Ostéonectine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ostéonectine, ou BM-40 est une protéine d'adhérence à la matrice extra cellulaire. Son gène est appelé SPARC (« secreted protein, acidic, cysteine-rich », situé sur le chromosome 5 humain[1].

Structure[modifier | modifier le code]

Son poids est de 34 Kdaltons. La protéine est formée de trois domaines[2].

Rôles[modifier | modifier le code]

la protéine se fixe sur les cellules et sur la matrice extra-cellulaire. Elle joue ainsi un rôle dans la cohésion cellulaire ainsi que dans l'embryogenèse[3] et les processus de cicatrisation[4].

Elle permet également de moduler la réponses à plusieurs cytokines[3]. Elle inhibe en particulier l'action du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire[5] ainsi que celle du PDGF (« Platelet-derived growth factor »[6]. Elle diminue la prolifération cellulaire en stimulant la voie de la TGF bêta (« transforming growth factor »[7].

En médecine[modifier | modifier le code]

Le taux de cette protéine est un marqueur de mauvais pronostic dans différents cancers[8]. cela serait probablement due plus à une réponse de l'organisme à un cancer agressif qu'à un effet délétère de cette protéine. En effet elle peut jouer un rôle de limitation tumorale[9] et l'augmentation artificielle de son expression peut améliorer la réponse aux antimitotiques[10].

Dans certaines leucémies aiguës myéloblastiques (à cytogénétique normale), l'expression du SPARC semble corrélé avec une forme plus agressive et son inhibition en améliore la progression[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Swaroop A, Hogan BL, Francke U, Molecular analysis of the cDNA for human SPARC/osteonectin/BM-40: sequence, expression, and localization of the gene to chromosome 5q31-q33, Genomics, 1988;2:37–47
  2. Motamed K, SPARC (osteonectin/BM-40), Int J Biochem Cell Biol, 1999;31:1363–1366
  3. a et b Lane TF, Sage EH, The biology of SPARC, a protein that modulates cell-matrix interactions, FASEB J, 1994;8:163–173
  4. Phan E, Ahluwalia A, Tarnawski AS, Role of SPARC — matricellular protein in pathophysiology and tissue injury healing. Implications for gastritis and gastric ulcers, Med Sci Monit, 2007;13:RA25–RA30
  5. Kupprion C, Motamed K, Sage EH, SPARC (BM-40, osteonectin) inhibits the mitogenic effect of vascular endothelial growth factor on microvascular endothelial cells, J Biol Chem, 1998;273:29635–29640
  6. Raines EW, Lane TF, Iruela-Arispe ML, Ross R, Sage EH, The extracellular glycoprotein SPARC interacts with platelet-derived growth factor (PDGF)-AB and -BB and inhibits the binding of PDGF to its receptors, Proc Natl Acad Sci U S A, 1992;89:1281–1285
  7. Schiemann BJ, Neil JR, Schiemann WP, SPARC inhibits epithelial cell proliferation in part through stimulation of the transforming growth factor-beta-signaling system, Mol Biol Cell, 2003;14:3977–3988
  8. Podhajcer OL, Benedetti LG, Girotti MR, Prada F, Salvatierra E, Llera AS, The role of the matricellular protein SPARC in the dynamic interaction between the tumor and the host, Cancer Metastasis Rev, 2008;27:691–705
  9. Mok SC, Chan WY, Wong KK, Muto MG, Berkowitz RS, SPARC, an extracellular matrix protein with tumor-suppressing activity in human ovarian epithelial cells, Oncogene, 1996;12:1895–1901
  10. Cheetham S, Tang MJ, Mesak F, Kennecke H, Owen D, Tai IT, SPARC promoter hypermethylation in colorectal cancers can be reversed by 5-Aza-2′deoxycytidine to increase SPARC expression and improve therapy response, Br J Cancer, 2008;98:1810–1819
  11. Alachkar H, Santhanam R, Maharry K et al. SPARC promotes leukemic cell growth and predicts acute myeloid leukemia outcome, J Clin Invest, 2014 doi:10.1172/JCI70921