Ovidie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ovidie

alt=Description de l'image Silhouette-personne.svg.
Naissance 25 août 1980 (34 ans)
Lille
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
réalisatrice, documentariste, scénariste, écrivain, journaliste
Distinctions
Caractéristiques physiques
Taille 1,76
Yeux Vert foncé
Cheveux Bruns
Signes distinctifs
Tatouages : cœur, tête de mort… Piercings : lèvre supérieure…
Carrière
Années d’activité 1999 - en activité
Nombre de films + 67 films, + 200 programmes TV éducatifs

Ovidie, née Éloïse Becht, le 25 août 1980, est une réalisatrice, documentariste, scénariste, écrivain, journaliste, et productrice de cinéma française et une ancienne actrice de films pornographiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'origine de son pseudo est un personnage, un rat ou une rate plus précisément, issu d'une bande-dessinée de Ptiluc[1].

Ovidie a étudié à Châteauroux, à Tours (philosophie), et à Paris.

Elle est l'auteure du livre Porno Manifesto (2002), édité chez Flammarion puis réédité en format poche chez La Musardine, qui dénonce les idées reçues sur le monde du cinéma pornographique et propose l'idée d'une pornographie féminine, ce qui lui vaut d'être parfois qualifiée d'« intello du X ». Elle se définit comme une féministe pro-sexe. Bien que dénonçant le sexisme inhérent à la pornographie, s'opposant aux plateformes internet dénuées de contrôle[2], et s'interrogeant sur l'impact des images sur la sexualité des spectateurs, elle s'oppose à l'idée de censure[3]. Elle s'est également prononcée à de nombreuses reprises contre l'homophobie.

Elle est depuis 2004 l'un des auteurs-phares des éditions La Musardine, qui ont publié 6 de ses livres, dont Osez découvrir le point G, et La sexualité féminine de A à Z.

Ancienne étudiante en philosophie, elle a également collaboré avec les éditions Bréal pour l'ouvrage Sexe et Philo, dont elle est coauteure avec le professeur de philosophie Francis Métivier. Elle a également accordé à Philosophie Magazine un entretien avec le philosophe André Comte-Sponville[4].

Après une première publication BD dans l'ouvrage collectif Duo chez Fluide Glacial, elle a travaillé avec les éditions Delcourt en tant que scénariste pour l'album Histoires Inavouables, dessiné par Jérôme D'Aviau.

Elle a collaboré en tant que journaliste avec divers journaux et magazines (The Guardian, Union (magazine), Newlook), et radios OÜI FM. Elle anime une chronique hebdomadaire, Boy meets Girl, sur Le Mouv'.

Depuis janvier 2013, elle tient un blog féministe sur le site d'informations Metronews.

Ovidie se qualifiait de « travailleuse du sexe » de 1999 à 2003 avant de mettre un terme à son activité d'actrice. Au cours de sa carrière d'actrice de films pornographiques, elle refuse certaines pratiques sexuelles, dont la sodomie, et impose l'utilisation du préservatif sur les tournages. Bien qu'on évoque souvent son passé de hardeuse, ce n'est pourtant qu'au bout d'une année d'activité d'actrice, de mai 1999 à juillet 2000, qu'elle réalise son premier film Orgie en noir pour le compte des productions Marc Dorcel, qui lui produit par la suite le film Lilith, son réel premier pas vers une pornographie non sexiste à destination des femmes. En 2001, elle réalise Sexualité : Mode d'Emploi (Blue One), sa première vidéo d'éducation sexuelle à caractère explicite. Elle approfondit ensuite le concept d'éducation sexuelle pour adultes avec Le Point G (Vcom).

En mai 2008, Ovidie prend la direction des programmes de la chaîne d'éducation sexuelle pour couples Frenchlover TV diffusée sur Canal Satellite et développe le concept de film pour adultes à caractère éducatif. En 2009, elle réalise le film Histoire de sexe(s), en collaboration avec Jack Tyler, pour lequel elle réclame un visa. Ce film, sorte de comédie de mœurs contenant quelques scènes explicites, sera finalement classé comme « film interdit aux moins de 18 ans » par le CNC après une première classification X et de nombreux rebondissements médiatiques.

En 2010, elle persiste dans la création d'un genre nouveau, film hybride à mi-chemin entre la comédie de mœurs et le film pornographique pour couples, en réalisant Infidélité (Frenchlover TV), un film abordant la crise de la quarantaine et le déclin du désir. Puis en 2012 avec Liberté sexuelle, un film qui s'interroge sur la télé-réalité et le sexe communautaire (dans lequel elle apparaît, uniquement habillée).

Entre 2008 et 2014, elle réalise plus de 200 programmes éducatifs[5] pour Frenchlover TV

Durant ses études, elle milite quelques années dans le milieu libertaire, en particulier au SCALP[6], ce qui ne l'empêche pas, par la suite, d'accorder des interviews à la presse de la droite radicale comme Jeune dissidence[7] ou proche du GRECE comme Éléments[8]. Elle est l'auteure de la biographie du groupe anarchiste Metal Urbain, qui retrace la naissance du punk en France, de 1976 à 1979 (Editions du Camion Blanc, préface du musicien anarchiste Jello Biafra). Bien qu'étant féministe, elle se déclare aujourd'hui apolitique[9].

Elle est végétarienne depuis l'âge de treize ans[10], et a offert en 2006 un de ses Hot d'Or à l'AFIPA, une association contre la fourrure, en vue d'une vente de charité[11].

Avant de mettre fin à sa carrière d'actrice, elle tourne pour quelques réalisateurs de films dits « traditionnels » : Le Pornographe de Bertrand Bonnello avec Jean-Pierre Léaud, prix international de la critique à Cannes en 2001, Mortel Transfert de Jean-Jacques Beineix, All About Anna, produit par Lars von Trier et La nuit des Horloges réalisé par le cinéaste fantastique Jean Rollin.

Ovidie a fait la couverture du Time Magazine en Angleterre et de magazines de cinéma français tels que Synopsis ou Le Film français. Elle a remporté deux trophées comme actrice et douze comme réalisatrice, dont deux Hot d'or d'honneur en 2001 et 2009, le Hot d’Or du meilleur scénario en 2001, le prix du "Movie of the year" aux Feminist Porn Awards 2013, et le "Best direction" aux Feminist Porn Awards 2014[12]. En mai 2008 elle emporte le titre de Dauphine au Marathon de la masturbation de Copenhague, avec 26 orgasmes[13].

De juillet 2008 jusqu'en février 2009, Ovidie officie sur la radio parisienne Ouï FM. D'abord le vendredi, dans des chroniques sur le sexe avec Christophe Crénel dans l'émission Spoutnik, puis tous les jours de 20 h 30 à 21 h dans Planète Interdite, toujours avec Christophe Crénel. L'émission s'arrête lors du rachat de la radio par Arthur qui remanie l'ensemble de la grilles des programmes. Depuis septembre 2012, elle anime une chronique hebdomadaire avec Christophe Crénel dans l'émission Rodéo, rebaptisée le 16/18 sur la radio Le Mouv'.

À partir de 2006, elle s'exerce au documentaire en réalisant Rondes et sexy, un documentaire de 52 minutes sur la sexualité des femmes en surpoids, et Le sexe écolo, un 26 minutes sur l'impact de la sexualité sur l'environnement. En 2011, elle réalise pour l'émission Envoyé Spécial (France 2) Rhabillage, un reportage de 35 minutes vu par cinq millions de téléspectateurs[14], produit par Jean-Jacques Beineix, qui apporte une réflexion sur les discriminations sociales que subissent les anciennes stars du X, tant bien d'un point de vue professionnel que familial et affectif. Ces discriminations affectant plus les actrices que les acteurs, le film s'interroge sur le sexisme en général et sur la non-acceptation de la libération sexuelle féminine. Elle réalise en 2014 le documentaire A quoi rêvent les jeunes filles, produit par Christophe Nick, qui s'interroge sur l'impact des nouveaux médias sur le rapport au corps et la sexualité des natifs numériques et plus précisément, les jeunes-filles de la génération Y (diffusion Infrarouge / France 2).

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

En tant qu'actrice
En tant que réalisatrice

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Porno Manifesto, (Flammarion, 2002) (ISBN 2080683446)
  • (fr) Des nouvelles du cinéma : une première fois, (Thé des écrivains, 2003)
  • (fr) In sex we trust : Backstage, (La Musardine, 2004) (ISBN 2842712021)
  • (fr) In sex we trust : On stage, (Alixe, 2004)
  • (fr) Osez tourner votre film X, (La Musardine, 2005)
  • (fr) Le Corps: Films X : Y jouer ou y être entretien avec Michela Marzano, (Autrement, 2005) (ISBN 2746706547)
  • (fr) Osez découvrir le point G, (La Musardine, 2006)
  • (fr) Osez l'amour pendant la grossesse, (La Musardine, 2007)
  • (fr) Voyages intérieurs, écriture de la préface du livre de Gaël L. (Ragage, 2007)
  • (fr) Osez les sex toys, (La Musardine, 2008)
  • (fr) La sexualité féminine de A à Z, (La Musardine, 2010)
  • (fr) Sexe & Philo, participation au livre de Francis Métivier, (Breal, 2012) (ISBN 9782749531038)
  • (fr) Un bon hippie est un hippie mort, biographie du groupe Metal Urbain, coécrit avec Eric Débris, préface de Jello Biafra (Camion Blanc, 2012)
  • (fr) Féminismes et pornographie, écriture de la préface du livre de David Courbet, (La Musardine, 2012)
  • (fr) Histoires inavouables, scénariste BD, dessins de Jérôme d'Aviau, (Editions Delcourt, 2013)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. J'ai soufflé les 14 bougies d'Ovidie | Le ticket de Metro d'Ovidie
  2. L'ultra-libéralisme de Youporn | Le ticket de Metro d'Ovidie
  3. Entre censure et abus : quelle place pour la pornographie dans les sociétés occidentales ? | Atlantico.fr
  4. André Comte-Sponville / Ovidie. Dialogue sous X • Dialogues, Sexe, Morale, Porno, Désir, Genre, Érotisme, André Comte-Sponville, Ovidie • Philosophie magazine
  5. Ovidie Officiel - Filmographie
  6. L'En Dehors
  7. « Un entretien avec Ovidie, prêtresse du sexe », Jeune dissidence, n°7, octobre 2005.
  8. « Je me méfie des sexualités à excès (entretien avec Ovidie) »], Éléments, n°102
  9. Bienvenue sur Ovidie Le Blog officiel
  10. Major de l'X. - Libération
  11. Lilith prend position... contre la fourrure
  12. a et b 2014 FPA Winners | Good For Her - Toronto Sex Store and Workshops
  13. http://www.masturbate-a-thon.dk/engelsk/index.html
  14. Ovidie, ex-star du porno, fait grimper l’audience d’Envoyé spécial
  15. Palmarès des Hot d'Or 2009
  16. evian-erotique.com
  17. 2013 Feminist Porn Award Winners | Good For Her - Toronto Sex Store and Workshops

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]