Otto von Guericke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otto von Guericke

Otto von Guericke [ˈgeʁike], né le 20 novembre 1602 à Magdebourg et mort le 11 mai 1686 à Hambourg, est un scientifique, inventeur et homme politique allemand. Sa contribution scientifique principale concerne la physique du vide. Il a inventé le principe du tout premier appareil à vide, la pompe à air, qui sera mis au point plus tard par Robert Boyle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Otto von Guericke fut le maire de Magdebourg de 1646 à 1676. Il avait survécu au sac de la ville en 1631.

Pression atmosphérique et vide[modifier | modifier le code]

Il est l'inventeur de la pompe à air, ancêtre de la pompe à vide, consistant en un piston, un cylindre et un clapet anti-retour, conçue pour extraire l'air du dispositif auquel il était relié. Il a étudié les effets du vide dans de nombreuses expériences : il a aussi (grâce à ce système) inventé la première "Boule à Facettes".

Von Guericke démontra la force de la pression atmosphérique avec des expériences spectaculaires, comme en 1654, à la cour de Frédéric Guillaume Ier de Brandebourg, où il avait raccordé deux hémisphères de cuivre de 51 cm de diamètre (les hémisphères de Magdebourg) et extrait l'air à l'intérieur de celles-ci. Il a ensuite attaché chacun des hémisphères à un attelage de huit chevaux et montré qu'ils n'étaient pas capables de les séparer. Quand il eut remis l'intérieur des hémisphères à pression atmosphérique, ils se séparèrent facilement. Il répéta l'expérience la même année à Berlin avec 24 chevaux.

Avec ses expériences, Von Guericke mit fin de façon spectaculaire à l'hypothèse de l'horror vacui, qui supposait que la nature « déteste » le vide, qui fut pendant des siècles un problème pour les philosophes et les scientifiques. Il s'était inspiré des expériences sur les fluides de Torricelli et de leur interprétation correcte par Blaise Pascal.

Autres études[modifier | modifier le code]

Globe de soufre, Experimenta Nova d'Otto von Guericke, 1672.

Von Guericke appliqua le baromètre aux prévisions météorologiques.

Ses derniers travaux se sont concentrés sur l'électricité, mais peu de ses résultats ont été préservés. Il inventa en 1672 les premières machines de production continue d’électricité statique (le générateur électrostatique réalisé à partir d'un globe de soufre et appelé la Elektrisiermaschine [1],), sans qu’elles procèdent pour autant d’une connaissance scientifique des phénomènes électriques[2].

Otto von Guericke est mort à Hambourg en 1683 et a donné son nom à l'université de Magdebourg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les livres suivants sont en allemand

  • Die Welt im leeren Raum, Otto von Guericke 1602-1686, Ausstellungskatalog, 2002 (ISBN 3-422-06374-9)
  • Otto von Guericke, Schneider, Ditmar : Ein Leben für die Alte Stadt Magdeburg, 2002 (ISBN 3-519-25153-1)
  • Neue 'Magdeburgische' Versuche über den leeren Raum, Otto von Guericke, Reihe Ostwalds Klassiker, Bd. 59 : Übersetzung von Guerickes "Experimenta nova Magdeburgica de vacuo spatio" 1672, (Magdeburger Halbkugeln) 1996 (ISBN 3-8171-3059-7)
  • Guericke, Otto von : Gesamtausgabe, 24 Bde., Bd.2/1/1 Guericke, Otto von : Otto von Guerickes Neue (so genannte) Magdeburger Versuche über den leeren Raum. Ottonis de Guericke Experimenta Nova (ut vocantur) Magdeburgica de Vacuo Spatio, Faksimile d. latein. Ausg. 1672, 2002 (ISBN 3-89923-015-9)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Machine à boule de soufre à laquelle il a incorporé quelques minéraux, réalisant un modèle réduit de la Terre dont il cherche à imiter la composition. Embrochée sur une manivelle qu'il fait tourner à grande vitesse, il la frotte à un tissus sec, ce qui accumule de l'électricité statique à la surface de la sphère.
  2. Histoire des techniques - Bertrand Gille

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :