Périphérique de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Plan du périphérique, avec les échangeurs principaux:
  •      Autoroutes existantes
  •      Section A, Batajnica-Dobanovci
  •      Section B, Dobanovci-Bubanj Potok
  •      Section C, Bubanj Potok-Pančevo

Le périphérique de Belgrade (en serbe cyrillique : Обилазница око Београда ; en serbe latin : Obilaznica oko Beograda) est une ceinture périphérique routière en construction à Belgrade, la capitale de la Serbie.

Le périphérique de Belgrade est un des projets d'infrastructure routière les plus importants du pays. Il est financé par le Plan national d'investissements serbe, avec le soutien de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD)[1] et de la Banque européenne d'investissement (BEI)[2]. Sa construction a été conçue pour soulager les problèmes de circulation au centre de la capitale serbe en rejetant le trafic de transit à l'extérieur de la ville et, notamment, pour désengorger les ponts de Gazela et de Pančevo. Sa longueur totale prévue est de 69 km.

Le périphérique a été planifié par le plan général d'urbanisme de la Ville de Belgrade et sa construction doit durer environ 17 ans. Cependant, les travaux de construction se sont accélérés vers 2005. L'investissement total est estimé à 543 millions d'euros, dont 55 millions proviennent de la BERD et 180 millions de la BEI, le reste étant assuré par le Plan national d'investissements.

Les travaux sont pris en charge par la société publique des Routes de Serbie, en collaboration avec les sociétés Mostogradnja, Energoprojekt - Niskogradnja, and Planum GP.

Sections[modifier | modifier le code]

Le périphérique de Belgrade sera constitué de trois sections principales :

La section A et une partie de la section B, de Dobanovci à Orlovača, ont ouvert au trafic en octobre 2008. Le reste de la section B est encore en cours de construction. Cette section, qui traverse un secteur vallonné, comptera 4 tunnels et 40 viaducs, dont neuf de plus de 400 m de haut[4]. Au cours de l'étape finale, il nécessitera la réfection du pont Ostružnica de façon à l'adapter à la voie rapide telle qu'elle est prévue[3].

La section C est techniquement la plus complexe, car sa construction implique la réalisation d'un pont de 1 190 m sur le Danube, ainsi que celle de 11 viaducs supplémentaires et de 2 tunnels. Son tracé définitif n'est pas encore arrêté et son achèvement est prévu pour 2011[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF] « Feasibility Study for Belgrade City Road By-Pass », sur http://www.ebrd.com, Site de la BERD (consulté le 4 mai 2009)
  2. (en) « International financing and resettlement aspects of the Belgrade bypass project », sur http://www.bankwatch.org, CEE Bankwatch network (consulté le 4 mai 2009)
  3. a, b et c (en) « Proposed plan for the Belgrade bypass project », sur http://www.bankwatch.org, CEE Bankwatch network (consulté le 4 mai 2009)
  4. (sr) « Beogradu preti saobraćajni kolaps », sur http://www.b92.net, B92,‎ 20 octobre 2007 (consulté le 4 mai 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]