Otterburn Park

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otterburn Park
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent La Vallée-du-Richelieu
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Danielle Lavoie
2013 - 2017
Constitution 1855
Démographie
Gentilé Otterburnois(e)
Population 8 468 hab. (2006)
Densité 1 802 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 32′ 00″ N 73° 13′ 00″ O / 45.533338, -73.216672 ()45° 32′ 00″ Nord 73° 13′ 00″ Ouest / 45.533338, -73.216672 ()  
Superficie 470 ha = 4,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Otterburn Park

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Otterburn Park

Otterburn Park est une ville canadienne du Québec, située dans la municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu, dans la région administrative de la Montérégie. C'est une rare ville 90% francophone, mais officiellement bilingues au Québec.

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1848, le Grand Tronc inaugure une ligne de chemin de fer qui traverse la rivière Richelieu et qui arrêtait à Saint-Hilaire. Plus tard, en 1885, les frères Campbell (propriétaires du manoir du même nom) ouvrent un parc offrant la plus belle excursion des environs, et où les gents aisées de Montréal allait passer les fins de semaines. Pour faciliter l'accès au parc, les frères Campbell demandent au Directeur général du Grand Tronc, Joseph Hickson, de créer un débarcadère à l'entrée du parc. Ce dernier acquiesce à leur demande.

Hickson Park et Otterburn Park[modifier | modifier le code]

En reconnaissance pour la création du débarcadère du parc, les frères Campbell proposent à M. Hickson de nommer le parc en son honneur. Celui-ci décline l'offre et leur suggère plutôt de le nommer d'après sa ville natale en Angleterre: Otterburn. D'où Otterburn Park (en français, la traduction littérale serait « le parc de la Loutre brûlée », mais en réalité la ville anglaise d'Otterburn tient son nom d'un ruisseau du nom d'Otter Burn. En Écosse, dans le nord de l'Angleterre et certaines parties de l'Irlande, « burn » désigne un cours d'eau. La vraie traduction d'Otterburn Park serait donc « le parc du ruisseau de la loutre ».


Municipalité[modifier | modifier le code]

Les premières habitations sont des chalets d'été appartenant aux employés du Grand Tronc. Le jeune parc commence alors à se développer avec les promoteurs qui garnissent les lots près du Richelieu, puis, progressivement des lots de plus en plus haut vers le chemin Ozias-Leduc.

Toutefois, on devra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour voir des gens s'installer définitivement dans le parc. Puis, en 1953, le nombre de résidents permanents devient suffisamment élevé pour que la municipalité d'Otterburn Park commence à voir le jour. En 1969, Otterburn Park est reconnu comme ville.



Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Belœil / Rivière Richelieu Mont-Saint-Hilaire Mont-Saint-Hilaire Rose des vents
Belœil / Rivière Richelieu N Mont-Saint-Hilaire
O    Otterburn Park    E
S
McMasterville/ Rivière Richelieu Saint-Mathias-sur-Richelieu Saint-Mathias-sur-Richelieu

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]