Ouragan Okeechobee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouragan Okeechobee
{{#if:
Inondations causées par l'ouragan Okeechobee au lac Okeechobee
Inondations causées par l'ouragan Okeechobee au lac Okeechobee

Apparition 6 septembre 1928
Dissipation 20 septembre 1928

Catégorie maximale Ouragan catégorie 5
Pression minimale inconnue
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
260 km/h

Dommages confirmés
Morts confirmés Plus de 4078
Blessés confirmés

Zones touchées Antilles, Porto Rico, Guadeloupe, Bahamas, sud-est des États-Unis

Trajectoire de Okeechobee
Trajectoire de Okeechobee
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5

L’ouragan Okeechobee, parfois appelé ouragan San Felipe Segundo, est un ouragan capverdien actif du 6 septembre au 20 septembre 1928. Il fut le second à être officiellement mis dans la catégorie 5 (maximale), a posteriori, sur l'échelle de Saffir-Simpson dans l'océan Atlantique. Il fut particulièrement meurtrier en Guadeloupe et Porto Rico mais également en Floride où il causa des inondations au lac Okeechobee.

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Le 10 septembre, le premier signalement de la tempête fut fait à 1450 km à l’est de la Guadeloupe par le S.S. Commack. C’était le rapport le plus à l’est d’un système tropical obtenu par radio dans les annales[1]. Une réanalyse fait durant les années 1990 estime qu’il s’était formé quatre jours plus tôt au large de l’Afrique[2].

En approchant des Antilles, l’ouragan avait atteint la force 3 dans l’échelle de Saffir-Simpson [2]. Le 12 septembre, il a traversé la Guadeloupe puis au sud des autres îles du Vent. La pression noté à la Guadeloupe était de 937 hPa et un navire au sud de Sainte-Croix (Îles Vierges américaines) a même signalé une pression de 931 hPa [1].

Le 13 septembre, la tempête a frappé Porto Rico alors qu’il avait atteint la catégorie 5. Le vent mesuré à San Juan était de 230 km/h et la pression à Guayama était de 936 hPa[1]. Une autre donnée de vents de 260 km/h a été prise par un anémomètre à coupelles 50 km au nord du centre de l’ouragan et trois heures avant l’arrivée de celui-ci. Cependant, l’appareil fut détruit par la suite et n’a pu être vérifié pour confirmer la validité de ce vent[2]. Cette donnée officieuse serait le plus fort vent jamais noté dans un ouragan de l’Atlantique Nord avant l’ouragan D en 1950, bien que certain ouragans sans données mesurées, comme celui de la Fête du travail de 1935, pourraient avoir été plus intenses[2].

En quittant les Antilles, l’ouragan s’est dirigé vers les Bahamas, encore de catégorie 4 supérieure[2]. Le météorologue Richard Gray de l’U.S. Weather Bureau avait initialement prévu que l’ouragan éviterait la Floride mais il a frappé la côte sud de l’État le soir du 16 septembre[2],[3]. La pression centrale mesurée était alors de 929 hPa et les vents soutenus soufflaient à 240 km/h[4],[2]. Des rafales estimées à 260 km/h ont soufflées à Canal Point (Floride) [1]

L’œil de l’ouragan est entré sur terre dans le conté de Palm Beach près de West Palm Beach, puis c’est dirigé directement vers le lac Okeechobee[2]. La tempête s’est ensuite dirigée vers le nord-est, traversant le nord de la Floride et l’est de la Géorgie le 19 septembre. Continuant vers le nord à l’intérieur des terres, les restes de l’ouragan ont été absorbés par une dépression des latitudes moyennes près de Toronto, au Canada, le 20 septembre[2]

Statistiques[modifier | modifier le code]

C’est grâce à la mesure officieuse des vents faite à Porto Rico que l’ouragan Okeechobee a été classé de catégorie 5, le premier à l’être dans l’Atlantique Nord, a posteriori car l’échelle a été développé durant les années 1960, dans les annales. Cependant, la réanalyse des ouragans a permis en 2009 de classer un ouragan ayant frappé Cuba en 1924 dans la même catégorie. De plus, certains ouragans historiques dont on a peu de données mesurées mais qui ont causé des dégâts extrêmes pourraient avoir atteint la catégorie bien avant le XXe siècle.

L’ouragan de Okeechobee était très large, des vents de force d’ouragan (118 km/h et plus) ont été notés à Guayama (Porto Rico) durant 18 heures alors que sa vitesse de déplacement estimée était de 21 km/h. ce qui donnerait un diamètre de 376 km, juste pour le diamètre affecté par ces vents[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Charles L. Mitchell, « The West Indian Hurricane of September 10–20, 1928 », Monthly Weather Review, American Meteorological Society, vol. 56, no 9,‎ 1928-12-08, p. 347–350 (lien <347:TWIHOS>2.0.CO;2 DOI?, lire en ligne [PDF])
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) National Hurricane Center., « Atlantic hurricane best track (Hurdat) », National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 2010-03-01
  3. Eliot Kleinberg, Black Cloud: The Great Florida Storm of 1928, Carroll & Graf,‎ 2003 (ISBN 0-7867-1146-9), p. 87
  4. David A. Glenn, « A Reanalysis of the 1916, 1918, 1927, 1928, and 1935 Tropical Cyclones of the North Atlantic Basin », National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 2005 (consulté le 2008-01-13)[PDF]
  5. Oliver L. Fassig, « San Felipe–The Hurricane of September 13, 1928, at San Juan, P.R. », Monthly Weather Review, American Meteorological Society, vol. 56, no 9,‎ 8 décembre 1928, p. 350–352 (lien <350:SFHOSA>2.0.CO;2 DOI?, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :