Ouragan Manuel (2013)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouragan Manuel
{{#if:
Manuel le 18 septembre 2013 s'intensifiant sur le golfe de Californie
Manuel le 18 septembre 2013 s'intensifiant sur le golfe de Californie

Apparition 13 septembre 2013
Dissipation 20 septembre 2013

Catégorie maximale Ouragan catégorie 1
Pression minimale 985 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
120 km/h

Dommages confirmés
Morts confirmés 85 confirmés[1]
69 manquants
Blessés confirmés 200 000

Zones touchées Côte ouest du Mexique

Trajectoire de Manuel
Trajectoire de Manuel
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Saison cyclonique 2013 dans le nord-est de l'océan Pacifique

L’ouragan Manuel est le treizième système tropical de la saison 2013 dans le nord-est de l'océan Pacifique. Il a atteint la catégorie 1 de l'échelle de Saffir-Simpson. Il a affecté la côte ouest du Mexique en même temps que l'ouragan Ingrid frappait la côte est, causant ensembles d'importants dommages et de nombreuses pertes de vie, surtout à cause de ses pluies diluviennes. Manuel à lui seul tua 85 personnes et inonda l'importante ville d'Acapulco. Le nombre de sinistrés s'élève à un million[1].

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Le 10 septembre, le National Hurricane Center (NHC) commença à suivre une zone de basse pression atmosphérique au large de la côte ouest du Mexique qui avait un potentiel de développement tropical[2]. Le lendemain, une circulation cyclonique est apparue entourée d’orages dispersés et presque stationnaire[3]. Un fort cisaillement des vents en latitude et la proximité de la côte limitait le développement mais les conditions devinrent plus favorables le 12 septembre et les orages devinrent plus organisés[4].

À 15 heures UTC le 13 septembre, le NHC commença à émettre des bulletins pour la dépression tropicale Treize-E qui semblait avoir le vent dans les voiles avec un cisaillement plus faible et passant sur des eaux plus chaudes. Les facteurs limitant son développement était la proximité de la côte du Mexique et de la zone de convergence intertropicale[5]. En quelques heures, le système devint la tempête tropicale Manuel[6].

Tôt le 14 septembre, un œil est apparu au centre de la tempête avec des bandes orageuses tout autour. Manuel est demeuré un certain temps dans une vaste zone de perturbations tropicales se déplaçant vers le nord, incluant la tempête tropicale Ingrid dans la baie de Campêche sur la côte est du Mexique[7]. Le 15 septembre, Manuel développa un couvert nuageux dense en son centre avec un œil de 28 km de diamètre et selon les images satellitaires le NHC estima ses vents maximums à 113 km/h, juste sous le critère d’ouragan. La trajectoire de la tempête était nord-nord-ouest, longeant la côte[8]. Elle toucha celle-ci pour la première fois le même jour près de Manzanillo (Colima) et perdit un peu de sa force[9].

Tôt le 16 septembre, Manuel était redevenu un dépression tropicale mais donnait de fortes pluies quand même[10]. Plus tard le même jour, le centre se dissipa en passant sur les terres de l’ouest du Mexique mais les restes du système regagnèrent la mer en fin de journée[11],[12]. Grâce à des conditions marginalement favorables, Manuel reprit des forces et tard le 17 septembre était redevenu une dépression tropicale. Celle-ci poursuivit son lent chemin vers le nord-ouest, suivant la côte[13].

Le 18 septembre, Manuel redevint une tempête tropicale et un œil réapparu tard en journée[14],[15]. à 00 heures UTC le 19 septembre, Manuel devint finalement un ouragan[16].

Ensuite, il tourna plus vers le nord et se mit à ressentir la friction avec les terres. Manuel toucha la côte une seconde fois juste le 19 septembre à 12 heures UTC à l’ouest de Culiacán (Sinaloa), à peine à la force d’ouragan[17]. passant sur les terres accidentés de la côte ouest du Mexique, il faiblit rapidement au niveau de tempête tropicale et se dissipa tôt le 20 septembre[18].

Préparatifs[modifier | modifier le code]

Ingrid et Manuel le 13 septembre 2013, encerclant le Mexique

Dès que Manuel s’est formé, une alerte cyclonique orange fut émise pour le sud de l’État de Michoacán, une autre jaune pour le reste de l’État ainsi que pour celui de Guerrero et des veilles pour les états de Nayarit, Colima, Jalisco, Oaxaca et le sud de Sinaloa[19]. Vingt-cinq familles furent évacués dès ce moment à Lázaro Cárdenas et Arteaga (Michoacán)[20].

Treize municipalités du golfe de Californie furent mis en état d’alerte lorsque Manuel est redevenu une tempête tropicale et sept ports furent complètement fermés[21],[22]. Les ports de Mazatlán, Cabo San Lucas et San José del Cabo furent fermés aux petites embarcations et au trafic nocturne[23].

Une alerte jaune fut émise pour le sud de Baja California Sur et une autre verte pour la portion nord[24]. Dans l’État de Sinaloa, les classes furent annulées[25]. Sept cents personnes furent évacuées dont 365 résidents de deux municipalités[25],[25],[26]. Plus de soixante familles quittèrent leurs demeures à Navolato alors qu’une alerte orange était lancée dans l’État de Sinaloa[27].

Impact[modifier | modifier le code]

Sud-ouest du Mexique[modifier | modifier le code]

Le 15 septembre, alors qu'il n'était encore qu'une tempête tropicale, Manuel toucha le sud-ouest du Mexique provoquant des pluies torrentielles, des glissements de terrain et des inondations. Dans la petite localité d'environ 400 habitants de La Pintada (État de Guerrero), le président mexicain Enrique Peña Nieto a annoncé la disparition de 58 personnes dans un gigantesque glissement de terrain intervenu le 16 septembre au soir. Les secours ne furent pas en mesure d'arriver sur place avant plusieurs jours car les intempéries rendait l'accès périlleux[28]. La plupart des maisons, l'église et l'école furent emportées. Ce bilan a été révisé à 68 morts le 21 septembre[1]

Les premières équipes de sauvetages arrivèrent par hélicoptère et 337 personnes furent évacuées, prioritairement des femmes, des enfants et des malades. Jeudi matin le 19 septembre, il ne restait sur place que 45 hommes et quelques secouristes[28]. Plusieurs centaines de communautés indigènes de la même région furent isolées. Les autorités dépêchèrent 16 hélicoptères avec des aliments, mais certains indiquèrent qu'ils ne purent pas se poser en raison des pluies persistantes.

Acapulco, le port touristique de l'État de Guerrero, et la ville de Chilpancingo ont subi les plus importants dommages et les routes vers l'extérieur furent coupées[1],[29],[30]. Les pluies diluviennes ont fait sortir de son lit la rivière La Sabana, inondant plusieurs quartiers[31]. Les crues qui ont aussi fait déborder les lacs de la région d’Acapulco et provoqué une invasion de crocodiles dans les rues de la ville[1]. L'évacuation des touristes s'est faite par voie aérienne même si l'aéroport était en partie inondé. Quelque 11 500 touristes, sur les 40 000 bloqués dans la station balnéaire, avaient été ramenés à Mexico le 18 septembre[28]. La ville fut le théâtre de pillages, mercredi le 17 septembre, suite au chaos provoqué par les intempéries. Les pillards ont fait main basse sur tout ce qu'ils trouvaient, des postes de télévision aux décorations de Noël[32].

Nord-ouest du Mexique[modifier | modifier le code]

Dans le nord-ouest du Mexique, Manuel a poussé une onde de tempête de le long des côte de la côte sud de la péninsule de Basse-Californie mesurée à 60 cm à La Paz[33]. Dans l’État de Sinaloa, le maximum d’accumulation de pluie a été de 415 mm à Culiacán[34]. Juste avant que la tempête ne touche à côte pour la seconde fois, un pêcheur est mort noyé à Tepechitlán en tombant d’un crevettier[35],[36]. Un camionneur et un enfant de 5 ans sont aussi morts et sa mère est portée disparue[34].

En tout, plus de 100 000 personnes se retrouvèrent sans abris dans l'État de Sinaloa[34],[37]. Soixante-dix communautés, dont 10 villes, ont été endommagées par Manuel[38]. Les dommages y furent estimés à 500 millions pesos[39]. Les villes de Escuinapa de Hidalgo, El Rosario, Mazatlán, Angostura, Mocorito, Navolato et Culiacán ont été inondées mais les dommages ont été moins importants que dans l’État de Guerrero[40]. Des centaines d’arbres ont été renversés, causant des pannes en tombant sur les fils électriques[41]. Autour de Chinito, presque toutes les routes furent détruites[36].

Texas[modifier | modifier le code]

Après être devenu extratropical, les restes de Manuel apportèrent des fortes quantités de pluie sur le Texas[42]. Les quantités furent augmentées par l'interaction avec un front froid et l'humidité apportée du golfe du Mexique[43]. À Austin, la capitale, la pluie a causé des inondations locales, forçant le fermeture de certains ponts bas. Une station météorologique à Camp Mabry, près de la ville, a enregistrée 74 mm le 20 septembre, un nouveau record quotidien pour cet endroit[44]. Les estimés par les radars météorologiques montrent qu'il est tombé jusqu'à 200 mm à certains endroits de l’ouest du Texas[42].

Secours[modifier | modifier le code]

Le ministère des Finances du Mexique a dit avoir débloqué 12 milliards de pesos (685 millions d'euros) pour faire face à la catastrophe dès le 19 septembre[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Ronaldo Schemidt, « Ouragan Manuel: peu d'espoir pour les disparus mexicains », Radio-Canada.ca, Agence France-Presse,‎ 21 septembre 2013 (lire en ligne)
  2. (en) Daniel P. Brown, « Tropical Weather Outlook », sur National Hurricane Center,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  3. (en) Lixion A. Avila, « Tropical Weather Outlook », sur National Hurricane Center,‎ 11 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  4. (en) Christopher W. Landsea, « Tropical Weather Outlook », sur National Hurricane Center,‎ 12 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  5. (en) Eric S. Blake, « Tropical Depression Thirteen-E Discussion One », sur National Hurricane Center,‎ 13 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  6. (en) Eric S. Blake, « Tropical Storm Manuel Discussion Two », sur National Hurricane Center,‎ 13 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  7. (en) Stacy R. Stewart, « Tropical Storm Manuel Discussion Three », sur National Hurricane Center,‎ 14 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  8. (en) Robbie J. Berg et Richard Pasch, « Tropical Storm Manuel Discussion Eight », sur National Hurricane Center,‎ 15 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  9. (en) Todd B. Kimberlain et David Zelinsky, « Tropical Storm Manuel Discussion Ten », sur National Hurricane Center,‎ 15 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  10. (en) John Cangialosi, « Tropical Depression Manuel Discussion Eleven », sur National Hurricane Center,‎ 16 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  11. (en) Robbbie J. Berg, « Remnants of Manuel Discussion Twelve », sur National Hurricane Center,‎ 16 septembre 2013 (consulté le 16 septembre 2013)
  12. (en) Todd B. Kimberlain, « Tropical Weather Outlook », sur National Hurricane Center,‎ 16 septembre 2013 (consulté le 17 septembre 2013)
  13. (en) Daniel P. Brown, « Tropical Depression Manuel Discussion Thirteen », sur National Hurricane Center,‎ 17 septembre 2013 (consulté le 18 septembre 2013)
  14. (en) Daniel P. Brown, « Tropical Storm Manuel Discussion Sixteen », sur National Hurricane Center,‎ 18 septembre 2013 (consulté le 18 septembre 2013)
  15. (en) Daniel P. Brown, « Tropical Storm Manuel Discussion Eighteen », sur National Hurricane Center,‎ 18 septembre 2013 (consulté le 18 septembre 2013)
  16. (en) Lixion A. Avila, « Hurricane Manuel Intermediate Advisory Number Eighteen-A », sur National Hurricane Center,‎ 19 septembre 2013 (consulté le 19 septembre 2013)
  17. (en) Daniel P. Brown, « Hurricane Manuel Discussion Twenty-One », sur National Hurricane Center,‎ 19 septembre 2013 (consulté le 19 septembre 2013)
  18. (en) Lixion A. Avila, « Remnants of Manuel Discussion Twenty-Three », sur National Hurricane Center,‎ 20 septembre 2013 (consulté le 20 septembre 2013)
  19. (es) « La tormenta tropical "Manuel" pone en alerta a estados del suroeste de México », El Nacional,‎ 14 septembre 2013 (lire en ligne)
  20. (es) « Evacuan a familias damnificadas de Michoacán », El Universal,‎ 15 septembre 2013 (lire en ligne)
  21. (es) « Activan alertas por tormenta Manuel en Sonora », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  22. (es) « Cierran 7 puertos en BCS por tormenta tropical Manuel », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  23. (es) « BCS cierra tres puertos por tormenta Manuel », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  24. (es) « Manuel mantiene rumbo a BCS; hay 8 estados en alerta », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  25. a, b et c (es) « Malova llama a suspender clases en Sinaloa por 'Manuel' », El Universal,‎ 19 septembre 2013 (lire en ligne)
  26. (es) « Inician en Sinaloa evacuaciones ante cercanía de Manuel », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  27. (es) « Sinaloa, en alerta naranja por el huracán Manuel », El Universal,‎ 19 septembre 2013 (lire en ligne)
  28. a, b et c Leticia Pined, « Le Mexique à nouveau frappé par l'ouragan Manuel », La Presse, Agence France-Presse,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  29. (es) « Tormenta Manuel deja 21 muertos en Guerrero », El Universal,‎ 15 septembre 2013 (lire en ligne)
  30. (es) « Chilpancingo, en emergencia por lluvias intensas », El Universal,‎ 15 septembre 2013 (lire en ligne)
  31. (es) « Suman siete los muertos por lluvias en Guerrero », El Universal,‎ 14 septembre 2013 (lire en ligne)
  32. a et b Journaliste, « Pillages à Acapulco, Manuel devient un ouragan », Les Échos, Reuters,‎ 19 septembre (lire en ligne)
  33. (es) « Cierran 7 puertos en BCS por tormenta tropical Manuel », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  34. a, b et c (es) « En Sinaloa, tormenta mata a tres », El Universal,‎ 20 septembre 2013 (lire en ligne)
  35. (es) « Reportan primera muerte por lluvias en Zacatecas », El Universal,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  36. a et b (es) « Sinaloa reporta primera muerte por Manuel », El Universal,‎ 19 septembre 2013 (lire en ligne)
  37. (es) « Aumenta número de damnificados en Sinaloa », El Universal,‎ 21 septembre 2013 (lire en ligne)
  38. (es) « 100,000 afectados en Sinaloa por el paso del huracán 'Manuel », CNN Mexico,‎ 19 septembre 2013 (lire en ligne)
  39. (es) « Calculan en Sinaloa daños por 500 mdp », El Universal,‎ 22 septembre 2013 (lire en ligne)
  40. (en) Associated Press, « Manuel A Hurricane After Deadly Mexico Flooding », NPR,‎ 18 septembre 2013 (lire en ligne)
  41. (es) « Manuel derriba árboles y deja sin luz a sinaloenses », El Universal,‎ 19 septembre 2013 (lire en ligne)
  42. a et b (en) Bureau du National Weather Service de Brownsville, Texas, « Sun(light) at the End of the Tunnel? (We Mean It This Time) What's Next for the RGV » [PDF], Brownsville, Texas, United States National Oceanic and Atmospheric Administration's National Weather Service,‎ 20 septembre 2013 (consulté le 25 septembre 2013)
  43. (en) NASA, « NASA sees remnants of Hurricane Manuel soaking northern Mexico, Texas », Phys.org,‎ 20 septembre 2013 (consulté le 21 septembre 2013)
  44. (en) Patrick Beach, Forbes-Robards, Esther; Womack, Sam, « Flash flood watch canceled; sunny Saturday expected », Austin, Texas, Austin American Statesmen,‎ 20 septembre 2013 (consulté le 25 septembre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :