Périclès Pantazis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Journée d'été à la rivière, Périclès Pantazis, 1880

Périclès Pantazis (Περικλής Πανταζής), né le à Athènes et mort le à Bruxelles, est un peintre et dessinateur grec, lié au mouvement impressionniste, et actif en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'École d'Art d'Athènes de 1861 à 1871, sous la direction de Nikiforos Lytras, Périclès Pantazis poursuit ses études à Munich, puis s'installe à Marseille et ensuite à Paris. Il fréquente l'atelier de Gustave Courbet et d'Antoine Chintreuil, découvre les œuvres d'Eugène Boudin, de Johan Barthold Jongkind et le mouvement impressionniste.

En 1873, muni d'une lettre de référence rédigée par Édouard Manet, il s'installe à Bruxelles en Belgique, où il subit l'influence de Louis Dubois, d'Édouard Agneessens et d'Hippolyte Boulenger. Jean Économou (Ιωάννη Οικονόμου), un négociant grec en vins, lui commande de nombreux tableaux. Il est membre du Cercle La Patte.
Pantazis est cofondateur du groupe La Chrysalide, fondé en 1875. Il se lie d'amitié avec le peintre Guillaume Vogels qui l'emploie pendant une année comme peintre décorateur dans son entreprise "Peinture et Décoration". En 1883, il est un des membres fondateurs du groupe bruxellois d'avant-garde Les Vingt. Périclès Pantazis est également un ami proche du sculpteur Auguste Philippette, dont il épouse la sœur. Son œuvre est reconnue à la fin des années 1870. Il représente la Grèce à l'exposition de Paris en 1878. Périclès Pantazis meurt de la tuberculose à l'âge de 35 ans, à Bruxelles.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En Belgique, Périclès Pantazis a fréquemment travaillé à la côte, à Nieuport, dans la forêt de Soignes près de Bruxelles, et aux environs d'Anseremme sur la Meuse.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Pantazis peignant dans la neige (1881), tableau de Guillaume Vogels (collection privée).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :