Alopochen kervazoi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ouette de la Réunion)
Aller à : navigation, rechercher

Alopochen kervazoi (précédemment Mascarenachen kervazoi) est une espèce d'oiseaux, des ouettes, de la famille des Anatidae. Elle était autrefois endémique de la Réunion et est aujourd'hui disparue.

Disparition[modifier | modifier le code]

L'espèce est fréquemment mentionnée par les différents explorateurs de la région, mais seulement jusqu'au début des années 1670 et le récit de l'explorateur Dubois[1]. En 1667, il est rapporté qu'elle est abondamment chassée et que sa population est en déclin rapide[2].

Elle aurait disparu vers 1695, et quoi qu'il en soit avant 1705, à cause principalement de la surchasse[3]. La prédation par les chats introduits sur l'île a aussi été proposée comme une cause concourante[3].

Description[modifier | modifier le code]

D'après Cowles, cette ouette possédait un corps et des ailes similaires à l'Ouette marine (Chloephaga hybrida)[2]. Son bec était court et fort, semblable à ceux de l'Ouette de Magellan (Chloephaga picta) et de l'Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca), même s'il en diffèrait significativement en plusieurs points[2].

L'explorateur Dubois dit d'elles qu'elles sont « légèrement plus petites que les oies européennes. Elles ont le même plumage, mais le bec et les pieds rouges »[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

Cette ouette était capable de voler normalement[3]. Il est présumé qu'elle nichait au sol dans un nid ouvert[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est décrite par Graham S. Cowles en 1994 à partir d'ossements subfossiles recueillis par Bertrand Kervaso, en 1974, lors de fouilles de grottes situées dans la région de la commune de Saint-Paul (île de la Réunion) et nommées « Grottes des Premiers Français ». En 1999, Mourer-Chauviré et al. la place dans le genre Alopochen[1]. Cette espèce semble très proche physiquement de l'Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca)[1].

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Cecile Mourer-Chauviré et al. (1999), « The avifauna of Reunion Island (Mascarene Islands) at the time of the arrival of the first Europeans », Smithsonian contributions to paleobiology, 1999, no 89.
  2. a, b et c Cowles (1994).
  3. a, b, c et d Cheke (2013).

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cowles, 1994, « A new genus, three new species and two new records of extinct Holocene birds from Reunion Island, Indian Ocean », Geobios, vol. 27, no 1, p. 87-93.
  • Anthony S. Cheke (2013), « Extinct birds of the Mascarenes and Seychelles - a review of the causes of extinction in the light of an important new publication on extinct birds », Phelsuma 21 , p. 4-19. [PDF] Lire.

Liens externes[modifier | modifier le code]