Oxygène doublement ionisé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’oxygène doublement ionisé, également désigné par O III, est l'ion O2+ correspondant à un atome d'oxygène privé de deux électrons.

Cette espèce chimique se trouve en concentration relativement significative dans les nébuleuses diffuses et les nébuleuses planétaires où elle se caractérise par des raies spectrales en émission à 500,7 nm et secondairement à 495,9 nm, dans la partie verte du spectre visible ; il s'agit de raies de transitions interdites, notées de ce fait avec des crochets : [O III]. Il est ainsi possible d'obtenir des clichés très contrastés de nébuleuses riches en [O III] à l'aide de filtres à bande passante étroite isolant les longueurs d'onde à 501 nm et 496 nm.

Ces raies d'émission à 501 nm et 496 nm ont été observées dès les années 1860 dans le spectre d'émission de nébuleuses planétaires et avaient alors été interprétées comme relevant d'un nouvel élément chimique appelé nébulium. Ce n'est qu'en 1927 que l'astronome américain Ira Sprague Bowen les a identifiées comme de l'oxygène doublement ionisé O2+ bien qu'il s'agisse de raies de transitions interdites[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Great Images in NASA – 18 septembre 1994 « The Cat's Eye Nebula  ».
  2. (en) Ira Sprague Bowen, « The Origin of the Nebulium Spectrum », Nature, no 120,‎ 1er octobre 1927, p. 473 (lire en ligne) DOI:10.1038/120473a0