Otoya Yamaguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Otoya Yamaguchi

Naissance 22 février 1943
Tokyo
Décès 2 novembre (à 17 ans)
Centre de détention pour délinquant juvénile de Tokyo
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Profession
Autres activités

Otoya Yamaguchi (山口二矢) né le 22 février 1943 à Tokyo et décédé le 2 novembre 1960, est un militant politique et étudiant japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Otoya Yamaguchi est le petit fils de Murakami Namiroku, un écrivain japonais populaire. Il est élevé par un père strict et un grand frère qui est dans les Forces japonaises d'autodéfense. En 1959, à l'âge de 16 ans, Otoya Yamaguchi devient membre du parti d'extrême droite Uyoku dantai fondé par Satoshi Akao. En 1960, Otoya Yamaguchi étudie dans l'université privé de Bunka Daito. Le 12 octobre 1960, Otoya Yamaguchi assassine avec un wakizashi, le chef du parti socialiste japonais Inejirō Asanuma âgé de 61 ans pendant un débat politique au Hibiya Hall de Tokyo[1],[2].

Les circonstances du meurtre[modifier | modifier le code]

Selon Yasushi Nagao, tandis que la police était en train de chasser les éléments perturbateurs, Otoya Yamaguchi vêtu de son uniforme d'étudiant a foncé vers la scène et enfonce la lame de son wakizashi dans l'abdomen d'Inejirō Asanuma. Pris dans l'élan, les deux hommes se retrouvent derrière l'estrade et Otoya Yamaguchi assène un deuxième coup de sabre court sur le ventre du leader socialiste. C'est ce second coup que le photographe japonais Yasushi Nagao a pris en photo[3].

Le suicide[modifier | modifier le code]

Trois semaines après le meurtre d'Inejirō Asanuma, alors qu'il est enfermé dans un centre de détention pour délinquant juvénile de Tokyo, Otoya Yamaguchi inscrit avec du dentifrice sur le mur de sa cellule « sept vies pour mon pays, dix milles années pour sa Majesté l'Empereur »[4] en référence au samouraï Kusunoki Masashige et avec ses draps il se suicide en se pendant[5].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le photographe japonais Yasushi Nagao immortalise l'assassinat sur papier[6],[7]. Yasushi Nagao est le premier non-américain à recevoir le prix Pulitzer[8]. Le cliché remporte la récompense du World Press Photo en 1960[9].

Kenzaburō Ōe écrit en 1961 la nouvelle Ainsi mourut l’adolescent politisé (政治少年死す) inspirée de la vie de Otoya Yamaguchi.

En 2012, l'acteur japonais Soran Tamoto joue le rôle de Otoya Yamaguchi dans un film japonais intitulé 25 novembre 1970 : le jour où Mishima choisit son destin[10] de Koji Wakamatsu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]