Ouréa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, Ouréa (en grec ancien Oὔρεα / Oúrea, « les montagnes » de οὔρος / oúros ou ὄρος / óros, « montagne »), fils de Gaïa (la Terre) qu’elle engendra à partir d’elle-même, est une divinité primitive rarement mentionnée, personnification mâle des Montagnes, gracieuses retraites des nymphes divines qui habitent les monts aux gorges profondes, en particulier des oréades.

On dit que chaque montagne a son propre dieu :

  • Athos : nom d'une montagne de Thrace (nord de la Grèce) et de son dieu ;
  • Cithéron : nom d'une montagne de Béotie (centre de la Grèce) et de son dieu. Il a participé à un concours de chant face au mont voisin Hélicon ;
  • Dicté : nom d'une montagne de Crète et de sa déesse ;
  • Etna : nom du volcan de Sicile (Italie) et de sa déesse ;
  • Hélicon : nom d'une montagne de Béotie et de son dieu. Il a participé à un concours de chant face au mont voisin Cithéron ;
  • Ida crétois : nom d’une montagne de Crète et de sa déesse ;
  • Ida phrygien : nom d’une montagne de Troade (en Anatolie) et de sa déesse :
  • Laurion : nom d’une montagne du sud de l’Attique (dans le centre de la Grèce) et de son dieu ;
  • Nysos : nom d'une montagne de Béotie et de son dieu. Il s'est occupé du dieu Dionysos ;
  • Olympe : nom d'une montagne de Phrygie (en Anatolie) et de son dieu ;
  • Orthrys : nom d'une montagne dans le centre de la Grèce et de son dieu ;
  • Parnasse : nom d'une montagne de Béotie et de son dieu ;
  • Tmolos : nom d’une montagne de Lydie (en Anatolie) et de son dieu. Il était le juge d’un concours musical entre Apollon et Pan.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Des montagnes ont été de temps en temps dépeintes dans l'art classique en tant que vieux hommes barbus se levant vers le haut de leurs crêtes rocailleuses.

Sources[modifier | modifier le code]