Otomi de la sierra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otomi de la sierra
Parlée aux Mexique
Région Hidalgo, Puebla, Veracruz
Nombre de locuteurs 49 300 (en 2007)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 (en) otm
IETF otm

L'otomi de la sierra (ou otomi de la sierra orientale) est une langue otomie parlée dans les États d'Hidalgo, Puebla et de Veracruz, au Mexique.

Localisation géographique[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est parlé dans l'État d'Hidalgo, dans le municipio de Huehuetla, ainsi que dans les régions proches. L'aire de la langue s'étend, au-delà de la frontières de l'Hidalgo dans les États voisins de Puebla et de Veracruz[2].

Classification[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est une langue amérindienne qui appartient au groupe otomi de la famille de des langues oto-mangues. Les langues otomies sont, à l'intérieur de l'oto-mangue, rattachées aux langues oto-pames.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les phonèmes de l'otomi de la sierra, les voyelles[3] et les consonnes[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ʉ [ɨ] u [u]
Moyenne e [e] ø[ø] o [o]
Ouverte ɛ [æ] a [a] ä [ɔ]

Nasalisation[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra possède, en plus des voyelles orales, une série de voyelles nasales, bien que toutes les voyelles ne puissent pas être nasalisées. Ce sont į [ĩ], ɛ̨ [], ą [ã], ų [ũ].

Les voyelles qui sont précédées par une consonne nasale sont toujours nasalisées[5].

Consonnes[modifier | modifier le code]

    Bilabiale Dentale Alvéolaire Palatale Vélaire Glottale
Occlusives p [p] t [t] c/qu [k] ’ [ʔ]
Fricatives Sourdes s [s] x [ʃ] j [x] h [h]
Sonores b [β] d [ð] z [z] g [ɣ]
Affriquées ts [t͡s] ch [t͡ʃ]
Nasales m [m] n [n] ñ [ɲ]
Roulées r [r]
Semi-voyelles u [w] y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est une langue tonale qui possède quatre tons, haut, bas, descendant ou haut-bas, et montant ou bas-haut[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 11.
  3. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 14-16; Murray et Chavez, 2001, pp. 5-8.
  4. Voigtlander et Echegoyen, 1985, pp. 18-23; Murray et Chavez, 2001, pp. 5-8.
  5. Voigtlander et Echegoyen, 1985, pp. 16-18.
  6. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 24.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]