Ouled Moumen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouled Moumen
Panorama dOuled Moumen
Panorama dOuled Moumen
Noms
Nom algérien أولاد مؤمن
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Souk Ahras
Daïra Heddada
Code ONS 4113
Démographie
Gentilé Moumni-Moumniya
Population 4 682 hab. (2008[1])
Densité 6,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 24′ 39″ N 8° 23′ 54″ E / 36.41083, 8.39833 ()36° 24′ 39″ Nord 8° 23′ 54″ Est / 36.41083, 8.39833 ()  
Altitude Min. 800 m – Max. 1 100 m
Superficie 700 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Souk Ahras
Localisation de la commune dans la wilaya de Souk Ahras

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Moumen

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Moumen

Ouled Moumen est une commune de la wilaya de Souk Ahras en Algérie. Connue pour ses ruines de l'antique cité de Henchir Kssiba, vieille de plus de 20 siècles[2]. Ces ruines sont à 80 % enfouis sous terre, aujourd'hui.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les montagnes de Ouled Moumen

Relief[modifier | modifier le code]

Commune de l'extrême est de l'Algérie, surplombant un important massif montagneux (Djbel Ouled Moumen), qui atteint un sommet de 1 100 m d'altitude.

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Ouled Moumen se situe au nord-est de la wilaya de Souk Ahras.

Communes limitrophes d’Ouled Moumen
Ghardimaou (Tunisie)
Aïn Zana Ouled Moumen Ghardimaou (Tunisie)
Khedara

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

La commune d'Ouled Moumen est composée de quinze localités[3] :

  • Aïn Alliga
  • Aïn Zerd
  • Ameur
  • El Argoub
  • El Fouidh
  • El Hamala
  • El Kharouba
  • El Magoun
  • Feidh El Bargoug
  • Frina
  • Gare de Sidi El Hemissi
  • Mechta Djemaa
  • Ras El Kef (chef lieu)
  • Retbat Nouar
  • Zouibia

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

L'histoire de la région remonte aux périodes Punique et Numide. Elle a vu passer plusieurs races et plusieurs religions. Sur les ruines de l'ancienne ville, on y distingue des inscriptions et des rites religieux de différentes langues et confessions.

Économie[modifier | modifier le code]

La culture du blé, des olives et des figues est la principale activité des ouled moumen[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Souk Ahras, sur le site de l'ONS.
  2. Ksiba et à propos de Ksiba. Civitas popthensis - Moloch et Molchomor
  3. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Souk Ahras, page 1568 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]