Otarie des Galápagos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Otarie des Galápagos

Description de cette image, également commentée ci-après

Zalophus wollebaeki

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre Carnivora
Famille Otariidae
Genre Zalophus

Nom binominal

Zalophus wollebaeki
Sivertsen, 1953

Répartition géographique

Description de l'image  Zalophus californianus distribution.png.

     /    Zalophus wollebaeki
(ou Z. californianus wollebaeki)

     /    Zalophus californianus

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A2a : En danger

L'Otarie des Galápagos est une espèce de mammifères de la famille des Otariidae.

Description[modifier | modifier le code]

Les mâles mesurent environ 1,60 mètre, tandis que les femelles sont plus petites et mesurent autour d'1,20 mètre. L'otarie des Galápagos est une otarie à fourrure endémique de l'archipel des Galápagos, la plus petite des otaries. En dehors du front et des côtés du museau, son corps est brun. C'est une espèce nocturne. Elle possède des pavillons auditifs externes, contrairement au phoque. Les otaries des Galápagos vivent en colonies, sur les coulées de lave solidifiées. Sur la terre ferme, les otaries se déplacent à quatre pattes, et dans l'eau elles se propulsent avec leurs nageoires pectorales. Elle peut rester sous l'eau pendant 7 minutes maximum. La longévité des otaries des Galápagos est de 20 à 30 ans[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

L'otarie des Galápagos est carnivore et se nourrit principalement de céphalopodes et de poissons. Elle chasse dans l'eau, la nuit, à une profondeur moyenne de 26 mètres[1].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Chez les otaries des Galápagos, la gestation dure 12 mois, puis sa mère l'allaite pendant 2 ou 3 ans. Les petits vont dans l'eau 3 ou 4 semaines après leur naissance. A la naissance les petits pèsent 3,6 kg. Les femelles n'allaitent qu'un seul petit à la fois[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « L’otarie des Galápagos »,‎ 2011 (consulté le 16 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]