Péry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Péry.
Péry
Blason de Péry
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Jura bernois
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Reuchenette, Rondchâtel
Communes limitrophes :
La Heutte, Orvin, Vauffelin, Plagne, Romont, Sorvilier, Bévilard, Malleray, Reconvilier
Maire Mina Fertig (PLR)
Code postal 2603
N° OFS 0439
Démographie
Gentilé Pérysien
Population 1 357 hab. (31 décembre 2010)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 39″ N 7° 15′ 00″ E / 47.194169, 7.250004 ()47° 11′ 39″ Nord 7° 15′ 00″ Est / 47.194169, 7.250004 ()  
Altitude 635 m
Superficie 1 571 ha = 15,71 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Péry

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Péry

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Péry
Liens
Site web www.pery.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Péry (anciennement en allemand: Büderich) est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Péry est située dans la partie inférieure du vallon de Saint-Imier, sur le cours de la Suze, à l’entrée de la cluse de Rondchâtel.

Le point culminant se situe à 1312 mètres, sur le Montoz.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite, sous le nom de Péri, figure sur un acte de donation en faveur de l'abbaye de Moutier-Grandval datant de septembre 884. En 1244, Pierre de Péry (Büderich) est cité comme chevalier et maire de Péry. En 1654, le prince Jean-François de Schönau fait ériger un haut-fourneau à Reuchentte.

De 1797 à 1815, Péry a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du Congrès de Vienne, le territoire de l’ancien Evêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Le 30 mars 2014, les habitants de la commune acceptent à 82% la fusion de leur commune avec celle de La Heutte. La nouvelle commune, appelée Péry-La Heutte, sera effective le 1er janvier 2015[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'entreprise Ciments Vigier est installée à Rondchâtel depuis 1890.

Transports[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Temple de 1706, plusieurs fois transformé.
  • Chapelle catholique de 1905 sur l'éperon rocheux de la ruine médiévale.
  • Ruine de l'ancien siège des ministériaux de Péry, dont il est fait mention du XIIIe au XVIe siècle (vestiges de la tour de garde côté vallée).
  • Toise de Saint-Martin: fragment de 4 m d'une piste de roulement au-dessus du tunnel routier construit en 1854 (probablement tronçon de la voie romaine Petinesca-Augusta Raurica; les ornières de chars sont creusées dans la roche calcaire avec un écartement de 100-110 cm; niche en plein cintre creusée dans la paroi rocheuse, où se trouvait autrefois une statue de dieu ou de saint. Vestiges archéologiques.
  • Rondchâtel: site d'un castel médiéval;
  • Châtillon: site d'un castel médiéval.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Fusion des communes de Péry et La Heutte adoptée dans le Jura bernois, RTS Info, consulté le 31 mars 2014