Ovambos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ovambo (homonymie).

Ovambos

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ovambos (début du XXe siècle, Sud-Ouest africain allemand)

Populations significatives par région
Drapeau de la Namibie Namibie 713 000
Drapeau de l'Angola Angola 262 000
Population totale 1 000 000
Autres
Religions

christianisme (luthérianisme)
religions traditionnelles

Les Ovambos sont un peuple bantou d'Afrique australe établi en Namibie et en Angola. Le peuple Ovambo compte approximativement 1 000 000 d'individus[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources on observe plusieurs variantes : Aayamba, Ambo, Ambos, Huambo, Humba, Ouambo, Ovambos, Ovampo, Owambo, Wambo[2].

Répartition ethnique[modifier | modifier le code]

Implantation des Ovambos au sud de l'Angola en 1970 (couleur saumon)

Ils sont constitués en 8 tribus distinctes, habitant le nord de la Namibie (Ovamboland) et le sud de l'Angola. Ils sont également très présents dans la capitale de la Namibie, Windhoek.

  • Ukwanyama (Cuanhama)
  • Ondonga
  • Ukwambi
  • Ongandjera
  • Ukwaluudhi
  • Ombalantu
  • Onkolonkadhi
  • Eunda.
  • Ombadja (Cuamato)

Origines[modifier | modifier le code]

Originaires des régions supérieures du Zambèze, les Ovambos sont de la famille des Bantous et n'ont immigré vers l'actuelle Namibie que vers 1550. Ombadja

Langue et culture[modifier | modifier le code]

Plateau de palme Ovambo

La langue des Ovambos est l'oshiwambo incorporant des dialectes kuanyama et ndonga.

De nos jours, les Ovambos sont dans leur immense majorité de religion chrétienne. Ce sont principalement des luthériens, convertis par les missionnaires allemands et finnois à partir des années 1870.

La majeure partie des Ovambos ont gardé des traits de leur religion ancestrale : ils croient notamment en un esprit supérieur appelé Kalunga, qui prend la forme d'un homme invisible bienveillant. Cette croyance explique pourquoi les Ovambos sont devenus très facilement une des tribus les plus christianisées d'Afrique. La référence à Kalunga pour Dieu est toujours présente dans les bibles en dialectes Ovambos.

Politique[modifier | modifier le code]

Les Ovambo sont représentés principalement par le parti SWAPO qui fut accusé par le passé d'être un parti ethnique ovambo alors qu'il était censé représenter l'ensemble des habitants du Sud-Ouest africain/Namibie devant les Nations unies à l'époque où le territoire était occupé par l'Afrique du Sud.

Organisation tribale[modifier | modifier le code]

Chaque tribu Ovambo a un chef.

Les membres de la famille royale de l'Ovamboland sont appelés aakwanekamba et seulement ceux-ci peuvent prétendre à devenir chef de tribu.

La société est matriarcale, seule la mère confie à ses enfants la dignité royale. Les fils de Chefs ne peuvent y prétendre à moins que leur propre mère ne soit de lignée royale.

Ovambos célèbres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Angebauer, Ovambo : Fünfzehn jahre unter Kaffern, Buschleuten und Bezirksamtmännern, A. Scherl, Berlin, 1927, 257 p.
  • (de) P. H. Brincker, Unsere Ovambo-Mission sowie Land, Leute, Religion, Sitten, Gebräuche, Sprache usw. der Ovakuánjama-Ovámbo, nach Mitteilungen unserer Ovambo-Missionare zusammengestellt, Barmen, 1900, 76 p.
  • (de) Wolfgang Liedtke et Heinz Schippling, Bibliographie deutschsprachiger Literatur zur Ethnographie und Geschichte der Ovambo, Nordnamibia, 1840-1915, annotiert, Staatliches Museum für Völkerkunde Dresden, Dresde, 1986, 261 p.
  • (en) Teddy Aarni, The Kalunga concept in Ovambo religion from 1870 onwards, University of Stockholm, Almquist & Wiksell, 1982, 166 p. (ISBN 9171463011)
  • (en) Leonard N. Auala, The Ovambo : our problems and hopes, Munger Africana Library, California Institute of Technology, Pasadena (Cal.), 1973, 32 p.
  • (en) Allan D. Cooper, Ovambo politics in the twentieth century, University Press of America, Lanham, Md., 2001, 350 p. (ISBN 0761821104)
  • (en) Gwyneth Davies, The medical culture of the Ovambo of Southern Angola and Northern Namibia, University of Kent at Canterbury, 1993 (thèse)
  • (en) Patricia Hayes, A history of the Ovambo of Namibia, c 1880-1935, University of Cambridge, 1992 (thèse)
  • (en) Maija Hiltunen, Witchcraft and sorcery in Ovambo, Finnish Anthropological Society, Helsinki, 1986, 178 p. (ISBN 951-95434-9-X)
  • (en) Maija Hiltunen, Good magic in Ovambo, Finnish Anthropological Society, Helsinki, 1993, 234 p. (ISBN 9529573022)
  • (en) Matti Kuusi, Ovambo proverbs with African parallels, Suomalainen Tiedeakatemia, Helsinki, 1970, 356 p.
  • (en) Carl Hugo Linsingen Hahn, The native tribes of South-West Africa : The Ovambo - The Berg Damara - The bushmen of South West Africa - The Nama - The Herero, Cape Times Ltd., Le Cap, 1928, 211 p.
  • (en) Seppo Loytty, The Ovambo sermon : a study of the preaching of the Evangelical Lutheran Ovambo-Kavango Church in South West Africa, Luther-Agricola Society, Tampere (Finlande), 1971, 173 p.
  • (en) Giorgio Miescher, The Ovambo Reserve Otjeru (1911-1938) : the story of an African community in Central Namibia, Basler Afrika Bibliographien, Bâle, 2006, 22 p.
  • (pt) Ramiro Ladeiro Monteiro, Os ambós de Angola antes da independência, Instituto Superior de Ciências Sociais e Políticas, Lisbonne, 1994, 311 p. (thèse)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ovambo Scenes - Angola 1937, film documentaire britannique de P. H. G. Powell-Cotton


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. United Nations Information Centre Oshiwambo (Ndonga) Version Accessed 10th January 2009 ; Ethnologue [1]
  2. Source RAMEAU, BnF [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :