit encore une forte prédation des goélands (entre autres du Goéland leucophée, dont les populations sont en accroissement), des chats et des rats[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cet oiseau commémore le révérend James Bulwer (1794-1879) qui a récolté les premiers spécimens à Madère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alström P., Colston P., Lewington I. (1992) Guide des oiseaux accidentels et rares en Europe, Delachaux et Niestlé, Lausanne, ISBN 2-603-00896-X
  2. Clapp R.B., Klimkiewicz M.K., et Kennard J.H. 1982 Longevity records of North American birds: Gaviidae through Alcidae Journal of Field Ornithology n°53: 81-124, 125-208
  3. (en) European Commission, « Bulwer's Petrel Bulweria bulwerii », site Europa (consulté le 2 novembre 2008)

Compléments[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :