Ostrogski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ostrogski ou Ostrojski était la plus grande famille princière ruthène du Grand Duché de Lituanie.

Un monastère orthodoxe près d'Ostrog qui a été patronné par les Ostrogski

Les Ostrogski sont censés descendre de Rurik par Sviatopolk II de Kiev, dont le fils et petit-fils régna dans la ville de Tourov dans ce qui est aujourd'hui la Biélorussie. Les terres de la famille Ostrogski en Volhynie, Galicie et la Podolie comprenait 24 villes, 10 bourgs, et plus de 100 villages. Le plus important d'entre eux étaient les villes d'Ostrog, Korets, et Zaslaw. En 1386, le prince Feodor Ostrojski reçu du roi Jagellon une charte qui le confirma dans la possession du château d'Ostrog et le voisinage.

Le plus notable parmi ses descendants est le prince Constantin Ostrogski, qui a battu la Moscovie à la bataille d'Orcha (1514). Contrairement à d'autres magnats lituaniens, les Ostrogski refusé de renoncer à l'orthodoxie orientale pour le catholicisme romain et obstinément soutenue la religion de leurs ancêtres, l'ouverture d'écoles et de l'impression de livres en langue ruthène. Constantine est enterré dans la Laure des Grottes en Kiev. Son fils Constantine Basile établie l'Académie d'Ostrog, où le premier Bible dans une langue slave, connue sous le nom de la Bible d’Ostrog, a été imprimé par Ivan Fedorov.

Le fils de Constantin, Jean, converti au catholicisme et a construit un grand palais à Varsovie. Sa fille Anna Ostrogska (1600-1654) était le dernier membre de la famille. Son mari était un grand général de Pologne, Jan Karol Chodkiewicz. Quand une ligne cadette de la famille (les princes Zaslawski) ont disparu en 1656, leurs biens immenses passa à la famille Lubomirski. Un litige concernant la succession du duché d'Ostrog continué jusqu'à l'incorporation de la Pologne dans l'Empire russe.