Out Run

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Out Run
Image illustrative de l'article Out Run

Éditeur Sega
Développeur Sega-AM2
Concepteur Yū Suzuki

Date de sortie Novembre 1986
Genre Course automobile
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Arcade (Out Run, Mega-Tech)

Master System, Mega Drive, PC-Engine, Game Gear

Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, Commodore 64, DOS, MSX, ZX Spectrum, Nintendo 3DS

Contrôle Volant et levier de vitesse

Out Run (アウトラン, Auto Ran?) (également appelé OutRun ou Outrun) est un jeu vidéo d'arcade de course automobile, conçu par Yū Suzuki et Sega-AM2 et commercialisé par Sega en 1986 sur borne d'arcade. Il fut porté sur de nombreux autres supports.

Le jeu a été un grand succès chez les amateurs d'arcade, à tel point qu'il est souvent considéré comme un des meilleurs jeu de course d'arcade. Il est remarquable de par son matériel novateur (comprenant une cabine de jeu mobile sur un système hydraulique), ses graphismes et sa musique innovantes, la possibilité de choisir la musique d'ambiance (soundtrack) ainsi que son parcours, et son thème fort de luxe et de détente. Lors d'entretiens rétrospectifs au jeu, Yū Suzuki a classé Out Run non pas comme un jeu de course, mais comme un jeu de « conduite ».

Description[modifier | modifier le code]

Borne d'arcade d'Out Run.

Le joueur contrôle, vu de dos, un conducteur au volant d'une Ferrari Testarossa décapotable, avec une passagère assise à ses côtés. Le jeu commence près de la plage Coconut Beach et le joueur doit passer quatre checkpoint sur cinq circuits avec une limite de temps.

Le jeu a fait impression à sa sortie, car excepté pour le premier parcours, il est possible de choisir les lieux dans lesquels la course se déroule. Après chaque checkpoints, le joueur arrive à un croisement qui lui permet de choisir la course de la prochaine étape.

Il existe deux machines d'arcade différentes. Une borne classique avec un volant, un levier de vitesses et deux pédales pour l'accélérateur et les freins. Cette borne classique existe en deux versions, normal et mini[1],[2],[3].

Une autre version permet de s'asseoir à l'intérieur d'une imitation de Testarossa et certains de ces modèles sont équipés d'un système hydraulique qui réagit aux actions du joueur par des secousses et des virages, comme dans une autre borne d'arcade Sega, After Burner II. La machine possédait aussi un ventilateur qui permettait de reproduire la sensation du vent dans les cheveux.

La vision par l'arrière donnait aux joueurs une meilleure impression de vitesse que les autres jeux de course de l'époque, qui avaient une vision du dessus, comme si le joueur contrôlait sa voiture depuis un hélicoptère.

Musique[modifier | modifier le code]

Le gameplay est accompagné par une bande son très populaire, une sorte de musique de plage très relaxante. Trois morceaux sont disponibles, que le joueur sélectionne par l'autoradio de la voiture. La musique a été composée par Hiroshi Miyauchi, qui fit également les musique d'autres machines d'arcade Sega. Les trois morceaux disponibles sont :

  • Passing Breeze,
  • Magical Sound Shower,
  • Splash Wave,

plus Last Wave, la musique du high-score. Un morceau supplémentaire (Step on Beat) est disponible dans la version Mega Drive du jeu.

Liste des parcours possibles[modifier | modifier le code]

Nom des différentes étapes Lettre du parcours final (Arrivée)
1 (Départ) 2 3 4 5
Vineyard A
Wilderness
Desert Death Valley B
Gateway Old Capital
Coconut Beach Alps Desolation Hill C
Devil's Canyon Wheat Field
Cloudy Mountain Autobahn D
Seaside Town
Lakeside E

Animations de fin de parcours[modifier | modifier le code]

Arrivée Animation
A Le conducteur est jeté dans les airs par une foule d'hommes en liesse, mais finit par tomber au sol quand ces derniers sont distraits par l'arrivée d'une fille en bikini[4].
B La voiture tombe en morceaux ; le conducteur et sa passagère restent à côté, levant les bras au ciel de dépit[5].
C Le conducteur gagne une lampe magique. Après qu'il l'ait frottée, un harem apparaît autour de lui, à l'étonnement de sa passagère[6].
D La coupe en or du vainqueur est donnée à la passagère au lieu d'être donnée au conducteur.
E Le conducteur gagne une coupe en or, mais la passagère la veut.

Versions[modifier | modifier le code]

Portages[modifier | modifier le code]

Dans cette version, il manque le croisement de route, la carte et le Passing Breeze.

Dans ces versions, il manque la carte et l'animation de carambolage. La musique du jeu est manquante sur le 48K et proposé sur une cassette audio séparé pour la version CPC. Dans la version ZX Spectrum, il manque aussi le Passing Breeze.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Le jeu fut également réédité dans des compilations ou en tant que mini-jeu dans certains titres.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]