OzIris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 08′ 03.5982″ N 2° 33′ 58.6224″ E / 49.134332833, 2.566284 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osiris (homonymie).

OzIris

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de l'attraction

Description de cette image, également commentée ci-après

OzIris

Localisation Parc Astérix, Drapeau de la France France
Zone du parc Égypte
Ouverture 7 avril 2012
Constructeur Bolliger & Mabillard
Données techniques
Structure Montagnes russes en métal
Type Montagnes russes inversées
Hauteur maximale 40 m
Longueur 1 000 m
Vitesse maximale ≈ 90 km/h
Durée du tour 1 min 45 s
Nombre d’inversion(s) 5
Capacité 1500 personnes par heure
Taille minimale
requise pour l’accès
1.30 m
Coût 20 millions

Fiche de OzIris sur rcdb.com

Images de OzIris sur rcdb.com

OzIris est un parcours de montagnes russes en métal du Parc Astérix, située à Plailly, dans l’Oise, en France. Ce sont des montagnes russes inversées développées par le constructeur suisse Bolliger & Mabillard. Ouvertes en 2012, elles sont localisées dans la zone égyptienne du parc.

L'histoire de l'attraction se concentre sur Iris, le mage qui tente d'hypnotiser Astérix dans le film d'animation Les Douze Travaux d'Astérix.

L'attraction se situe à l'ouest du parc, derrière SOS Numérobis, non loin de l'Oxygénarium et du Menhir Express.

Historique[modifier | modifier le code]

Photo de la construction de l'attraction.
Construction des montagnes russes.

Entre la conception de l'attraction et son inauguration, trois ans de travail auront été nécessaires[1]. La phase de déboisement a lieu à l'hiver 2010 / 2011. Les fondations se déroulent lors du mois de février et la construction du circuit débute en juin 2011 pour se terminer fin août. Fin juillet 2011, le parc annonce 20 millions d'euros d'investissement[2]. Cette somme représente la nouvelle attraction et la nouvelle zone égyptienne l'accompagnant. Il est un temps envisagé que l'attraction s'appelle le Sortilège d'Iris. Le 13 novembre 2011, le premier visuel officiel de l'attraction est publié. Le 14 février 2012 se tient une conférence de presse à Paris au sujet d'OzIris[3]. Après une journée de pré-ouverture le 4 avril, les montagnes russes sont inaugurées le 7 avril 2012.

OzIris accueille son millionième passager le 1er novembre 2012.[réf. nécessaire]

Thème[modifier | modifier le code]

L'attraction repose sur ce synospsis : « Après un bref passage en Gaule où il a rencontré Astérix et Obélix, le magicien Iris est retourné en terre égyptienne pour y créer un temple à sa gloire ! Pour parfaire sa réputation, Iris lance un tout nouveau sortilège grâce à son regard hypnotique qui va envoûter les visiteurs pour les faire voler et tourbillonner tels des volatiles déchainés… « Par Osiris et par Apis, oserez-vous soutenir l’insoutenable regard d’Iris ? » »[4].

Julien Bertevas est le scénographe et créatif du projet au sein de CDA Productions, la branche création du groupe CDA. Il est l'un des deux scénographes du Musée Grévin Montréal[5]. Pour concevoir l’univers thématique d’OzIris, il s'inspire d’attractions telles que Black Mamba, Harry Potter and the Forbidden Journey ou Indiana Jones Adventure. La musique d’OzIris est composée par Patrice Peyrieras qui travaille avec le Parc Astérix depuis le Défi de César. Une boutique photos se présente aux visiteurs à la sortie de l'attraction.

Située dans la partie « Égypte » du parc, créée avec l'attraction OzIris, la gare de l'attraction représente le temple d’Iris[6]. La file d'attente est en deux parties : une à l'extérieur, une autre à l'intérieur. Le début de la file d'attente s'effectue entre deux statues colossales des dieux égyptiens Osiris et Apis. La partie extérieure représente un oasis. Toujours dans la file d'attente, l'intérieur du temple est divisé en quatre salles. La première est dans l'univers d'Iris avec des escaliers improbables. La seconde est un salle consacrée à la gloire d'Iris avec les représentations des sortilèges qu'à effectué Iris et une statue d'Iris. La troisième est l'intérieur d'un sarcophage, suivi du laboratoire d'Iris avec un bric-à-brac de papyrus, potions. Après avoir monté un escalier, la quatrième salle se profile, il s'agit de la gare de la montagne russe. C'est une grande salle avec des fresques aériennes[7]. Les décors extérieurs sont l'œuvre de la société Neverland Themepark Projects et les décors intérieurs proviennent de AZ Decors[6].

Le nom « OzIris » peut être vu comme un clin d'œil au langage SMS : une contraction de « Oserez-vous affronter Iris ? »[7].

Caractéristiques [8],[9][modifier | modifier le code]

  • Longueur : 1 000 mètres
  • Hauteur : 40 mètres
  • Inversions : 5 (looping plongeant, looping, immelmann, tire-bouchon, zero-G roll)
  • Vitesse : ≈ 90 km/h
  • Durée : 2 min 45 s
  • Trains : 3 trains, 8 wagons de 4 passagers. Équipés de harnais.
  • Capacité théorique : 1 600 personnes par heure.
  • Augmentation de la capacité des grandes attractions : près de 25 %. (Le débit horaire de Goudurix, Trace du Hourra, Tonnerre de Zeus et Menhir Express ajouté à celui d'OzIris est 25 % plus élevé que sans OzIris)
  • Budget : 20 millions € (dont la moitié est consacrée aux décors)

Parcours[modifier | modifier le code]

Vidéo d'OzIris.

Son parcours comprend cinq inversions après un lift à chaîne de 40 m. Puis vient une première descente (first drop) en spirale. Suit ensuite un looping plongeant de 30 m de haut, un overbanked turn à plus de 90° et un looping de 25 m. Le train passe alors dans une tranchée et enchaîne avec un immelmann de 22 m et un deuxième overbanked turn de 15 m. Le parcours descend alors à 6 mètres de profondeur sous l'eau, dans un tunnel. Un tire-bouchon se présente ensuite, puis une spirale ascendante, une deuxième tranchée et un zero-G roll. Une deuxième spirale ascendante précède les freins magnétiques finaux qui signifient le retour en gare du train.

  • La première descente est unique en son genre sur des montagnes russes inversées B&M : elle est la première de ce type qui ne comporte pas de pré-descente (une pre-drop, qui sert à éviter un tiraillement inutile sur le moteur de la chaîne de remontée).
  • L'attraction est le premier parcours de montagnes russes inversées à posséder un looping plongeant de 30 m de haut.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

OzIris est désigné comme une attraction à « sensations fortes »[7]. Aucun âge minimum n'est requis pour l'emprunter, mais les passagers doivent mesurer au moins 1,30 m[10]. OzIris possède une file d'attente Single Rider[11] qui permet aux visiteurs seuls d'embarquer plus rapidement en complétant les places vides du train et donc d'optimiser le débit de l'attraction.

Avec deux trains en service pouvant transporter 32 personnes, chacun ; l'attraction permet un débit de 1 400 personnes par heure. L'attraction est équipée de trois trains[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Dell'Oro, « Le parc Astérix a cassé sa tirelire pour sa nouvelle attraction », sur challenges.fr,‎ avril 2012 (consulté le 25 juin 2014).
  2. Les parcs d’attractions ont toujours le vent en poupe
  3. La nouvelle attraction pharaonique du Parc Astérix
  4. [PDF] « Dossier de presse : Préparez-vous à décoller le 7 avril », papa-citoyen.net (consulté le 25 juin 2014).
  5. Nathalie Simon-Clerc, « Plus vrai que nature… le musée Grévin se décline à Montréal », sur loutardeliberee.com,‎ 20 avril 2013 (consulté le 2 septembre 2013)
  6. a, b et c François Mayné, « Le Parc Astérix ouvre OzIris au cœur d’une nouvelle zone thématique : l’Egypte », sur newsparcs.com,‎ février 2014 (consulté le 25 juin 2014).
  7. a, b et c François Mayné, « OzIris, la nouvelle création à sensations fortes du Parc Astérix », sur newsparcs.com,‎ février 2012 (consulté le 25 juin 2014).
  8. Statistiques
  9. Statistiques
  10. « Présentation complète d’OzIris et de l'Égypte au Parc Astérix », sur parkstrip.fr,‎ février 2012 (consulté le 25 juin 2014).
  11. « Du neuf dans les parcs de loisirs », sur courrier-picard.fr,‎ avril 2012 (consulté le 25 juin 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]