Ouhans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouhans
Source de la Loue
Source de la Loue
Blason de Ouhans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Montbenoît
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Montbenoît
Maire
Mandat
Fabrice Tyrode
2014-2020
Code postal 25520
Code commune 25440
Démographie
Gentilé Loups blancs et Louves blanches
Population
municipale
371 hab. (2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 59′ 57″ N 6° 17′ 39″ E / 46.9991666667, 6.2941666666746° 59′ 57″ Nord 6° 17′ 39″ Est / 46.9991666667, 6.29416666667  
Altitude Min. 500 m – Max. 1 040 m
Superficie 15,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte administrative du Doubs
City locator 14.svg
Ouhans

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Ouhans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ouhans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ouhans

Ouhans est une commune française située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Loups blancs et ses habitantes les Louves blanches.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Oens en 1169, 1299 ; Ouans en 1240 ; Wans, Ovans en 1260 ; Hœns en 1303 ; Houens en 1309 ; Ouens en 1429 ; Ouhans depuis 1621[1].

À Ouhans se trouve la source de la Loue (en fait une résurgence du Doubs). Cela a été découvert par hasard en 1901 quand, frappées par la foudre, les usines Pernod de Pontarlier furent incendiées et durent vider leurs cuves d'alcool dans le Doubs. Quelques jours plus tard, on s'aperçut que les poissons de la source de la Loue nageaient dans l'absinthe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Renédale
Mouthier-Haute-Pierre
Aubonne, Saint-Gorgon-Main La Chaux Rose des vents
Évillers N Bugny
O    OUHANS    E
S
Goux-les-Usiers

Histoire[modifier | modifier le code]

Ouhans est le berceau de la famille Perrenot de Granvelle. Du forgeron Nicolas D'Ouhans sont issus :

– Nicolas Ier, seigneur de Granvelle, ministre d'État de Charles Quint (Ornans 1486 - Augsbourg 1550)
– Antoine, cardinal, garde des Sceaux de Charles Quint et Philippe II (Besançon 1517 - Madrid 1586).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries de Ouhans

Les armoiries de Ouhans se blasonnent ainsi :
« de gueules à la tour couverte girouettée d'argent, ouverte de sable, chaussé de sinople chargé à dextre d'une croix ancrée d'or et à senestre d'une main bénissante de gueules* parée aussi d'or. »
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (main de Gueules sur sinople).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2001 Jules Guyon SE  
2001 en cours Fabrice Tyrode SE Agriculteur, vice-président de la communauté de communes

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 371 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
552 486 595 588 685 669 660 608 638
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
578 592 600 553 508 502 455 467 415
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
377 379 386 392 316 328 331 349 305
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
293 286 264 269 287 334 375 376 371
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle Notre-Dame-des-Anges.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 5, Besançon, Cêtre,‎ 1986(
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :