Oustaz Cheikh Tidiane Gaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cheikh Tidiane Gaye.
Oustaz Cheikh Tidiane Gaye, en 2010

Oustaz Cheikh Tidiane Gaye (né à Sakal, région de Louga, le 10 mars 1951 et décédé à Louga le 7 janvier 2011[1]) était un professeur et islamologue sénégalais qui incarnait une grappe de fonctions socioculturelles. À ce titre, il est un écrivain arabophone, auteur de dix-neuf livres – traitant différents thèmes afférents à l'islam, à l'enseignement arabe, au soufisme et à la tidjanya –, un conférencier avec plus de huit cents animations à travers le monde. Commençant sa carrière par le statut de professeur d'arabe, il finira par être inspecteur de l'enseignement arabe à l'Inspection départementale de l'Éducation nationale (Iden) de Louga.

Hommages[modifier | modifier le code]

Lors du symposium de Louga sur Cheikh Tidiane Gaye

Afin de vulgariser l'œuvre de Cheikh Tidiane Gaye, un hommage lui a été rendu à travers un symposium organisé par le monde de l'enseignement à Louga les 7 et 8 janvier 2012. D'éminentes personnalités religieuses et islamologues du pays et de l'étranger ont évoqué sa vie et la richesse thématique de son œuvre (pédagogie, psychologie, soufisme, poésie, biographie, etc.)

Publications[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2008, feu Cheikh Tidiane Gaye a été décoré par le Président Abdoulaye Wade avec le grade de Chevalier de l'ordre national du Mérite du Sénégal[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « L'enseignement arabe en deuil : décès de l'Inspecteur et imam Cheikh Tidiane Gaye », 10 janvier 2011 sur Lougaweb [1]
  2. Décret n° 2008-376 du 7 avril 2008, publié au Journal officiel de la République du Sénégal, no 6415 du samedi 5 juillet 2008 [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :