Péninsule de Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

39° 02′ 00″ S 146° 23′ 00″ E / -39.033333, 146.383333 ()

Le phare de la péninsule Wilsons.
la péninsule Wilsons vue de l'espace.

La péninsule Wilsons est une péninsule qui forme la partie la plus méridionale du continent australien et est située au Victoria. L'extrémité sud de la péninsule porte le nom de South Point. À proximité se trouve South East Point qui est équipé d'un phare connu sous le nom de phare de la péninsule Wilsons.

Occupation humaine[modifier | modifier le code]

Des preuves d'un peuplement aborigène datant d'au moins 6 500 ans ont été découvertes, et le parc est très important pour les tribus Gunai–Kurnai et Boonerwrung qui l'appelle respectivement Yiruk et Warnoon[1].

Le premier européen à découvrir le promontoire fut George Bass en janvier 1798[2]. Il s'y réfère alors comme « Furneaux's Land » dans son journal, croyant voir ce que Captain Furneaux avait aperçu précédemment. En retournant à port Jackson et après s'être entretenu avec Matthew Flinders, il s'aperçoit qu'il était trop loin pour qu'il s'agisse de la même terre. Bass et Flinders recommande le nom de promontoire de Wilson au gouverneur John Hunter, en hommage à un ami de Flinder, Thomas Wilson. On sait peu de choses sur Wilson excepté qu'il était marchand et travailler avec l'Australie[3].

Le promontoire est devenu un parc national depuis 1898. Le parc national du promontoire de Wilson, également appelé « the Prom » comprend la plus vaste étendue de côte sauvage du Victoria. Le site est fermé au public au cours de la Seconde Guerre mondiale, et est utilisé pour l'entraînement des commandos. Le seul peuplement du promontoire est Tidal River qui se trouve 30 km au sud des limites du parc.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Aboriginal Cultural Heritage, Parkweb Victoria
  2. (en) A Voyage to Terra Australis by Matthew Flinders, disponible dans le Projet Gutenberg.
  3. (en) The Life of Captain Matthew Flinders by Ernest Scott, disponible dans le Projet Gutenberg.