Ouvrage de l'Oberheid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouvrage de l'Oberheid
Tourelle de mitrailleuses de l'Oberheid.
Tourelle de mitrailleuses de l'Oberheid.

Type d'ouvrage Petit ouvrage d'infanterie
Secteur
└─ sous-secteur
secteur fortifié de Thionville
└─ sous-secteur d'Hettange-Grande
Numéro d'ouvrage A 14
Année de construction 1930-
Régiment 168e RIF
Nombre de blocs 1
Type d'entrée(s) Entrée par un bloc (casemate)
Effectifs 27 hommes et 2 officiers
Coordonnées 49° 26′ 04″ Nord 6° 15′ 09″ Est / 49.43436, 6.25261 ()  

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Ouvrage de l'Oberheid
Ouvrage de l'Oberheid

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ouvrage de l'Oberheid
Ouvrage de l'Oberheid
Localisation de l'ouvrage
Localisation de l'ouvrage

L'ouvrage de l'Oberheid est un ouvrage fortifié de la ligne Maginot, situé sur la commune de Cattenom, dans le département de la Moselle.

C'est un petit ouvrage d'infanterie, monobloc. Construit à partir de 1930, il a été plutôt épargné par les combats de juin 1940.

Position sur la ligne[modifier | modifier le code]

Faisant partie du sous-secteur d'Ettange dans le secteur fortifié de Thionville, l'ouvrage de l'Oberheid, portant l'indicatif A 14, est intégré à la « ligne principale de résistance » entre l'ouvrage du Kobenbusch (A 13) au nord-ouest et la casemate d'intervalle du Sonnenberg (C 47) au sud, à portée de tir des canons des gros ouvrages de Soetrich (A 11), du Kobenbusch, du Galgenberg (A 15) et de Métrich (A 17)[1].

Il est situé dans la pointe nord-est du saillant du bois de Cattenom.

Description[modifier | modifier le code]

L'ouvrage monobloc est constitué de deux chambres de tir et d'une caserne centrale surmontée d'une tourelle de mitrailleuses.

Article détaillé : Ouvrage de la ligne Maginot.

Chaque chambre de tir possède un créneau mixte pour JM/AC 37 (jumelage de mitrailleuses et canon antichar de 37 mm) et un créneau pour jumelage de mitrailleuses seul. L'ouvrage est surmonté d'une tourelle de mitrailleuses et de quatre cloches GFM (guetteur fusil mitrailleur) dont une servait d'observatoire rattaché tactiquement au gros ouvrage de Métrich.

La petite usine de l'Oberheid était équipée de deux groupes électrogènes Baudouin de 36 chevaux[2].

Équipage[modifier | modifier le code]

L'ouvrage possédait un équipage de 78 hommes du 168e RIF, aux ordres du lieutenant Pobeau et du lieutenant Sépulchre son adjoint.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire de la ligne Maginot.

Les gros ouvrages du Kobenbusch (au nord) et du Galgenberg (au sud) le couvrirent de leurs feux d'artillerie en juin 1940 quand l'Oberheid fut soumis à des infiltrations et à des bombardements quotidiens.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Toujours propriété de l'Armée française, entretenu et maintenu en bon état jusque dans les années 1980 par un particulier, il a ensuite été peu à peu pillé et vandalisé suite à l’arrêt de cet entretien, l'Armée ayant manifesté le souhait de reprendre le site.

Par la suite, façades et entrées ont été remblayées par l'Armée pour en condamner et interdire les accès intérieurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary et Alain Hohnadel, op. cit., t. 3, p. 87.
  2. Jean-Yves Mary et Alain Hohnadel, op. cit., t. 3, p. 95.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Mary, Alain Hohnadel, Jacques Sicard et François Vauviller (ill. Pierre-Albert Leroux), Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 1, Paris, éditions Histoire & collections, coll. « L'Encyclopédie de l'Armée française » (no 2),‎ 2000 (réimpr. 2001 et 2005), 182 p. (ISBN 2-908182-88-2).
    • Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 2 : Les formes techniques de la fortification Nord-Est,‎ 2001, 222 p. (ISBN 2-908182-97-1).
    • Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 3 : Le destin tragique de la ligne Maginot,‎ 2003, 246 p. (ISBN 2-913903-88-6).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Localisation
Descriptions et photos

Articles connexes[modifier | modifier le code]