Péninsule d'Azuero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Péninsule d'Azuero
Image satellite de la péninsule d'Azuero.
Image satellite de la péninsule d'Azuero.
Localisation
Pays Drapeau du Panama Panama
Province Herrera, Los Santos et Veraguas
Coordonnées 7° 43′ 14″ N 80° 35′ 05″ O / 7.720518, -80.5847177° 43′ 14″ Nord 80° 35′ 05″ Ouest / 7.720518, -80.584717  
Étendue d'eau Golfe de Panama et océan Pacifique
Géographie
Longueur 100 km
Largeur 90 km
Altitude 935 m

Géolocalisation sur la carte : Panama

(Voir situation sur carte : Panama)
Péninsule d'Azuero

La péninsule d'Azuero est une péninsule au sud du Panama, sur l'océan Pacifique.

Géographie[modifier | modifier le code]

La péninsule d'Azuero est la plus grande péninsule de la République du Panama. Située au sud ouest du pays, elle s'avance dans l'océan Pacifique, bordée à l'est par le golfe de Panama et à l'ouest par le golfe de Montijo. Elle mesure environ 90 km du nord sud pour environ 100 km de l'est à l'ouest. Le point culminant est le Mont Canajagua à 935 m d'altitude[1]. À Punta Mariato se situe la terre continentale la plus méridionale de l'Amérique centrale.
Elle est constituée des provinces de Herrera et de Los Santos sur son flanc est, ainsi que de la partie sud de la province de Veraguas sur le flanc ouest de la péninsule. Les villes, et la plus généralement la population sont concentrées sur les côtes. Les agglomérations principales sont Chiltré, Las Tablas et Pedasi (ville d'origine de Mireya Moscoso, première femme présidente du Panama.

Activités humaines[modifier | modifier le code]

La péninsule est divisée en deux zones est et ouest distinctes : il n'y pas de route carrosable entre elles au-delà de la Central American Highway. La côte sud est peu peuplée. À l'est, la route court le long de la côte depuis la Panaméricaine à Divisa jusqu'à la côte sud. Son pendant à l'ouest est connecté à la Panaméricaine à l'est de Santiago.
La région connaît économiquement un réel développement grâce au tourisme, en particulier sur la côte ouest réputée pour son climat aux faibles moussons (Arco Seco). Elle offre de belles plages (telles la Playa Venado) avec des activités associées comme le surf et la pêche sportive. Les petits ports de pêche ont gardé un charme attirant d'authenticité. Les autres activités sont la pêche et l'agriculture, la culture du maïs essentiellement et aussi l'élevage à l'intérieur des terres et sur la côte est.
Les fêtes traditionnelles, les carnavals font la réputation de la région d'Azuero, ainsi que, dans un autre genre, le base ball.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y a 10 000 ans, la péninsule a été la première région du Panama occupée par les humains. La partie nord a elle été mise en culture des milliers d'années avant l'arrivée des Espagnols.

Environnement[modifier | modifier le code]

Une longue histoire de culture et de pâturage ont eu un impact négatif sur l'environnement, La plupart des terres ont été défrichées pour aboutir dans la zone nord-est à ce que l'on appelle parfois par euphémisme le désert de Sarigua. Le long de la côte, il y a des mangroves qui se prolongent vers l'intérieur par une forêt côtière sèche appelée Albina.
À l'extrême sud, le Cerro Hoya est un parc national qui abrite les derniers habitats de jungle dans la région d'Azuero. Enfin, Isla Canas est une île côtière reliée par un banc de sable à la péninsule. Elle est utilisée par les tortues marines comme lieu de ponte.

Étymologie[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, Panama faisait partie de la République de la Nouvelle-Grenade. C'est à cette époque empreinte de patriotisme que la péninsule a été baptisée en hommage posthume au professeur et politicien Vicente Azuero[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Encyclopedia Brittanica: the Azuero Peninsula
  2. D'après le livre conservé à la Bibliothèque d'Histoire Nationale (Biblioteca de Historia Nacional) de Bogotá : « Documentos sobre el Dr. Vicente Azuero » compilé par Guillermo Hernández de Alba et Fabio Lozano y Lozano ; référence citée dans l'article (es) Azuero du 14/07/2009

Sources[modifier | modifier le code]