Sous-Gare/Ouchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ouchy)
Aller à : navigation, rechercher
Sous-Gare/Ouchy
Localité suisse
Vue aérienne du port de Ouchy et des quais.
Vue aérienne du port de Ouchy et des quais.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Lausanne
Commune Lausanne
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 25″ N 6° 37′ 36″ E / 46.507073, 6.626764 ()46° 30′ 25″ Nord 6° 37′ 36″ Est / 46.507073, 6.626764 ()  
Altitude entre 375 et 430 m
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Sous-Gare/Ouchy est un quartier de la ville de Lausanne et une ancienne commune située au sud de la ville, au bord du lac Léman.

La commune libre d'Ouchy, créée probablement au XIIIe siècle et originellement propriété de l'évêché de Sion, fut annexée à la ville de Lausanne en 1798[3].

Transport[modifier | modifier le code]

C'est au port d'Ouchy que les bateaux de la CGN arrivent à Lausanne. C'est aussi dans Sous-Gare/Ouchy que se situe le terminus sud du métro M2. Depuis le , la quartier dispose d'une station de vélos en libre-service (15 places) de Velopass, reliée aux stations du campus UNIL-EPFL et de Morges.

Pirates d'Ouchy[modifier | modifier le code]

La Confrérie des pirates d'Ouchy[4] est une société fondée le qui peut être assimilée à une micronation. Un des pirates célèbre est le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz. En 1948, dans le but de conserver en état de naviguer la dernière barque à voiles latines du Léman, la confrérie acheta « la Violette », une vieille barque qui transportait des matériaux tels que pierres, sable, gravier, bois, etc. Elle fut rebaptisée « La Vaudoise ».

Journal[modifier | modifier le code]

Le Journal d'Ouchy [5] a été fondé en 1931 par le Dr Francis-Marius Messerli, qui en était alors le principal, sinon le seul rédacteur. il sort neuf numéros par année, tirés à 21 500 exemplaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2011 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 28 septembre 2012)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Gilbert Coutaz, « Ouchy » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 11 novembre 2008.
  4. http://www.lavaudoise.com
  5. http://www.journaldouchy.ch

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]