Ouled Aïssa (Adrar)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouled Aïssa (Boumerdès).
Ouled Aïssa
Noms
Nom algérien أولاد عيسى
Nom amazigh ⵡⵍⴻⴷ ⵄⵉⵙⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Adrar
Daïra Charouine
Code postal 01410
Code ONS 0127
Démographie
Population 7 034 hab. (2008[1])
Densité 1,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 25′ 06″ N 0° 05′ 15″ O / 29.41836, -0.08756 ()29° 25′ 06″ Nord 0° 05′ 15″ Ouest / 29.41836, -0.08756 ()  
Superficie 4 030 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Adrar.
Localisation de la commune dans la wilaya d'Adrar.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Aïssa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Aïssa

Ouled Aïssa est une commune de la wilaya d'Adrar en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Ouled Aïssa se situe au nord-ouest de la wilaya d'Adrar, dans la région du Gourara. Le chef-lieu de la commune est situé à 174 km à vol d'oiseau au nord d'Adrar et à 208 km par la route, et à 70 km au nord-ouest de Timimoun par la route.

Communes limitrophes d’Ouled Aïssa
Timoudi (wilaya de Béchar) Timoudi (wilaya de Béchar) Ksar Kaddour
Talmine Ouled Aïssa Ouled Saïd
Charouine Deldoul Timimoun

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Ouled Aïssa est une oasis située à 355 mètres d’altitude. Le grand erg occidental est au nord et à l’ouest de l’oasis, et une vaste Hamada caillouteuse, dite Hamada d’Ouled Aïssa, à l’est et au sud.

Transports[modifier | modifier le code]

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune d'Ouled Aïssa est constituée à partir des localités suivantes[2] :

  • Ouled Aïssa
  • Tasfaout
  • Guentour
  • Samjane
  • Taounza
  • Hiha
  • Yakou
  • El Kort
  • Lahmer


Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, le passé d’Ouled Aissa se découpe en quatre périodes (Salem IDDA) :

  • Les Ruman établis à Timedwel ;
  • Les premiers Zénètes musulmans situés à Abengu ;
  • L’arrivée du shaykh Brahim Bu-Ziza qui s’installe à Essuq ;
  • Le passage de Sidi Mussa et des autres saints ;
  1. les Ruman : Ce sont des « descendants des Byzantins qui n’avaient pas abandonné le pays, et des métis, c’est-à-dire des descendant des Rum mariés à des Berbères » (L. Golvin, 1957) ils se sont établis à ksar Timedwel, où « se trouvent les ruines les plus anciennes…avant le IIe siècle de l’hégire » (R. Bellil, 2003). L’arrivée de l’armée du sultan Abu l-Âfiya est la cause de ruine de ce ksar qui est aujourd’hui entièrement ensablé.
  2. les premiers Zénètes musulmans : c’est à partir du IIe siècle de l’hégire que les Zénètes musulmans sont arrivés, « les gens ont d’abord habité Agham Abengu qui a été construit, en partie, sur les ruine de Timedwel. Agham Abengu était un grand ksar. » (R. Bellil, 2003).
  3. L’arrivée du shaykh Brahim Bu-Ziza : il est arrivé au XIIe siècle ap. J.-C. pour s’installer à Essuq « à partir du patronyme, Brahim Bu-Ziza, on peut émettre l’hypothèse qu’il venait de Tafilalt » (R. Bellil, 2003).
  4. Le passage de Sidi Mussa : considéré comme l’un des saints les plus importants du Gaurara, Sidi Mussa a fondé le ksar Essuq et la Zawia, mais il n’a pas resté à Ouled Aissa, laissant l’occasion pour d’autres à s’installer. Plusieurs ksour sont construits après ksar Essuq (agham n Mabruk, agham n khalfi, …), pour finir dans le ksar Ajdid partiellement occupé aujourd’hui.

L’histoire d'Ouled Aïssa indique une sécession des périodes d’instabilité sur les différents niveaux, et les gens qui l’habitent aujourd’hui sont venus d’endroits différents que certains ont quitté pour des raisons sécuritaires ou sociales alors que d’autres ont préféré de s’adapter avec les différentes situations.

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Adrar, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya d'Adrar, page 1473.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]