Oviducte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oviducte de poule
1 Infundibulum, 2 Magnum, 3 Isthme, 4 Shell Gland, 5 Vagin contenant un œuf

Un oviducte est, en anatomie, un conduit qui achemine les ovocytes issus de l'ovaire vers l'utérus.
Ce nom vient du latin, ovum, œuf et ductus, conduit. Il jouerait aussi un rôle important dans la sélection des spermatozoïde durant la "course à l'ovule"[1].

Chez les mammifères[modifier | modifier le code]

Chez les mammifères (chez lesquels on parle volontiers de trompes utérines ou trompes de Fallope), c'est la première interface entre l’organisme maternel et l’embryon ; il conduit l'oeuf fécondé (embryon),mais joue aussi un rôle de transport actif des gamètes, un rôle dans la maturation gamétique et le développement embryonnaire précoce, grâce notamment au fluide qui y est présent (fluide tubaire, considéré comme un « micro-environnement complexe », en lien avec le système hormonal (stéroïdien notamment) qui en régule les fonctions, lesquelles sont également activées ou modulées par les gamètes et l’embryon.

Chez les poissons cartilagineux[modifier | modifier le code]

Les requins et les raies femelles possèdent des oviductes, alors que les mâles sont munis de ptérygopodes. Le mâle se sert d'un de ses ptérygopodes pour acheminer le sperme de son cloaque vers celui de la femelle. d'où il s'acheminera jusqu'aux oviductes, où la fécondation a généralement lieu.

Chez les oiseaux[modifier | modifier le code]

Les oiseaux ont un oviducte qui débouche dans le cloaque.

Les structures oviductes de grands oiseaux peuvent être étudié par échographie en temps réel, via une sonde de balayage échographique introduite dans le cloaque de l’oiseau (sans nécessité d'anesthésie, selon une expérience ayant porté sur 33 rapaces appartenant à sept espèces différentes.
L'échographie présente l'avantage d'être très peu traumatique pour l'oiseau, et précise (pour un professionnel expérimenté). Elle présente un intérêt vétérinaire, mais permet aussi le diagnostic du sexe chez les rapaces monomorphes, c'est-à-dire sans dimorphisme sexuel[2]. Ce type d'opération est plus difficile avec de petits oiseaux[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Halter, S., Reynaud, K., Tahir, Z., Thoumire, S., Chastant-Maillard, S., & Saint-Dizier, M. (2011). L’oviducte de mammifère: un organe revisité. Gynécologie Obstétrique & Fertilité, 39(11), 625-629.
  2. Hildebrandt, T., Pitra, C., Sömmer, P., & Pinkowski, M. (1995). Sex identification in birds of prey by ultrasonography. Journal of Zoo and Wildlife Medicine, 367-376. résumé
  3. Hochleithner, C. (2006). Ultrasound in pet birds. Israel Journal of Veterinary Medicine, 61(1), 26.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]