Période de Djemdet Nasr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

32° 43′ 01″ N 44° 46′ 44″ E / 32.717, 44.779 ()

Fragment d'une statue de taureau, Warka, ancienne Uruk, musée du Louvre

La civilisation de Djemdet Nasr (près de Kish) à Sumer dure de 3150 à 2900 av. J.-C. (XXXIIe siècle av. J.-C.).

Elle est marquée par l'expansion commerciale de la Mésopotamie du Sud vers Suse, Tepe Sialk et Tepe Hissar (près de la Caspienne) en Iran, Alisar et Troie en Anatolie, Tartaria en Roumanie (?), Syrie du Nord, Phénicie, Palestine, Oman, Égypte de la période prédynastique.

Céramique peinte monochrome (noire ou rouge mauve), cylindres sceaux, système de numération, écriture, progrès artistiques (sculpture en ronde bosse et en relief).

Le nombre des temples retrouvés augmente rapidement.

Les palais mésopotamiens à structure complexe, qui apparaissent à l’époque de Djemdet Nasr, sont formés par une juxtaposition de corps de bâtiments autonomes qui s’articulent par de longues circulations internes. La plupart d’entre eux possédaient un étage au-dessus du niveau retrouvé. Le palais est un centre administratif, un centre de stockage des réserves (rez-de-chaussée), et vraisemblablement le lieu de résidence du roi et de manifestations de prestiges du tenant du pouvoir (à l’étage).

Architecture[modifier | modifier le code]

Le principe de la juxtaposition de plusieurs édifices de plan tripartite selon un schéma structurant est complètement abandonné au profit d’un monument à structure complexe composé de plusieurs unités qui se complètent et s’organisent selon un plan unitaire (bâtiment en pisé d’Uruk III et « temple-palais » de Djemdet Nasr). Dès lors, l’agglomération urbaine est composée de trois catégories de constructions nettement différenciées : des édifices à structure complexes, où l’on reconnaît des palais, des bâtiments fréquemment de moindre importance dont les installations intérieures permettent d’assimiler à des temples, et des maisons d’habitation organisées en règle générale selon le principe de l’espace central, carré ou allongé, entouré d’une couronne de pièces.