Osvaldo Dorticós Torrado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Osvaldo Dorticós Torrado (17 avril 191923 juin 1983) est le président de la République de Cuba du 17 juillet 1959 au 2 décembre 1976.

Juriste renommé, il participe au mouvement révolutionnaire dirigé par Fidel Castro, est emprisonné par le régime de Batista en 1958, s'évade et fuit à Mexico avant de revenir à Cuba à la faveur de la révolution cubaine en 1959. Castro, chef du gouvernement, nomme Dorticós ministre de la justice. Ce dernier est ensuite appelé en 1959 à la présidence, étant jugé plus loyal à Castro que le précédent président Manuel Urrutia Lleó. Grâce à son intelligence et à sa compétence, il exerce une influence qui va au-delà des pouvoirs restreints qui s'attachent à la fonction présidentielle. En 1976, les structures de l'état cubain sont modifiées et Castro prend lui-même le titre de président, Dorticós devenant alors membre du Conseil d'État.

Sa femme décédée, il tombe malade, puis accusé de haute trahison, se suicide en 1983.