Otidiformes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Otidiformes sont un ordre qui ne comprend que la famille des Otididae (ou otididés). Cette dernière comprend les 26 espèces d'outardes, oiseaux terrestres trapus, de taille grande à moyenne (de 40 à 120 cm), au long cou et longues pattes.

Les femelles pondent 2, 3 et plus rarement 4 œufs entre mi-avril et mi-juin, une fois par an dans la nature. L'incubation dure 22 jours, mais au 21e jour les poussins font un trou dans leur coquille, ils commencent alors à respirer, ce phénomène s'appelle le pipage. Le 22eme jour, en moins d'une heure, le poussin va briser sa coquille. Les femelles pèsent 1,5 kg et les mâles 2 kg. Ils se nourrissent de fourmis, grillons, criquets et autres insectes, les plantes constituent également une partie non négligeable de leur alimentation. Les otidiformes sont généralement solitaires. Ils peuvent supporter des chaleurs de 60°C.

Répartition[modifier | modifier le code]

On les trouve dans l'Ancien Monde, d'Eurasie jusqu'en Australie, avec la plus grande diversité en Afrique. Les outardes fréquentent les plaines herbeuses, les steppes et les déserts, avec peu de végétation en régions tropicales ou tempérées chaudes.

Liste alphabétique des genres[modifier | modifier le code]

  • Afrotis (f.) G.R. Gray, 1855 (2 espèces)
  • Ardeotis (f.) Le Maout, 1853 (4 espèces)
  • Chlamydotis (f.) Lesson, 1839 (2 espèces)
  • Eupodotis (f.) Lesson, 1839 (5 espèces)
  • Houbaropsis (f.) Sharpe, 1893 (1 espèce)
  • Lissotis (f.) Reichenbach, 1848 (2 espèces)
  • Lophotis (f.) Reichenbach 1848 (3 espèces)
  • Neotis (f.) Sharpe, 1893 (4 espèces)
  • Otis (f.) Linnaeus, 1758 (1 espèce)
  • Sypheotides (m.) Lesson, 1839 (1 espèce)
  • Tetrax (m.) Forster, 1817 (1 espèce)

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 3.5, 2013) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Synonymie[modifier | modifier le code]

Au Canada, le nom outarde désigne la Bernache du Canada, par exemple dans le toponyme québécois rivière aux Outardes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'outarde était supposément l'animal préféré de l'amiral chinois Zheng He.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :