Oxyartès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oxyartès est un noble de Bactriane, sans doute le satrape de la province sous l'empire des Achéménides.

Il combat dans un premier temps Alexandre le Grand mais est vaincu, soit en 328, soit en 327 av. J.-C. (la chronologie est incertaine) et se rallie au roi de Macédoine. Cela permet à Alexandre de s'emparer de la Bactriane avec relativement peu d'opposition contrairement à la Sogdiane voisine. Sa position se renforce lorsqu'Alexandre épouse sa fille Roxane, rencontrée lors d'un banquet[1], d'une grande beauté, sans que l'on sache si cette dernière est aussi la fille de Timosa, concubine d'Oxyartès et dont la beauté surpasse selon certains auteurs celle de toutes les femmes de son temps[2]. Alexandre donne pour épouse à Cratère, un de ses généraux, Amestris fille d'Oxyartès.

Oxyartès accompagne Alexandre en Inde et gouverne un temps la satrapie de l'Indus inférieur conjointement avec Peithon. Après la mort du roi en 323 av. J.-C., il se voit confirmé à la tête d'une satrapie dite « pays des Paropamisades » qui correspond globalement à la région de l'Hindou-Kouch[3]. Il occupe cette satrapie en 321 av. J.-C. lors du partage de Triparadisos mais est probablement mort lorsque Séleucos Ier s'empare de la région (entre 312 av. J.-C. et 308 av. J.-C.).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Quinte-Curce, VIII.
  2. Athénée de Naucratis, Les Deipnosophistes, XIII, 89.
  3. Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [lire en ligne], XVIII, 3, 1-5.