Oswald Teichmüller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oswald Teichmüller (né le 18 juin 1913 – mort le 11 septembre 1943) est un mathématicien allemand ayant contribué à la théorie des applications quasi-conformes, ainsi qu'à l'étude de la variété complexe qui depuis porte son nom : l'espace de Teichmüller (en) d'une surface de Riemann. Il a également établi l'analogue de la « forme de Smith » pour les matrices sur des anneaux principaux non commutatifs, complétant les travaux de Nathan Jacobson sur le même sujet (« forme de Jacobson-Teichmüller »)[1].

Il avait un don pour les mathématiques qu'on a pu comparer au génie d'Évariste Galois[2].

Nazi fanatique, il s'engage dans le parti nazi en 1931 et milite activement. Fin 1933, avec d'autres étudiants arborant l'uniforme SA, il interdit au professeur Edmund Landau d'entrer faire cours à l'Institut de mathématiques de Göttingen. Partisan d'une « science aryenne », Teichmüller participe au le mouvement de la Deutsche Mathematik (de) avec Ludwig Bieberbach. En 1939, il s'engage dans la SS, ce qui le conduit ensuite sur le front de l'Est, où il est tué au combat en 1943.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cohn 1985, p. 539.
  2. Dieudonné 1987, p. 20.


Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Science sous le Troisième Reich