Ouplistsikhé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ouplistsikhé est une cité troglodytique située à proximité de Gori (Géorgie), inscrit à la liste indicative du patrimoine mondial de l' UNESCO[1].

Vue générale du site d'Ouplistsikhé

.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ouplistsikhé, la « cité de Dieu », est l'un des plus anciens établissements humains du Caucase. La ville s'est développée dès le premier millénaire avant Jésus-Christ et a atteint son apogée de 600 avant JC à 337 après JC, date de la conversion au christianisme de la Géorgie.

La cité fut l'un des plus importants sanctuaires païens de Karthlie-Ibérie. Elle resta un centre important d'étape sur une piste caravanière de la route de la soie pendant le Moyen Âge, perdant toutefois progressivement de son importance, surtout après le choix de Tbilissi comme capitale par David IV. La ville fut ensuite détruit par Tamerlan ainsi que par des tremblements de terre, restant toutefois habitée jusqu'au début du XXe siècle.

Le site actuel[modifier | modifier le code]

Le site, désormais inhabité contenait originellement plus de 700 grottes à flanc de falaise, il en subsiste environ 150. dont un ancien théâtre au plafond octogonal, la "halle de la reine Tamar" (probablement le palais royal) et l'église d'Ouplistouli, basilique des IXe siècle et Xe siècle qui, elle, n'est pas troglodytique. À son pied se trouve l'ancien temple païen où se pratiquaient probablement des sacrifices humains[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/5234/
  2. "Géorgie", guide touristique "Le petit futé",3e édition