Oxalis triangularis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oxalis triangularis, l'oxalis triangulaire est une espèce de plante de la famille des Oxalidaceae. Originaire d'Amérique du Sud, elle est connue ailleurs dans le monde pour ses cultivars aux feuilles pourpres ; elle porte alors le nom d'oxalis pourpre.

L'espèce a été décrite la première fois par Saint Hilaire, dans Flora Brasiliae meridionalis en 1825[1].

Description[modifier | modifier le code]

Mouvement du feuillage (cliquer)
Forme pourpre
Fleur

Oxalis triangularis est une plante pérenne, d'environ 20 cm de haut[2],[3], sans tige aérienne, formée de feuilles portées par un long pétiole émergeant au niveau du sol d'un rhizome tubérisé (de 5 cm de long, sur 10-15 mm de diamètre, entièrement couvert d'écailles).

La feuille est formée de trois folioles sessiles (ou à pétiolule très court), obtriangulaires à obovales-triangulaires, glabres, disposées dans un même plan perpendiculaire au pétiole. Le limbe de l'espèce sauvage est vert[4] mais des cultivars pourpres (dits atropurpurea) ont été sélectionnés pour l'horticulture. Le pétiole, mou, de couleur blanchâtre, fait de 15 à 25 cm de long. Les feuilles se déplacent suivant le niveau lumineux : la nuit, elles se referment sur le pétiole et à la lumière du jour, elles s'étalent. Lors de ce mouvement, les folioles se replient au niveau de la nervure centrale.

L'inflorescence ombelliforme est portée par un long pédoncule, émergeant de terre avec les pétioles. Elle porte 2-5 (-9) fleurs, rose pale, hétérostyles. La corolle est en forme d'entonnoir à 5 lobes arrondis et enferme 10 étamines[5]. La floraison a lieu du printemps à l'automne.

Le fruit est une capsule à deux valves.

Répartition[modifier | modifier le code]

L'espèce est distribuée dans plusieurs pays d'Amérique du Sud : Brésil, Bolivie, Argentine et Paraguay[6].

Culture[modifier | modifier le code]

L'oxalis pourpre, la forme pourpre de Oxalis triangularis, est cultivé comme plante ornementale. Craignant le gel, il est généralement cultivé en intérieur. Il est planté dans un sol riche en humus et bien drainé.

La plante préfère une exposition lumineuse, toutefois sans soleil direct. En hiver, la plante ne doit pas être arrosée.

Elle se propage en divisant ses rhizomes.

Liste de sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Oxalis triangularis subsp. triangularis
  • Oxalis triangularis subsp. papilionacea

Cultivars remarquables[modifier | modifier le code]

Oxalis triangularis 'Atropurpurea'

Synonymes[modifier | modifier le code]

D'après The Plant List[7], les synonymes sont :

  • Acetosella catharinensis (N.E. Br.) Kuntze
  • Acetosella palustris (A. St.-Hil.) Kuntze
  • Oxalis catharinensis N.E. Br.
  • Oxalis corumbaensis Hoehne
  • Oxalis delta Vell.
  • Oxalis glaberrima Norlind
  • Oxalis oxyptera Progel
  • Oxalis palustris A. St.-Hil.
  • Oxalis papilionacea Hoffmanns. ex Zucc.
  • Oxalis regnellii Miq.
  • Oxalis tenuis R. Knuth
  • Oxalis tenuiscaposa R. Knuth
  • Oxalis venturiana R. Knuth
  • Oxalis vernalis Fredr. ex Norlind
  • Oxalis yapacaniensis (Kuntze) K. Schum.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Référence IPNI : Oxalis triangularis (en)
  2. Référence Biodiversity Heritage Library (Biodiversity Heritage Library) : 31619107#page/135
  3. encyclopedia
  4. Reflora, Lista de espécies da Flora do Brazil, Instituto de Pesquisas Jardim Botânico do Rio de Janeiro, 2013
  5. Jardin, l'Encyclopédie, Natacha Mauric, 2000, nature.jardin
  6. Référence GRIN : espèce Oxalis triangularis A. St.-Hil. (en)
  7. Référence The Plant List : Oxalis triangularis A. St.-Hil (en) (Source: Tropicos (Missouri Botanical Gardens))

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :