Pénectomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pénectomie

La pénectomie est l'ablation chirurgicale du pénis pour raisons médicales.

Les raisons[modifier | modifier le code]

Le cancer, par exemple, nécessite parfois l'ablation partielle ou totale du pénis. Dans des cas très rares, les circoncisions mal faites se sont aussi conclues par des pénectomies[1].

Les interventions génitales chirurgicales pour transsexuels désireux de se féminiser ne nécessitent pas d'habitude l'ablation complète du pénis ; une partie ou la totalité du gland est d'ordinaire réutilisée pour faire un clitoris et la peau du pénis, retournée, sert à former un vagin ; certaines procédures mises récemment au point comme celle utilisée par le Dr Suporn Watanyusakul (en) utilisent le scrotum pour constituer ces parois vaginales, et la peau du pénis pour former les grandes lèvres. Quand de tels procédés sont impossibles, on en emploie d'autres comme la colovaginoplastie (en) qui implique, elle, l'ablation du pénis.

Les problèmes liés à l'ablation du pénis ressortissent à la psychologie, par exemple dans ce que l'on appelle l'angoisse de la castration. D'autres, qui associent l'organe au viol et à l'agressivité masculine, peuvent consciemment ou inconsciemment considérer l'organe (le leur ou celui des autres) comme une arme et ressentir pour lui de la haine, et désirer le voir enlevé de façon violente.

Plusieurs hommes ont subi la pénectomie comme une modification volontaire de corps, mais les spécialistes ne sont pas d'accord pour savoir si vraiment ce désir d'amputation du pénis est une pathologie, et s'il faut l'inclure parmi les désordres dysmorphiques du corps. La subincision volontaire, l'ablation du gland et la bifurcation du pénis sont des sujets connexes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce fut par exemple le cas de David Reimer.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]